Mardi 25 Juin 2019
Bayonne, Arles, Valladolid, Grana y Oro…
Dimanche, 02 Septembre 2012

bay02xx

Sortie a hombros de El Juli et Sergio Flores…

MEXICO LINDO...

Bayonne, dimanche, 2ème corrida de la Féria de l'Atlantique. Plein.

Six toros du « Tajo y La Reina » (Joselito).

Sergio Flores en blanc et or qui prenait l'alternative: deux oreilles et salut.
El Juli en pourpre et or: une oreille et deux oreilles.
Miguel Angel Perera en rouge vif et or: saluts et saluts

Le toro d'alternative portait le numéro 19.
Sergio Flores a brindé son premier toro à sa cuadrilla.
Sergio Flores et El Juli sont sortis en triomphe.

Deux points positifs pour cette dernière de la temporada bayonnaises:

1/ Lachepaillet plein jusqu'aux cimaises ce qui est la meilleure réponse aux détracteurs de la tauromachie; la saison sera de plus équilibrée financièrement, ce qui fermera la bouche des critiques. La Féria de l'Atlantique et la corrida rapporte de l'argent à Bayonne par ses retombées et elle ne coûte pas un centime au contribuable...

2/ L'alternative triomphale du jeune Mexicain Sergio Flores. C'était un pari, il a été réussi au-delà des espérances. On notera que cette féria aura été marquée par l'apport de la tauromachie mexicaine samedi avec la grande faena d'Arturo Saldívar et dimanche avec ces débuts glorieux de Sergio Flores. Il faut y voir la patte d'Alain Lartigue, un temps apoderado de Joselito Adame, et grand connaisseur de la tauromachie aztèque.

De l'ensemble envoyé par le maestro Joselito, on détachera le premier, un jabonero, toro de bandera, qui prit deux piques et chargea sans se lasser avant de mourir bouche fermée. C'était un toro de vuelta. La suite fut plus complexe, brave le plus souvent, mais donnant un jeu âpre par la suite, ce qui en fit son intérêt. Le quatrième avait ses avantages, les cinquièmes et sixièmes furent sifflés à l'arrastre en raison de leur faiblesse.

Sergio Flores a eu la chance de toucher un exemplaire de gala pour son doctorat. Mais, on le sait, être à la hauteur d'un grand toro n'est pas si facile. Il sut le faire. Il débuta brillamment à la cape avec du charme et de la personnalité et il attendit par la suite le toro, impassible, le faisant passer avec du rythme en s'engageant toujours. Pris sévèrement en fin de faena sur une "bernardina", il revint avec courage pour une grande estocade. Le dernier, réservé, dangereux, en aurait fait plier plus d'un, le jeune émoulu ne se dégonfla pas et l'occit d'un estoconazo époustouflant au second essai.

sfl02f

Moisson de trophées pour El Juli qui sut retenir le second (un autre jabonero, cornicorto) qui avait une fâcheuse tendance à partir aux planches; julipié et demande unanime. Il mit le feu à son second passage devant un exemplaire plus amène. Il sut se mettre le public avec lui sans forcer son talent, c'est-à-dire sans se croiser vraiment: ses longues séries, ses changements de mains, ses circulaires inversées mirent le feu aux tendidos. Un demi "julipié" et surtout une mort foudroyante de l'animal firent exploser Lachepaillet et Julián empocha la mise.

elj02f

Ce n'était pas le jour de Perera qui s'y colla avec la volonté qu'on lui connaît sans pouvoir réaliser son numéro habituel, l'opposition ne s'y prêtant pas. Souvent profilé, construisant son travail dans un terrain réduit, il ne passa pas la rampe. Il eut surtout beaucoup de difficultés avec l'épée, une carence inquiétante à ce niveau.
map02f

Pierre Vidal

En matinée, la novillada du Camino de Santiago n’a pas hélas tenu ses promesses. Devant un tiers d’arène, la plupart des novillos (avec un sobrero pour remplacer le 2ème), au demeurant bien présentés et nobles, ont pêché par manque de forces et de caste à divers degrés, laissant peu d’options à la terna du jour.

co02fCayetano Ortiz : saluts et saluts.

jl02fJuan Leal : saluts et saluts.

bc02fBrandon Campos : saluts aux deux.

ARLES

Les toros de la Feria du Riz…

Vendredi 7 septembre à 17h30 : Novillada de Dos Hermanas pour Gonzalo Caballero, Borja Jiménez et Mojales Balti (débuts).

pl02g

Samedi 8 septembre à 17h30 : Corrida Goyesque, deux toros de San Mateo (Capea) pour Pablo Hermoso de Mendoza, et quatre de Victoriano del Río (photo) pour Juan Bautista et José Mari Manzanares. Décoration des Arènes par le peintre Loren - Musique : les Chœurs de Voce et l’orchestre Chicuelo II.

vdr02f

Vente des Billets : 08 91 70 03 70 - www.arenes-arles.com

(Demain : les toros de la corrida-concours et du recorte).

VALLADOLID

Le mercredi 5 septembre à 18h, retour des corridas télévisées en direct sur TVE…

val02f

Cartel : El Juli, Manzanares (pour sa reprise) et Alejandro Talavante, toros de Victoriano del Río.

GRANA Y ORO

Dans la dernière émission, les ferias de Palencia, Cuéllar, Linares, Cuenca, Colmenar Viejo, les courses de Peñaranda de Bracamonte, Pedrajas de San Estebán, Sepúlveda, Arenas de San Pedro, Fermoselle, Sanlúcar de Barrameda, Mimizan, Madrid, Collado Mediano et Saint-Perdon…

Pour voir l’émission, cliquez ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff