Mercredi 19 Juin 2019
DAX
Dimanche, 12 Août 2012

jl12xx

Sortie a hombros de Juan Leal qui a coupé une oreille de chacun de ses adversaires de José Cruz…

Soleil, deux tiers d’arène. Six novillos de José Cruz plus un sobrero du même fer (2), bien présentés, charpentés, sérieux, donnant un jeu divers, entre mansedumbre et casta, meilleur le sobrero.

Cayetano Ortiz (silence aux eux) débuta avec un opposant qui prit deux piques et après un bon tercio de banderilles, il brinda à l’assistance, débutant par le haut puis exécutant au centre trois séries de derechazos du meilleur effet. Suite par naturelles puis final par statuaires, le tout sur un ton à intensité variable, sans grande transmission. Entière après pinchazo. Avec le quatrième, manso, violent, tardo et avisé, le Biterrois s’est battu sans que son adversaire ne l’aide beaucoup. Trasteo de altibajos et entière après deux pinchazos.

co12c

Juan Leal (oreille et oreille) a laissé l’impression d’un novillero puesto qui sait s’adapter aux circonstances. Après que son premier ait été évacué pour boiterie dès sa sortie, il prit un sobrero qui s’avéra le meilleur de l’envoi, le recevant genou au sol. Manso, mais con casta, ce novillo allait procurer à Paquito Leal, après un bon quite de Gonzalo Caballero, un gros susto aux banderilles, l’Arlésien étant à sa merci au sol, se faisant accrocher derrière, mais sans grandes conséquences par rapport à ce qui aurait pu lui en coûter. Deux bonnes paires de Rafael Viotti avant brindis à l’auditoire, bonne entame puis derechazos supérieurs qui déclenchent la musique. Naturelles avec au passage un avertissement sans frais, circulaires inversées avec cambio intégré, autre enchaînement valeureux sur place, le tout avec beaucoup d’entrega, d’élégance et de cohérence. Trois quarts en se faisant ouvrir la taleguilla, un descabello. Le quinto ne s’employa pas au capote, alla au cheval sur le passage la première fois, avant une seconde rencontre pour la forme. Au second tercio, Juan Carlos García se fit attraper et dut être évacué vers l’infirmerie. Brindis au public et faena dans un tout autre corte que la précédente, Juan démarrant par deux cambios au centre puis faisant le boulot face à un adversaire complexe qui ne l’aida guère. Un novillo qui ne permettait guère de fantaisies, qui accrocha Juan sous l’aisselle, sans conséquences toutefois et après un pinchazo, un espadazo libéra l’oreille de la sortie a hombros. Sortie réussie et convaincante pour le plus Andalou des Arlésiens…

jl12b

Gonzalo Caballero (silence aux deux) n’a pas dansé avec les plus belles… Son premier, huído, ne se fixa pas, prenant ensuite un premier puyazo trasero et surprenant le piquero sur le second. Après un bon quite de Cayetano Ortiz, il aligna les séries au centre sans grande transmission, son opposant se révélant fadasse, devant davantage arracher les muletazos que les lier. Pinchazo, Gonzalo quittant alors la chaquetilla, souffrant manifestement de l’épaule et gagnant l’infirmerie après en avoir fini de trois quarts tendida. Avec l’ultime, Gonzalo brilla au capote et après deux piques, il brinda à l’auditoire un trasteo qui ne lui permit pas de réussir le desquite, faute d’opposition adéquate. Entière.

gc12v

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff