Dimanche 21 Avril 2019
Arles, Teruel, Mugron, Aignan, Orthez, Abellán, Tendido Cero, Séville…
Mardi, 10 Avril 2012

arl10ww

Retour en images et vidéos sur la Feria Pascale d’Arles…

Avec Feria TV, voir le résumé de la miurada du dimanche 08 en cliquant ICI

arl10z

Corrida de clôture avec le triomphe d’Iván Fandiño… Cliquez

if09w

TERUEL

Après avoir été soigné à l’hôpital Carremeau de Nîmes, suite à sa blessure d’Arles touchant le visage, le genou et le dos, Ángel Teruel a été autorisé par l’équipe médicale à regagner Madrid, son état ayant évolué favorablement.

at10w

Il devra toutefois observer un repos d’au moins quinze jours avant de recommencer à s’entraîner, et regagner dans un premier temps un hôpital madrilène pour poursuivre sa surveillance médicale et les soins appropriés à son état. Suerte…

MUGRON

Lundi 9 avril, 2/3 d'arènes. Six novillos de Luis Algarra.

Sergio Flores en blanc et or: silence et une oreille.
Fernando Adrian en pétale de rose et or: ovation et oreille.
David Martin Escudero en fuschia et or: vuelta et oreille.

Dur de passer en quelques heures du Colisée Romain arlésien aux petites arènes de Condrette pour les Fêtes de Mugron. Les membres de la peña locale ont du mérite pour y maintenir leur spectacle annuel avec un souci des choses bien faites. Les moyens sont certes moins importants, mais ils sont compensés par l'huile de coude et l'enthousiasme. Ainsi perdure un tissu dense d'aficionados dans cette Chalosse que nous aimons. Au fond: "small is beautiful" !

Le lot de Luis Algarra avait une présentation parfaite, bien roulé et armé sérieusement et cela faisait de l'effet dans ce ruedo où ne rentre qu'un seul picador. Certes, il y eut de la noblesse, mais aussi une pointe de faiblesse et un manque de transmission qui nuisirent à l'ensemble du spectacle. On fera une exception notable pour le quatrième qui avait du moteur et dura sans jamais fléchir. Il fut ovationné.

C'est justement devant cet exemplaire que Sergio Flores, qui désormais fait figure d'ancien dans sa catégorie, exprima le mieux ses qualités: courage, pouvoir sur l'animal et une alegría qui embarque le public. Il avait été, avant cela, un peu mièvre comme son premier opposant.

sf10w

On connaît les qualités de Fernando Adrián qui a ce mérite de s'engager totalement sans jamais fléchir. A Arles, cela a fait recette, à Mugron, cela parut un poil superficiel. Il faut le faire certes... mais "l'encimisme", s'il est systématique, devient une sorte de recours inopportun et nuit à l'émotion. Chose curieuse: lorsqu'il ne réduit plus les terrains, il abuse quelque peu du pico.

David Martín Escudero faisait ses débuts en novillada piquée et il est encore très vert. Il a montré néanmoins qu'il avait de bonnes manières. Il fut l'auteur des meilleures tendas de la journée, des naturelles de classe à ses deux passages. Elles furent trop isolées dans un travail qui, dans son ensemble, gagnerait à être mieux construit. Paris ne s'est pas fait en un jour !
Pierre Vidal - Photo : Jean-Michel Lamy

Avec Feria TV, résumé vidéo de la novillada en cliquant ICI

La matinale fut « remuée », comme l'on dit dans le milieu du rugby. Comprenez que le bétail coriace d'Alma Serena, des frères Bats, occasionna des dégâts collatéraux aux trois jeunes novilleros chargés d'en découdre. Les cornus avaient des tailles et des cornes plus que respectables, un moral souvent compliqué et retors. D'où l'intérêt de cette mise en bouche. Saluons donc El Tolosa, un jeune volontaire et appliqué de la Cité des violettes qui, malgré un coup de corne mal placé, continua à se battre sans jamais abdiquer. Vint ensuite le Navarrais Javier Marín, certes un peu vert, mais d'un stoïcisme et d'un courage plus que prometteur. Aucune des cinq « tumades » ne lui fit baisser la garde face à une bête aux mille vices. Quant à notre représentant aquitain Clemente, qui avance à pas de géant, il eut le bon goût et la science de prendre tout cela avec douceur, technique et doigté. Dans la contrepiste, la plupart des professionnels, à commencer par Victor Mendes qui le conseilla avant la faena, ne tarissaient pas d'éloges pour notre représentant qui, chaque jour, ressemble de plus en plus au grand torero Pepín Jiménez. La classe confondue… (ZOCATO).
(Communiqué)



AIGNAN

Toujours avec Feria TV, le résumé de la corrida du dimanche de Pâques à Aignan en cliquant  ICI

ORTHEZ

ort10_

ABELLÁN

Ça n’a pas trainé entre Miguel Abellán, gros consommateur d’apoderados, et Luis Álvarez qui était son mentor depuis novembre dernier…

ma10w

Comme c’est souvent le cas, torero et apoderado se sont séparés de forme amicale…

TENDIDO CERO

Au sommaire du dernier numéro : les corridas de Madrid et Don Benito, la ganadería de Los Bayones, la section taurine de la bibliothèque nationale espagnole, Juan Mora, El Tato, ainsi qu’un hommage à Juan Belmonte… Cliquez ICI

tc10

SÉVILLE

Les rapports sont très tendus entre l’empresa de la Maestranza et sa société All Sports Medias au sujet des droits d’image des toreros du G10. En effet, l’empresa Pagés a renvoyé le contrat à cette société, puisqu’il stipulait que les droits à payer concernaient l’ensemble des toreros, alors que la moitié d’entre eux ne sont pas programmés à la Feria d’Avril !!!

sev10w

Du coup, tout le monde s’interroge, cette feria pourra-t-elle être intégralement retransmise par Canal+, comme c’était initialement prévu ? La suite au prochain rebondissement…

Pour l’heure, retour avec Feria TV sur la corrida du Domingo de Resurrección en cliquant

Toujours à propos de Séville, on a reçu l’annonce suivante…

« Suite à dédit, à vendre 1 place en tendido 10, file 5, pour le 23 Avril à SEVILLE (Castella, Cayetano, Luque – Daniel Ruiz). Prix : 40 euros, frais de taquilla inclus. Place disponible sur Nîmes. Tél 04 66 67 39 01 ou jcs-voyages.com »

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff