Jeudi 20 Juin 2019
Nîmes, Madrid, Pelletier, Hemingway, Prácticos, Cocarde d’ Or, Ángel, Torería…
Vendredi, 25 Mai 2012

sc25ww

Sortie a hombres par la Porte des Consuls pour Sébastien Castella et la Porte des Cuadrillas pour El Juli… Le matin, Juan Leal a triomphé et remporté la Cape d’Or devant les novillos de Santa Ana…

Arènes pleines, beau temps chaud malgré ciel voilé. Six toros de Garcigrande correctement présentés, donnant un jeu varié, maniables à divers degrés.

Le  jeune malagueño Saúl Jiménez Fortes ouvrit le bal pour confirmer son alternative. Après deux piques applaudies et les échanges de trastos pour la cérémonie, il se lança dans un trasteo tendant rapidement vers un combat rapproché qui lui valut deux volteretas sans grands conséquences. Après entière, sa vaillance lui attira la sympathie du conclave qui l’invita à saluer.

jf25q

Avec l’ultime, applaudi en deux rencontres, c’est l’âpreté et l’indécision d’un autre trasteo donné dans sa version encimista qui attendait le public. Le courage de Jiménez Fortes fut une nouvelle fois évident, mais deux épées tombées sont venues limiter l’impact d’une faena qui sans cela aurait pu connaître un meilleur sort.

El Juli a une nouvelle fois conquis le public nîmois. Il faut dire que le Madrilène a vite montré qu’il n’était pas venu faire de la figuration, mais bel et bien légitimer son rang de figura dans un contexte qui l’a vu être écarté de quelques ferias majeures. L’occasion était donc belle de renouer avec le triomphe, histoire de se rappeler au bon souvenir de tous. Et bien entendu, il n’a pas laissé passer cette opportunité de le faire.

Après une excellente réception capote en mains puis deux rencontres au cheval, Julián brinda à l’assistance au moment même où son adversaire fonçait sur lui, le réceptionnant par quatre gauchères qui donnèrent le ton. On allait voir ce que l’on allait voir… et l’on a vu ! Imprimant son poder et son entrega dans des échanges tirés au cordeau sur les deux rives, on pensait se diriger vers une première distribution de prix, mais contrairement à son habitude, l’épée n’a pas été au rendez-vous et le Juli dut se contenter de saluer.

elj25w

Devant le quatrième, avec lequel il mit encore la barre très haut lors de la réception au capote, deux piques, la première poussée puis la seconde pour la forme, et nouveau récital du maestro, sans fausse note cette fois dans le dernier acte, sous l’accompagnement de « Nerva », ce qui changeait enfin des deux ou trois morceaux qu’on finissait pas connaître par cœur !!! Public aux anges lorsqu’en guise de desplante, El Juli jeta sa muleta, comme pour dire qu’il avait tout fait à ce toro. Et après entière, on le retrouva avec deux oreilles en mains… aussi heureux que lors du tour de piste de sa première becerrada ! Deux pavillons qui l’ont plus tard autorisé à sortir a hombros par la Porte des Cuadrillas.

Puis il y eut aussi Sébastien Castella, revenant de Madrid auréolé par l’impression très favorable laissé au public venteño. Et bien sûr, sur sa lancée, le Biterrois allait à son tour enchanter le conclave, dès une première faena qui laissa entrevoir toute sa quiétude, débutée pieds joints, impeccable de vaillance et d’aguante en des séquences d’autant plus relevées qu’il dut faire le boulot tout seul, son opposant jetant assez vite l’éponge après l’avoir toutefois sérieusement averti, sans que Sébastien n’en fasse cas. Entière et oreille.

sc25q

Face au quinto, après deux piques et le salut au second tercio de Javier Ambel qui s’affirme de plus en plus comme un grand banderillero, Sébastien annonça la couleur d’emblée sur deux cambios millimétrés au centre.

ja25c

La suite fut marquée par une séance de surplace qui déclencha illico la musique pour un faenón en terrain réduit où il enchanta l’auditoire par la justesse de ses muletazos et son dominio. Espadazo et deux oreilles qui ajoutées à la première le faisaient sortir dans l’alegría générale par la Porte des Consuls…

En matinée, devant un quart d’arènes, la novillada de Santa Ana (Jean-Marie Raymond), d’origine Marquis de Domecq, a été marquée par l’attribution de la Cape d’Or à Juan Leal… qui connaît bien cet élevage puisqu’il vit à la finca, sur les hauteurs de Constantina. Des novillos très bien présentés qui globalement par leur jeu ont donné de belles satisfactions au ganadero et son représentant, Maurice Behro. Tous applaudis à l’arrastre, le troisième étant changé par un sobrero du même fer et le cinquième étant honoré de la vuelta al ruedo posthume qui à mon avis récompensait l’ensemble du lot.

sa25x

Cayetano Ortiz réalisa un bon quite entre les deux piques et après un autre par lopecinas de Juan Leal, il brinda au public une faena mi-figue mi-raisin au cours de laquelle il subit un spectaculaire accrochage, sans dégâts autres que vestimentaires, heureusement. Entière au troisième envoi et silence.

co25vw

Face au quatrième, reçu par chicuelinas et rebolera, deux piques dont la première poussée, puis brindis au Juli. Faena complète, le Biterrois donnant la distance au cours d’un combat toutefois irrégulier auquel il manqua davantage de transmission et de dominio. Silence après entière.

Juan Leal reçut son premier par un bon enchaînement pieds joints jusqu’au centre puis s’illustra sur un quite après le premier bon puyazo, le Santa Ana étant préservé sur le second assaut. Álvaro Sanlúcar y alla lui aussi d’un quite alluré et après un brindis au Juli, qui suivait les débats depuis le callejón avec son mentor Roberto Domínguez, il entama les débats par une série templée rematée par un changement de mains. Au centre, il poursuivit par plusieurs séquences relevées, puis circulaires inversées et desplante, le tout avec l’approbation du conclave. Trois quarts de lame efficaces et oreille.

jl25d

Le quinto prit deux piques, bien la première administrée par Gabin, applaudi, la deuxième pour ne pas se faire taper sur les doigts par le préposé au règlement. Après une vuelta de campana sur le remate d’un quite administré par Álvaro Sanlúcar, il brinda au public, exécuta deux cambios au centre, donna la distance et malgré un bon fonds de faiblesse de son adversaire, il laissa entrevoir sa bonne dose de noblesse dans d’excellents échanges templés avant un final plus encimista duquel est ressorti son aguante. Las, deux pinchazos avant entière ont limité l’impact de son trasteo, une oreille tombant toutefois du palco. Vuelta puis, à l’issue de la course, sortie a hombros par la Porte des Cuadrillas après avoir reçu la 51ème Cape d’Or en piste.

jl25x

Álvaro Sanlúcar eut l’infortune de voir son premier se briser la corne gauche en tapant fort aux planches et prit à la place un sobrero de la même maison qui prit deux piques, la deuxième pour faire le compte. Brindis à l’auditoire, bons doblones en se fendant jusqu’au centre, séquences gauchères valeureuses, mais un manque de transmission, une propension à allonger les choses et une entière tombée firent retomber le soufflet. Silence.

as25z

Le sixième prit deux piques, la seconde protestée. Appliqué et visiblement désireux de réussir le desquite, le Sanluqueño se montra entreprenant, notamment sur une série de naturelles templées rematées par pecho supérieur, mais confondit par la suite qualité et quantité au point d’être invité par l’assistance, peut-être désireuse de passer à table, à en finir. Entière et silence.



Dernière minute : La direction des arènes de Nîmes nous a appris que Javier Conde, blessé à l'entraînement, serait remplacé dimanche matin par Daniel Luque. Cartel définitif : Dimanche 27 mai à 11h30... Six toros de Zalduendo pour Daniel Luque, David Mora et Thomas Dufau.

MADRID

Novillada de Fuente Ymbro, les 5 et 6 de Navalrosal et le 4 bis d'Espartaco.

Sergio Flores : saluts et applaudissements.

Javier Jiménez : saluts et silence.

Fernando Adrián : saluts et silence.

PELLETIER
 

Le jury du prix Claude PELLETIER vient de se réunir pour décider si, au cours de la dernière temporada Bayonnaise, un geste de bravoure, de panache, de courage est susceptible d’être honoré par ce prix prestigieux.

elj05d

À l’issue de ses travaux, le jury a décidé de décerner le prix Claude PELLETIER 2011 au Maestro EL JULI pour son geste lors de la corrida du 5 Aout 2011 (Toros de Joselito). Malgré une blessure importante au crâne infligée par son premier toro, il refusa l’anesthésie afin de pouvoir revenir combattre son second toro. « Eso es torero » aurait dit Claude PELLETIER !

elj05f

Le jury est composé de représentants du Cercle Taurin Bayonnais, de la Peña Taurine Côte Basque, Du club taurin « Betisoak », de la Peña Taurine Bayonnaise de la Peña Campera et de l’association des Critiques Taurins du Sud-Ouest.

elj05g

(Communiqué)

HEMINGWAY

Jean-Paul Didierlaurent a remporté pour la deuxième fois le prix Hemingway qui lui a été remis en piste à l’issue de la corrida du vendredi. Enhorabuena…
hem25x

(Photo Stéphane Barbier)

PRÁCTICOS

Séquence Souvenirs et récompenses pour ce 5ème hommage au Mont Margarot le jeudi 24 mai à 12h.

Le soleil et la chaleur étant revenus, c'est Alain Montcouquiol, parrain de cette manifestation, qui remettra en main propre, en l'absence de Simon Casas, retenu par ses affaires madrilènes, la médaille de l'Association Française des Aficionados Prácticos, Alain soulignant dans son intervention les débuts de Simon Casas sur le Mont Margarot.

pra25x

Ensuite, Monsieur Jean Paul Fournier, maire de Nîmes et sénateur du Gard et président de Nîmes Métropole, qui après avoir valorisé l'action de l'Association tant sur le plan formateur que promoteur de la culture taurine, a remis à Jean Maler, pionnier lui aussi de l'aventure taurine française, un trophée de l'A.F.A.P, Monsieur Fournier évoquant aussi la mémoire d'Armand Pellier qui lui aussi reçut la médaille de l'association.

Puis Daniel Jean Valade, adjoint à la culture et délégué à la tauromachie, a remis le second trophée de l'A.F.A.P à Emilio Pavon, mayoral de chez J.P. Domecq, en soulignant le travail scrupuleux effectué au sein de l'élevage par celui-ci, remémorant également la mémoire de Juan Pedro Domecq.

Robert Blancou, l'homme référent de ce lieu mythique, intervint quant à lui d'une façon humoristique sur les premiers triomphes de Casas à l'époque, retenant déjà en lui l'homme de la communication.

Beaucoup de monde et de personnalités en cette matinée avec la présence de Laurent Burgoa, adjoint au maire, ainsi que celle de Franck Proust, premier adjoint au maire, et de Jacky Raymond, adjoint au maire et président du conseil de quartier Garrigues Nord.

Présence également du milieu taurin avec les "anciens", Pepe de Montijo, Gérard Fages, Dominique Vache, et du président de la toute nouvelle association des matadors français: Morenito de Nîmes.

pra25w

En conclusion d'un hommage basé sur la convivialité et l'humilité, Hervé Galtier président de l'A.F.A.P donna rendez-vous dans un premier temps l'après-midi pour l'action quartier du Mt Margarot et dans un second temps à l'année prochaine pour le sixième hommage.
(Communiqué)

COCARDE D’OR

81ème COCARDE D’OR – Course Libre - 2 Juillet 2012 – 17h30

La plus prestigieuse des Courses Camarguaises

arles_1

En 2011, pour fêter son 80ème anniversaire, la Cocarde d’Or redevenait une course libre  ouverte à tous les  razeteurs, il fallait oser, ce fut un triomphe.

Pour cela, la même formule est reconduite en 2012, tous les razeteurs pourront y participer et un taureau sortira uniquement avec le garrot pour seul attribut.

Du 1er vainqueur Granito en 1928 au dernier Julien Rey en 2011, ils ont tous rêvé de gagner ce trophée, le plus prestigieux de la course camarguaise.

Alors, ce 2 Juillet à Arles, la passion que suscite la Cocarde d’Or envahira de nouveau le mythique amphithéâtre  romain, où aficiouna de Provence et du Languedoc, réunis par milliers, viendront encourager avec ferveur et passion nos gladiateurs des temps modernes. Que le meilleur gagne..

BAMBOU – CHAUVET
JAMES – RICARD
COYOTE – CAILLAN 
GENEROUS – NICOLLIN
DILUN – FABRE MAILHAN (uniquement le garrot)
CO BLANCO – LAUTIER
TARNAGAS – F.GUILLERME
TITOUAN – CUILLÉ

LOCATION : à partir du 18 Juin 0 891 70 03 70 www.arenes-arles.com

RÈGLEMENT :

Course ouverte à tous les razeteurs.
Trophée des As Elite 1
Trophée des Razeteurs
Trophée de l’Avenir Espoir
(pour l’inscription s’adresser à Gérald Rado)
10 tourneurs seront désignés par l’association des Razeteurs

Si après la sortie du 1er taureau, un problème de force majeure rendait obligatoire l’arrêt de la course, elle serait reportée au lundi suivant avec les taureaux restant à courir. Les trophées étant attribués à son issue (les billets resteront valables pour cette course et ne seront pas remboursés).

Si l’arrêt s’effectuait après la sortie du cinquième taureau, la course serait déclarée terminée et les trophées attribués.

DIMANCHE 1er JUILLET – 17H LUNDI 2 JUILLET – 11H : HOMMAGE À LA REINE - ABRIVADO
Spectacle Provençal (Gratuit) Départ des Bernacles à 10h30
Juillet – Août aux Arènes d’Arles
Courses Camarguaises tous les Mercredis et Vendredis
www.arenes-arles.com/arles_info/pdf/visuel_cocardeOR_2012.pdf
(Communiqué)

ÁNGEL

Le novillero Ángel Jiménez, que j’avais présenté ici il y a peu, a coupé une oreille à Cordoue après une bonne faena donnée à son deuxième novillo de José Cruz…
aj25w

Juan Ortega a fait la vuelta à son premier et El Zorro a lui aussi obtenu un trophée à son premier.

TORERÍA

L'association Torería, régie par la loi 1901, dont le siège social est 8 rue Monge 13150 Tarascon, organise en 2012 son quatrième concours international d'expression artistique sur le thème : "Le toro dans le monde et sa fête", concours qui se déroulera en deux phases. De la première sélection seront retenus les meilleurs artistes qui exposeront à Arles pour la grande soirée de Torería, les 16 et 17 mars 2013. De cette exposition, le jury désignera le ou les gagnants qui se partageront les 1500 € de prix.
tor25w

Ce concours est ouvert à la photo, à la peinture, au dessin, à la gravure, à la sculpture. Chaque participant devra envoyer au minimum la reproduction de trois de ses œœuvres, six au maximum au format A4 (210*297) maxi, couleur ou noir et blanc, pour participer à la 1ere sélection.

Les meilleurs artistes retenus par le jury exposeront leurs œuvres, pour les journées de Torería 2013 qui se tiendront à la Chapelle Sainte Anne à Arles en mars 2013 dans le cadre de Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture.

Règlement complet sur simple demande à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Association Torería - 8 Rue Monge, 13150 Tarascon
Tel: 06.68.58.33.47 -  fax : 04.90.91.45.58 - E-mail Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
(Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff