Lundi 17 Juin 2019
Bouillargues, Madrid, Saragosse, Grana y Oro, Fiesta, Ramos, Valencia…
Samedi, 06 Octobre 2012

bou06xx

Sortie a hombros de Joao Machado et Louis Husson…

Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître ! En effet, cette journée taurine organisée par le club taurin local « L’Embestida » a été un succès, d’abord dans le domaine de la fréquentation (arènes pleines), en toute tranquillité (voir chronique du jour : « Le bon exemple »), ensuite par la qualité, certes inégale, des novillos, à la présentation irréprochable, avec peut-être « un peu trop de toro » pour ces jeunes aspirants.

bou06w

Après le paseo, El San Gilen a reçu un souvenir en piste à l’occasion de ses 20 ans d’alternative…

sg06x

Joao Machado, de l’école taurine de Béziers, (oreille et oreille) a reçu son premier novillo, de François André, a portagayola., poursuivant par un excellent enchaînement de véroniques puis rebolera. Il finit ensuite désarmé sur une séquence par chicuelinas avant de s’engager dans une faena soulignée par sa volonté de donner la distance. Faena complète face à un bon novillo et entière d’effet immédiat. Avec l’exemplaire du Lartet, le Biterrois retourna devant le toril pour une autre réception a portagayola, mais son adversaire sortit de côté, ce qui contraignit Machado à se relever sans avoir pu exécuter cette suerte. Bonnes véroniques avant un quite alluré de Bastien Roulier par navarras. Brindée à ses copains de l’école, la faena comprit de bonnes séquences essentiellement droitières, mais un poil marginales. Demie, applaudissements à l’arrastre. A noter que le Biterrois s’est rendu à l’infirmerie pour une coupure au mollet.

jm06x

Bastien Roulier, du CFT, (silence et blessé) prit d’abord un imposant novillo de Roland Durand, au caractère affirmé, mais toréable. Faena brindée à ses copains du CFT qui le vit assez souvent sous la menace, le bichito se retournant vite. Plusieurs séries de naturelles aidées méritoires, derechazos un par un, l’ensemble manquant toutefois de dominio. Quasi entière puis longueurs au descabello. Avec l’exemplaire d’Alma Serena sorti en cinquième position, l’affaire s’avéra compliquée. Après un bon quite de Louis Husson et un  tercio de banderilles plutôt médiocre, Bastien a rapidement dû gagner l’infirmerie le visage ensanglanté pour avoir subi une entaille à la joue qui nécessita plusieurs points de suture. Le rythme était cassé, mais Louis Husson, qui du coup se retrouvait seul aux affaires, prit le relais et s’arrima en étalant pas mal de recours, réussissant quelques beaux mouvements gauchers et affirmant son recours. Metisaca...

br06w

Louis Husson, d’Adour Aficion, (saluts, saluts puis deux oreilles) se fit applaudir sur un bel enchaînement véroniques, chicuelinas et rebolera pour recevoir son premier client, de Malabat. Après un quite de Machado, le Dacquois a construit un trasteo inégal face à un opposant compliqué, mais toréable, qui ne l’a guère laissé souffler. Quasi entière au deuxième envoi, deux descabellos. Avec l’ultime, de Pagès-Mailhan, Louis s’illustra encore au capote puis brinda à l’assistance, débutant bien puis proposant des échanges plus irréguliers face à cet opposant exigeant, le tout allant toutefois « a más », avec des gestes élégants qui transmirent sur les travées. Entière.

lh06x

Au cours de la réception qui a suivi, les trois toreros ont été récompensés par le club l’Embestida puis Jean-Yves Bauchu a remis de la part du CFT le prix Chaquetilla (un costume de lumières) à Louis Husson.

bou06t

Quant au trophée récompensant le meilleur novillo, il est allé à "Cantinito", l’exemplaire du Lartet. Jérôme Bonnet, en l’absence de son père Paul, a tenu à remercier les organisateurs et a eu l’élégance et le « compañerismo » de déclarer qu’il partageait cet honneur avec tous les ganaderos présents…

bou06y

En matinée, sympathique prestation des « Minots Toreros », Thomas Ubeda, El Rafi et Solanito (photos dans l'ordre), les jeunes pousses du CFT qui face à du bétail de Roland Durand ont fait le maximum pour se mettre en évidence.

tu06x

Avec toutefois des fortunes diverses, toutes les becerras n’étant pas de même niveau de forces ou de bravoure.

elrafi06x

Mais tous sont à féliciter, sans oublier Patrick Varin qui les a coachés depuis les barricades, pour leur évidente aficion et leur désir de bien faire…

sol06x

A noter deux éléments importants à verser au dossier de cette journée réussie : un prix unique de 10 € et le fait que cette journée taurine a été totalement financée avec l’aide des sponsors et n’a pas coûté le moindre euro au contribuable. Que les antis qui me lisent régulièrement en prennent bonne note !!!

MADRID

Cette troisième journée de la « Feria de Otoño » a surtout été marquée, devant une arène quasiment pleine, par le bon jeu de la plupart des exemplaires de Valdefresno et Fraile Mazas (3), ainsi que par la torería aboutie d’Iván Fandiño qui a crevé l’écran, perdant la grande porte pour deux descabellos au cinquième, les deux autres toreros, Sergio Aguilar et David Mora, restant nettement plus en retrait.

sa06x_copieSergio Aguilar : saluts et silence.

if06x_copieIván Fandiño : oreille et vuelta.

dm06x_copieDavid Mora : silence aux deux.

(Photos : Juan Pelegrín – Las Ventas)

SARAGOSSE

Encore une entrée très faible, à peine un quart, pour ce mano a mano entre Fernando Robleño et Javier Castaño face aux toros de Peñajara qui ont dans l’ensemble donné un jeu inégal, assez souvent décevant.

Fernando Robleño : saluts aux trois.

Javier Castaño : saluts aux deux premiers puis silence.

Une nouvelle fois, plusieurs membres de la cuadrilla de Castaño se sont mis en évidence, notamment David Adalid et Francisco Javier Rodríguez avec les palos, ainsi que Tito Sandoval à la pique.

GRANA Y ORO

Avec comme invité le rejoneador Sergio Galán, l’émission revient sur les dernières courses de la semaine en Espagne - Arnedo, Algemesí, Úbeda… -, sur les graves blessures de Chocolate et Miguel Ángel Silva et propose une démonstration de la fregolina par le novillero Pablo Ruiz…

sg06x_copie

Pour voir l'émission, cliquez ICI

FIESTA

FC06X_copie

RAMOS

Mariano Ramos, torero mexicain, est décédé à  l’âge de 58 ans après avoir subi une intervention chirurgicale pour des problèmes rénaux et gastriques.

mr06d

Il a connu une carrière longue durant trente-huit ans d’alternative et a côtoyé les plus grandes figuras, autant dans son pays qu’en Espagne où il a toréé à trente-trois reprises. QDEP…

VALENCIA

val04h

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 nim20aff

 vic30aff

 al23aff

 ist16z

 cer06aff

 mdm30aff