Dimanche 21 Avril 2019
Céret
Lundi, 16 Juillet 2012

fr15ww

Retour sur l’encerrona triomphale de Fernando Robleño avec les Escolar Gil…

Sous un ciel gris et avec quelques rafales, les aficionados qui occupaient entièrement l’enceinte ont assisté à une course entretenue, sérieuse et qui est allée « a más » dans le déroulement de son scénario…

Bien dans le type, sans excès de poids mais bien présentés et armés pour la plupart, les exemplaires emmenés par José Escolar Gil ont donné un jeu varié, parfois en retrait aux piques, mais permettant finalement à Robleño de signer quelques faenas relevées.

eg15r

Après avoir reçu une ovation de gala en guise de bienvenue, le Madrilène attaqua les débats avec « Calerito », 480 kg, un petit gris qui s’employa dans son capote puis qui s’avéra tardo sous le fer. Faena brindée au public et après que le bicho ait fait voler quelques planches, excellente entame par doblones, la suite ne manquant pas d’allure, surtout à bâbord, la conclusion par espadazo libérant une première oreille. C’était plutôt bien parti…

fr15z

Le second, « Caralegre », 510 kg, un sérieux client, allait être le protagoniste, avec Gabin Rehabi, du meilleur tercio de piques de cette encerrona. Certes, il mit du temps avant de se décider à foncer pour le troisième assaut, mais les trois rencontres furent bien dosées et administrées. Ovation au piquero. Aux banderilles, salut d’Ángel Otero puis séries ajustées des deux côtés, le tableau étant toutefois un peu gâché par un piton gauche éclaté. Entière tombée après pinchazo. Saluts.

gr15z

Le troisième, « Chumbero », 520 kg, fit voler du bois avant de s’employer dans le capote de Robleño. A la pique, il se montra distraído et tardo. Brindis à Carreño pour une faena entrecoupée de bonnes séquences, la plus aboutie étant une série de naturelles parfaitement exécutées. Autre bonne estocade et oreille.

eg15s

Avec le quatrième, « Cocinero », 540 kg, Robleño attaqua à la manière de Ponce, genou ployé, avant deux bons puyazos puis une faena de bon goût. L’Escolar ne tarda pas à se montrer menaçant puis, malgré quelques qualités précédemment exprimées, se désunit quelque peu, Fernando parvenant toutefois à dessiner quelques séquences méritoires. Entière au troisième envoi, silence.

Le quinto, « Artillero », 530 kg, prit deux piques sans style avant un bon quite par faroles de Morenito de Nîmes. Second tercio minable par cuadrilla dépassée puis Robleño se coltina un bloc de marbre au regard assassin dont il se défit sans autre forme de procès d’une entière suivie d’une course poursuite jusqu’aux planches… Vuelta diversement appréciée.

Après la traditionnelle "Santa Espina", vint alors « Caloroso », 600 kg, avec lequel Robleño allait sortir le grand jeu et finir de s’attirer la sympathie et la reconnaissance de l’assistance. A sa sortie, le bicho a été applaudi pour ses hechuras et son volume, un fier toro qui permettra à Tito Sandoval d’être une nouvelle fois ovationné, même si le premier impact était trop en arrière. Quite rapide du deuxième sobresaliente, Álvaro de la Calle, puis brindis au conclave pour un final enlevé à base d’échanges décidés face à un adversaire qui avait du répondant.

r15g

Plusieurs séries ont fini par faire chavirer les gradins et Robleño, totalement euphorique, sentant qu’il tenait un triomphe à portée d’épée, cloua une entière qui le vit ressortir avec sa chaquetilla déchirée, preuve d’un engagement qui valait bien les deux trophées accordés dans l’allégresse générale. Sortie triomphale avec l’éleveur et l’ensemble de la cuadrilla, aficionados heureux d’avoir passé un excellent moment, prix du CT de Bruxelles et de la Muleta pour Gabin Rehabi, « Céret de Toros 2012 » venait de vivre avec cette dernière course une corrida qui fera date…

fr15y

Avec Feria TV, voir la vidéo de l'encerrona de Fernando Robleño en cliquant ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff