Jeudi 20 Juin 2019
Castellón, Valencia, Arnedo, Ordóñez, Rieumes, Michelito, V105…
Samedi, 17 Mars 2012

a-a-aa17xx

Puerta Grande pour Alberto Aguilar et Rubén Pinar au terme d’un mano a mano ganadero entretenu…

Temps estival, la principale déception venant assurément de l’entrée enregistrée, autour d’une demi-arène, ce qui compte tenu de l’originalité de l’affiche peut ressembler à un échec. C’est d’autant plus dommage qu’en définitive, les aficionados sont sortis plutôt satisfaits car s’il n’y eut rien de transcendantal, on a vécu tout de même des moments dignes d’intérêt avec un parti pris de mettre en exergue le premier tercio et les toros, comme annoncé préalablement au micro, des trophées devant être attribués par un jury au meilleur toro, à la meilleure ganadería et au meilleur piquero….

Uceda Leal a entamé les débats avec un Victorino de petit gabarit qui ne manquait pas de qualités et avec lequel il s’est entendu pour ciseler une faena harmonieuse, essentiellement sur la rive gauche, qui lui valut d’empocher la première oreille de la tarde.

a-a-ul17x

Avec son Cuadri de 640 kg qui fit illusion au début, s’employant au cheval avant de s’avérer plus compliqué à la muleta pour s’éteindre progressivement, Uceda donna le change, mais l’ensemble manqua vite d’amplitude et de transmission. Saluts. A noter un spectaculaire batacazo suivi d’une belle ovation pour un monosabio qui ne lâcha jamais la monture pour lui éviter d’être blessée.

a-a-mon17w

S’il y a une chose que l’on ne pourra jamais reprocher à Alberto Aguilar, c’est son envie démonstrative, et aujourd’hui, il a démarré plein pot au capote avec son Victorino, histoire justement de marquer sa détermination. Son opposant ne lui a pas facilité la tâche après un bon tercio de piques en deux fois, mais avec un aguante sans failles, Alberto ne renonça pas et finit par s’imposer, tuant en outre d’un magistral volapié.

a-a-aa17z

Devant son Cuadri de 630 kilos, Aguilar retourna dans le ruedo avec les mêmes intentions, cherchant à obtenir une grande porte qui allait enfin lui sourire au terme d’un trasteo certes quelque peu haché, mais toujours marqué par sa vaillance et sa ténacité. Entière tombée et oreille de la délivrance…

Rubén Pinar a un peu le même profil. Le Manchego profita des bonnes dispositions de son Victorino pour faire étalage des siennes, et après une faena penchant à tribord suivie d’un  grand coup d’épée, un pavillon est tombé du navire…

a-a-rp17w

Avec l’ultime, un Cuadri de 604 kilos qui envoya le banderillero Alberto Martínez à l’infirmerie - souffrant de contusions multiples -  pour l’avoir repris au sol alors que ce dernier venait de trébucher, Rubén ne lâcha pas l’affaire, s’arrima comme un beau diable et alla chercher à son tour l’oreille synonyme de sésame pour la grande porte…

a-a-am17w

Le toro « Formal », de Cuadri, lidié en cinquième position par Alberto Aguilar, a été déclaré meilleur de la corrida.

a-a-cua17w

Et c’est le picador Juan Carlos Sánchez, qui a piqué « Formal », qui a été désigné meilleur piquero.

VALENCIA

Dans une arène pleine, par grand beau temps, la corrida de Zalduendo s’est avérée décevante, principalement par le piètre jeu de la plupart des toros, inégaux de présentation et le plus souvent sur la réserve.

Enrique Ponce, silence aux deux, n’a pas trouvé sur sa route l’opposant qui aurait pu lui permettre de relever les débats. On retiendra quelques gestes isolés pour donner le change, mais il ne put faire mieux que de rester digne.

Sébastien Castella s’est fait voler l’oreille du cinquième, ne serait-ce que par le refus du président d’appliquer le règlement à la lettre car la pétition était majoritaire. Il dut se contenter de faire la vuelta, mais son entrega et sa technique face aux difficultés méritaient mieux. Son premier ne lui laissa aucune option.

Arturo Saldívar s’est distingué à son premier, recevant une ovation méritée pour avoir donné le change avec cran face à un adversaire compliqué. L’ultime avait quelques qualités que le Mexicain ne sut pas vraiment exploiter.

En matinée, lors de la novillada non piquée, Vicente Soler, de l’école taurine de Castellón, est sorti a hombros.

ARNEDO

Triomphe absolu du Juli qui a coupé quatre oreilles aux toros de Victoriano del Río devant une « Arnedo Arena » bondée. Ovation pour Morante et Manzanares à leur deuxième.

ORDÓÑEZ

Pour la première fois dans la culture taurine française, notre Peña vient d’éditer un livre sur son existence : « Un Demi-siècle d’Afición » préfacé par Simon CASAS :

"Choisir Antonio Ordóñez comme emblème d’un rassemblement d’aficionados est en soi lumineux...
Choisir Antonio Ordóñez pour référant de la passion taurine, c’est savoir s’adresser aux lueurs universelles."

 pena-oridonez

Quatre membres, restés fidèles au souvenir du torero et de l’homme, ont écrit ce livre pour célébrer le 50ème anniversaire de la Peña António Ordóñez. Vous y trouverez la vie de notre association,  les comptes rendus des novilladas de la « Cape d’Or » depuis sa création et toute la carrière tauromachique de notre parrain, en particulier la chronique de ses nombreuses corridas dans les arènes de Nîmes. Nîmes qui, en cette année 2012, fête le 60ème anniversaire de sa Féria de Pentecôte.
Vous pouvez l’acheter au Prix de 25€ frais de port compris auprès  de  notre  trésorier :  
Monsieur Max V E D E L - 55 Route de Nîmes 30540 MILHAUD 
Téléphone : 06.24.19.09.60  ou par mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

(Communiqué)

RIEUMES

Le dimanche 24 juin, mano a mano entre Conchi Ríos et Juan Leal, novillos d’Espartaco.

On se souvient que la novillera murciana avait été sérieusement blessée l’an dernier dans cette arène et la Commission a tenu à lui offrir une nouvelle opportunité. Suerte…

MICHELITO

Michelito et son copain Jesús Enrique Colombo font partie de la programmation de la dernière émission de « Tendido Cero ».

a-a-mich17w

V105

a-a-v10517w

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff