Dimanche 21 Avril 2019
ISTRES
Vendredi, 01 Juin 2012

bm25xx
Bernard Marsella : « Dans une arène de troisième catégorie, nous avons composé des cartels dignes d’une plaza de première !!! »

 A quinze jours de la prochaine Feria d’Istres, Bernard Marsella n’en finit pas de régler les derniers détails depuis son bureau, dans les dépendances de la superbe arène du Palio. Avec lui, nous avons évoqué ce que sera cette temporada son montage, ses préoccupations et son souci de satisfaire les fidèles aficionados qui lui ont permis de faire que son rêve soit devenu réalité…

ist31l_001

« Souvent les gens me disent que j’ai de la chance de travailler à Istres, de monter trois corridas, puis de me rouler les pouces le reste de l’année !!! Ils se trompent, rien n’est fait pas hasard, et la Feria d’Istres représente en amont un an de travail. Dès qu’une feria finit, l’autre commence.

ist01d

Là, on est à quinze jours de l’événement, avec tout ce que ça peut représenter, en espérant qu’on ait fait le bon choix pour les toros, que le temps soit de la partie, que les dernières places vont se vendre, et qu’Istres soit au rendez-vous dans le domaine du résultat artistique.

ist31a

ist31b

En ce qui concerne la location, on en est au même niveau que l’an passé, il reste à peu près un millier de places à vendre sur la globalité de la feria, un peu plus pour le rejón parce que l’on sait, et on l’a vu l’an dernier, que c’est un public qui se déplace au dernier moment… On espère aussi que France-Ukraine ne nous pénalise pas trop le vendredi, il  ne faut pas chipoter, si le temps est de la partie, les arènes seront abondamment garnies. Il faut se souvenir d’où vient Istres, de l’époque où les arènes étaient vides, alors aujourd’hui, ne faisons pas trop la fine bouche pour une poignée de places de plus ou de moins…

ist31c

En ce qui concerne les cartels, une de nos priorités, c’est de raconter une histoire au travers de la programmation, à trouver un thème, d’être original et de ne surtout pas être une mauvaise copie de ce qui se fait ailleurs, de ne pas programmer  comme ça six toros et trois toreros, sans grande cohérence. Chaque année, on a eu des opportunités qui nous ont conduit à monter des ferias plus toristas ou plus toreristas, mais la particularité d’Istres, c’est de ne pas s’enfermer dans un genre défini, mais plutôt de surprendre les aficionados par la qualité de la programmation et en même temps, de mettre un maximum de chances de notre côté pour remplir les arènes. Par exemple, on a fêté les dix ans d’alternative de Castella, et aussi les dix ans du Palio l’an passé, et cette année, avec aussi la volonté de la Commission Taurine, on a pensé qu’il valait mieux revenir à un équilibre pour toucher le maximum d’aficionados, en maintenant le rejón le dimanche pour faire une journée dédiée au cheval et en présentant pour la première fois à Istres, toujours dans un souci de qualité, les toros de Victorino Martín…

ist31d

ist31e

Il n’y a pas d’autres arènes qui fonctionnent comme nous et qui a une telle programmation avec seulement 3000 places. C’est un risque d’annoncer si tôt les cartels et après, on espère que l’actualité taurine nous donne raison, ce qui a été le cas jusqu’à maintenant. Cette année, Barrera est le triomphateur de la feria de Vic, la feria d’Istres va être pour lui un bol d’air, puisqu’il est le plus souvent invité à affronter les toros les plus difficiles alors que là, il se retrouve dans un cartel de figuras avec des toros de luxe, comme le sont ceux de Cuvillo.

ist31r_001

En outre, c’est vrai qu’on a une histoire avec Antonio, c’est une relation qui perdure, d’autant plus qu’il ne faut pas oublier que c’est le triomphateur de la feria 2011. D’ailleurs, la veille de sa corrida, soit le vendredi 14, un film de Jean Clamour intitulé « Barrera, Istres, une belle histoire », sera présenté au cinéma « Le Coluche » à 21h. Une projection gratuite, en la présence du maestro et du réalisateur, à laquelle les aficionados sont bien sûr invités.

ab01w

Aujourd’hui, il y a une carte de visite, on commence à être reconnus et il est évident que le fait que des figuras aient toréé à Istres, favorise la venue des meilleurs. Dans le milieu taurin, on connaît les arènes d’Istres et on connaît Bernard Marsella… C’est important, il commence à y avoir une expérience, car on n’arrête jamais d’apprendre, et une crédibilité. Par les temps qui courent, la force d’Istres, elle est là !

manz01d

On parlait de l’actualité, et hier, justement, Manzanares a coupé trois oreilles et une queue à Aranjuez. Il est dans un bon moment, surtout depuis Séville qui l’a placé au plus haut… On espère  qu’il ait au moins un toro qui lui permette de s’exprimer et qu’il débouche le flacon dans nos arènes…

at01x

Talavante, qui fera sa présentation chez nous, est un torero d’inspiration, il est bien revenu et s’il n’a pu triompher cette année à Nîmes, on espère évidemment qu’il pourra le faire à Istres !

nc01h

Núñez del Cuvillo, qui fera aussi sa présentation à Istres, c’est la ganadería adéquate car c’est l’élevage de prédilection des deux figuras qui vont les combattre au Palio. On se rappellera notamment « Arrojado », gracié à Séville par Manzanares…

vm01s

Pour la corrida du samedi, je dois dire que c’est la première fois que j’allais chez Victorino, mais lui, il avait déjà entendu parler d’Istres, ce qui a facilité bien sûr le contact. Et pour lui, ça a été un honneur de présenter ses toros dans nos arènes, preuve en est que sur son site, bien avant  qu’on annonce les cartels, il avait déjà publié qu’il viendrait à Istres !!! On est satisfait de la présentation de ce lot qui représente un bon compromis puisque c’est une corrida qui est bien faite pour les toreros, mais qui est sérieuse et qui sera prise en compte par l’aficionado…

ist31r_001_-_Copie

elf01c

Ce cartel a aussi une histoire, d’abord avec le Fundi qui a triomphé ici il y a trois ans avec les Escolar Gil. En septembre, quand on l’a engagé, il n’avait pas encore terminé la temporada que son contrat pour Istres était déjà signé ! On voulait rendre hommage à une carrière exceptionnelle, mais ce n’est qu’en décembre que j’ai su  que ce serait aussi sa despedida… C’est un matador très aimé dans le coin et je l’ai vu à Madrid couper une oreille, c’est une valeur sûre qui cette année méritait pour toutes ces raisons son inclusion dans ce cartel en tant que chef de lidia.

jb01w

Jean-Baptiste, c’est encore une histoire, et pas des moindres… Cette année, il fait des gestes un peu partout, mais c’est la première fois dans le Sud-Est qu’on va le voir tuer une corrida de Victorino, et d’avoir accepté de le faire à Istres prouve bien que nos arènes sont aussi pris en compte par les toreros qui fonctionnent.

aa01c

Alberto Aguilar… L’histoire de Barrera, on l’a aussi vécu un petit peu avec Alberto puisqu’il était programmé à Istres face aux Escolar Gil et malheureusement, il s’était cassé le genou chez Fano. Mon amitié avec Denis Loré n’entre pas en ligne de compte, et le fait qu’il ait triomphé en septembre avec les Fuente Ymbro a beaucoup compté. Je suis opposé au copinage, aux compromis, aux échanges, je ne veux pas entrer là-dedans. Je veux qu’Istres reste une arène libre, ce n’est pas une arène d’échangistes !!!

ist31r_001_-_Copie_-_Copie_-_Copie

Je sais très bien que trois corridas de toros consécutives à Istres, ça va faire beaucoup. C’est pour cela que nous avons opté pour une corrida de rejón qui intéresse un public différent, la meilleure preuve étant ce qui s’est passé à Nîmes le lundi matin, avec un une arène comble. Le cartel est différent, avec notamment un Diego Ventura qui tient le haut du pavé… En outre, il y aura un superbe spectacle équestre gratuit le matin pour compléter cette journée dédiée au cheval…

dv01q

Pour mettre tous les atouts de notre côté, nous avons choisi des toros de La Capea (San Mateo), particulièrement adaptés au toreo à cheval, qui triomphent dans pas mal d’arènes. Il faut que les toros soient à la hauteur des espérances des rejoneadores, sinon, c’est très compliqué…

ist31r_001_-_Copie_-_Copie

L’innovation est venue de la corrida des Fêtes, début août. C’est quelque chose que l’on tente cette année, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y aura plus de novilladas à Istres. Logiquement, ça aurait dû être avec un élevage français, mais le ganadero contacté n’a pas voulu, ce qui nous a posé un problème pour conserver David Mora au cartel et nous sommes allés à Salamanque retenir une corrida d’Adelaida Rodríguez qui va emmener un lot spectaculaire de présentation.

as01x

Il s’agit d’un cartel international, avec notamment Arturo Saldívar, le torero mexicain qui à mon sens a le plus de capacités pour  devenir figura avec le toro lidié en Europe.

dm01h

Quand on a annoncé ce cartel avec Mora et Dufau, c’était formidable car ils étaient tous les deux en haut, avec une grosse ambiance, et aujourd’hui, j’espère de tout cœur qu’ils vont arriver à redresser leur temporada et qu’Istres soit une belle opportunité pour y parvenir.

td01j

Pour revenir sur la Feria et en ce qui concerne les jeunes, en partenariat avec Ouest-Provence, il y a le concours de becerradas le samedi matin avec des novillos de Fano, avec deux élèves du CFT, un  autre de Béziers et Clément, le fils de Stéphane Fernandez Meca, et en outre la présentation, sans mise à mort, d’un jeune rejoneador local, Antoni Piñatel, qui s’entraîne chez Damien Donzala.

ist31g

Rappelons aussi les dates de ce cycle de becerradas du Challenge Ouest-Provence de l’inter-communalité : outre celle d’Istres le 16 juin, il y aura aussi Grans le 24, Entressens le 30, 15 juillet Fos, 22 Cornillon, le 29 Miramas, et finale à Port-Saint-Louis le 24 août.

ist31s

Le dimanche matin, dans le cadre de cette journée dédiée au cheval, Patricia Pellen et Marie-Chloé Pujol présenteront leur spectacle « Mémoire de cheval ». Un autre spectacle gratuit qui devrait séduire un large public… Dans le cadre des animations de la Feria, il y aura le film de Jean Clamour autour d’Antonio Barrera, déjà évoqué, la soirée des partenaires le vendredi après la corrida, les bodegas devant les arènes, et le dimanche, à cause des élections législatives, le centre sera fermé et tout se passera autour des arènes, avec notamment un méga concert…

ist31q_001

En ce qui concerne les tarifs, la volonté du maire est de  pratiquer à Istres des prix attractifs, il faut que la corrida reste populaire, c’est une arène de troisième catégorie et même si on présente des cartels dignes d’une grande plaza, il faut que ça reste à la portée de tous. Au dernier moment, il y aura des places à 20 €, sachant que les  plus chères se sont vendues depuis longtemps, mais il reste des places intermédiaires, et sachant encore qu’à Istres, même assis au dernier rang, on y voit aussi bien qu’aux secondes dans d’autres arènes… En outre, nous avons mis en place une formule d’abonnements qui donnent droit à une réduction de 50 % sur la corrida d’août ! Quant aux jeunes, c’est gratuit pour les moins de douze ans et les élèves des écoles taurines sont invités sur présentation de leur carte.

ist01s

On a fait tout ce qu’on pouvait pour rendre la programmation attrayante et aussi paradoxal que cela puisse paraître, j’ai déjà fait une ébauche de la feria suivante !  Tout ça pour être en phase avec mon implication, ma passion, ma folie… J’ai eu eu la chance de vivre ce que j’ai vécu, déjà en tant que torero, même si je ne suis  pas devenu figura, mais j’ai toréé dix ans de ma vie pendant lesquels j’ai fait tous les sacrifices pour y arriver… Un jour, je me suis retiré, ce qui a été une libération pour moi, et le hasard a fait que je me suis replongé dans mon univers des toros, étant un des rares en France à travailler dans ma passion dans les conditions qui sont les miennes, alors, ayant bénéficié de cette chance, je ne peux que m’impliquer à 200% dans cette mission ! En outre, je travaille en osmose avec les membres de la Commission, ce sont mes interlocuteurs privilégiés, je les vois souvent à mon bureau et on discute dans un bon esprit, je tiens compte de leur avis, mais il faut bien se dire aussi que si tout ça est possible, c’est surtout grâce à notre maire, François Bernardini, qui contrairement à d’autres, est à fond pour la tauromachie. Sans lui, la Feria d’Istres n’aurait jamais atteint son niveau actuel…

ist31h

Je dois aussi remercier tous les sponsors qui nous apportent une aide importante, leur implication est primordiale et malgré la crise, le volume global n’a pas changé. L’accueil est très chaleureux, il y a même des partenaires qui me recommandent à d’autres, une toile s’est tissée par le relationnel, dont je m’occupe aussi. Quand on perd un partenaire, on en retrouve un autre, et finalement, malgré la crise, notre but a été atteint aussi dans ce domaine. Sans eux, on ne pourrait pas envisager les mêmes choses, et leur aide est un bel exemple de confiance et de soutien.

ist31p_001

Une Feria qui, je le rappelle, a été marquée lors de sa présentation par l’intervention d’Alain Montcouquiol, à qui l’on doit cette superbe phrase : « La corrida, tel un condensé de la vie, nous parle de nous-mêmes, c’est-à-dire de la lutte sans merci de l’homme face à son destin ». Encore une bien belle reconnaissance…

am01x

Outre les apports mentionnés ci-dessus, une autre grande satisfaction, c’est qu’aujourd’hui, tout le monde veut toréer à Istres… Le seul qui ne m’ait pas appelé, c’est… José Tomás !!!"

ist31f

Je ne sais pas si on verra un jour le maestro de Galapagar toréer au Palio, mais en tout cas, au vu des affiches de cette Feria, tout semble concourir pour en faire un grand cru. Suerte à tous ceux qui se sont impliqués, Bernard en tête, évidemment…

 

 

 

 

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff