Dimanche 21 Avril 2019
Séville, Châteaurenard...
Dimanche, 22 Avril 2012

elf21w

Autre tarde de détails, avec uniquement une  vuelta d’El Fundi pour sa despedida…

Temps estival, arènes pleines. Six toros de Garcigrande et Domingo Hernández (2 et 6) de présentation inégale et de piètre jeu la plupart, les 3 et 4 s’avérant non pas meilleurs, mais disons moins mauvais, la plupart insipides dans le peto.

El Fundi - saluts et vuelta - faisait sa despedida dans la Maestranza et sans totalement triompher, c’est lui qui sortit le plus la tête de l’eau lors de cette décevante corrida. Accueilli par une chaleureuse ovation, il brilla capote en mains. Peu piqué, le Garcigrande montra quelques signes de faiblesse et le Fundi, qui ne banderille plus, brinda au public une faena volontaire mais qui eut du mal à passer sur les étagères, faute d’émotion.

elf21x

Avec le quatrième, le maestro de Fuenlabrada se fit encore ovationner au capote, tout comme Morante sur un superbe quite par chicuelinas. La faena comprit des séquences savamment dosées, mais fut entrecoupée par les protestations du conclave lorsque le chef Tristán décidé d’envoyer la musique. Une décision qui contraignit le Fundi à demander de stopper cet accompagnement, préférant certainement les olés d’une Maestranza qui réagit positivement à la fin de son trasteo, mais qui pour un pinchazo avant grande entière, eut plus tard quelque réticence à sortir les mouchoirs. Faute de pétition majoritaire, le tout se solda par une vuelta chaleureusement fêtée.

Morante de la Puebla - sifflets aux deux - n’a pas trouvé ce jour le répondant nécessaire pour exprimer un talent qui, relation de cause à effet, n’a été visible que sur quelques mouvements isolés, le meilleur étant le quite sur le toro du Fundi. Son premier n’avait aucune classe et celui de La Puebla n’insista pas.

mo21x

Il se fera copieusement siffler au terme de son second combat pour avoir rapidement démissionné face à un adversaire insipide avec lequel il n’insista pas davantage qu’au tour précédent.

Sébastien Castella - silence aux deux - ne s’est pas toujours montré très à l’aise malgré quelques gestes épars de grande classe, faute d’avoir trouvé un opposant à sa convenance. Après le spectaculaire accrochage de Javier Ambel au second tercio (voir chronique), son premier alla a menos après un début prometteur et l’ultime, au demeurant préservé au cheval, s’avéra compliqué et sans grand son, le Biterrois s’illustrant par plusieurs séries droitières dans une faena brindée à l’assistance qui finit par retomber.

sc21x

CHÂTEAURENARD

chat1

Un tiers d’arène environ, ciel gris, averses intermittentes.

Morenito de Nîmes (Tierra d'Oc) : saluts.

Julien Lescarret (Pagès-Mailhan) : oreille.

chat2

Mehdi Savalli (François André) : oreille.

ms21x

Roman Pérez (Gallon frères) : oreille.

Tomasito (Olivier Fernay) : deux oreilles.

tom1

Patrick Oliver (Meynadier) : oreille.
(Photos : JC Carbonne, dit « Narbonne »)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff