Mercredi 21 Août 2019
Golosino, Aire, Istres, Saint-Gilles, Jeu, Rieumes, Semana Grande, Carcassonne, UCTPR, Fernay, Portiragnes, Toros, Chicuelo…
Lundi, 17 Juin 2013

gol17gg

 « Golosino », toro indulté de La Quinta, est allé rejoindre ses verts pâturages…

Après deux journées passées au Mas de Farinon, chez les frères Granier, le toro indulté par Juan Bautista lors de sa fameuse encerrona du samedi 15 juin dans les arènes d’Istres, est reparti vers la ganadería dans le camion de Roland Durand…

qui17dd

A l'invitation de Juan Bautista, les membres de la presse ont pu constater la bonne récupération de ce toro qui a été soigné dans cet élevage et qui visiblement se porte bien.

gol17f

Après un long périple, il sera accueilli par ses propriétaires qui ont assuré qu'il serait désormais, en tant que premier toro gracié, le "Roi de la Ganadería"...

gol17g

Juan Bautista

 « Bien sûr, j’ai ressenti des sensations très fortes, ça a été un grand moment face à un grand toro. Quand un toro te donne tout comme ça, il fait aussi donner, car par sa qualité, sa classe, sa transmission, il fallait répondre présent et se montrer au niveau. C’était un moment magique et dans les jours qui précédaient cette corrida, c’était difficile de rêver d’un tel toro et d’une faena comme ça… J’ai pris énormément de plaisir et je crois que l’entente avec le public et le toro a représenté quelque chose de formidable…

Je connais bien cet élevage, je vais y toréer tous les hivers, et j’ai toréé plusieurs corridas, dont celle de Bayonne il y a deux ou trois ans en compagnie du Fundi et du Juli où j’avais coupé deux oreilles et j’en garde un très bon souvenir… Le toro de Santa Coloma aime aller chercher la muleta loin devant, il ne faut pas toquer trop fort, ni les attendre avec la muleta loin du corps. Je connais bien ces encastes et j’essaie encore de comprendre leurs caractéristiques, tu as des surprises à chaque fois, mais ceux qui ont vraiment répondu lors de cette encerrona sont les Miura, Victorino et La Quinta, trois toros bien définis dans leur encaste, dans leurs qualités comme leurs difficultés car ils sont exigeants et te mettent à l’épreuve.

jb17vv

En ce qui concerne Golosino, j’ai vu dès sa sortie à sa façon de galoper et de charger, comme quand je lui ai fait le quite avec cinq ou six reboleras, le toro a montré beaucoup des qualités et après, comme il se donnait tellement, j’ai eu peur qu’il s’éteigne trop vite. Or, bien au contraire, il est allé a más… Je ne lui ai pas fait de cadeaux, dès le début j’ai baissé la main, je l’ai obligé par le bas et il a répondu à chaque fois… Des toros comme ça, il n’y en a pas beaucoup et ça aurait été dommage de le tuer…

jb17d

Comme je l’ai expliqué plusieurs fois, dès que la corrida a été annoncée, elle représentait pour moi un rendez-vous très sérieux, comme je les aime. A chaque temporada, j’en fais trois ou quatre pour toréer des élevages différents, mais là je me retrouvais seul et mon défi, c’était de montrer aux gens que j’étais capable de m’adapter à chaque encaste. Je suis très heureux que ce se soit bien passé, car dans le cas contraire, ça aurait pu compliquer les choses pour la suite de ma saison, voire de ma carrière.

J’ai eu la chance de tomber sur plusieurs toros de qualité, dont celui de La Quinta, évidemment, qui est le premier toro gracié dans cette ganadería. En France, j’avais gracié un toro lors de la dernière corrida organisée à Fréjus, et aussi Tanguisto, pour le reste ça s’est passé en Espagne ou en Amérique, pour une quinzaine de toros indultés au total. Mais à Istres, près de chez moi et devant ma famille et les gens qui me suivent, cette corrida a revêtu une importance particulière…

jb17m

J’ai bien sûr reçu beaucoup de messages de félicitations, la saison est déjà pratiquement bouclée en ce qui concerne la confection des cartels, mais si on me proposait quelque chose d’intéressant qui sorte de l’ordinaire, pourquoi pas !

Je tiens à souligner aussi que malgré la présence de mes proches et des aficionados amis, il y avait aussi des gens qui n’étaient malheureusement pas présents ce jour-là, comme mon grand-père, Philippe Mourgues et Christophe Yonnet, pour qui j’ai une pensée…»

Bernard Marsella

 

« L’indulto, c’est ce dont tous les organisateurs de corridas rêvent, surtout lorsqu’ils font l’unanimité. Il y a dix ans, il y en avait eu un avec un Cebada Gago, et cette année, c’est un La Quinta, des ganaderías de renom, et c’est extraordinaire que ça nous arrive !

gol17h

 Cette feria était programmée pour remplir les arènes, chose qu’on est arrivé à faire, on a eu beaucoup de chance avec le temps, les conditions étaient idéales, ce qui n’a pas toujours été le cas. Trois no hay billetes, c’est très rare, mais on se rend compte qu’avec la qualité et l’originalité des cartels, les gens suivent. Chaque année, on cherche de nouvelles formules et là, je crois que l’on est arrivé à un équilibre parfait. Cette feria de 2013 représente la synthèse de sept années de gestion directe. Je suis à présent convaincu qu’il faut garder la formule des trois corridas, sans se tromper sur la programmation. Je sais très bien qu’en janvier, quand on va annoncer les cartels, il va y avoir beaucoup de monde, beaucoup d’attente, on a du temps devant nous, mais il est évident que tout ce qui a brillé à Istres devrait logiquement être pris en compte.

bm17a

Qui aurait pu par exemple imaginer que Morante vienne déboucher le flacon sur le sable du Palio ? C’est exceptionnel, je ne pouvais même pas l’imaginer, lui-même dit qu’il se sent très bien dans nos arènes, il a apprécié le respect du public et je pense d’ailleurs que l’on est en train de fidéliser des aficionados qui découvrent nos arènes, qui sont surpris par l’accueil et la commodité du Palio…

 Sur l’encerrona, je n’avais jamais vu Jean-Baptiste comme ça, c’était un pari osé, mais il a fait l’unanimité, il  a été à la hauteur et c’est tout en son honneur… D’ailleurs, j’ai eu du mal à sortir des arènes, j’y suis resté une vingtaine de minutes avec des amis, comme prostré, abasourdi, sonné par la force de ce triomphe !

 Quant aux Victorino, il y a eu trois et trois, Uceda Leal a été très bien à son premier, Sébastien est hélas mal tombé au sorteo et Alberto Aguilar a une nouvelle fois démontré des qualités de battant qui auraient pu lui valoir la grande porte s’il n’avait pas pinché sa deuxième faena. Mais en définitive, je suis très heureux du résultat de cette feria ! »

 ISTRES

Voir le bilan de la Feria dans la chronique du jour : « Istres »… Cliquez ICI

ist17p

VIDÉOS

Avec Feria TV, voir les résumés des corridas d’Istres…

Vendredi 14 juin : cliquez ICI

Samedi 15 juin : cliquez  ICI et pour l'indulto de "Golosino" 

Dimanche 16 juin cliquez ICI

BECERRADAS

 La matinée du samedi a vu les élèves de l’école taurine d’Arles Antonio Garcia et Finito d’Arles, ainsi que ceux du CFT, Rafi et Solalito.

 Invités à affronter sans mise à mort du bétail Camargue de la manade Agu, ils firent tous un bel effort apprécié du public, coupant chacun une oreille, avec la palme à Rafi qui est sorti a hombros pour avoir obtenu deux trophées symboliques…

rafi16r

 Le lendemain, avec des becerros de Tierra d’Oc qui dans l’ensemble ont donné un bon jeu, supérieur le troisième, sont sortis dans l’ordre : le jeune rejoneador Laury Tisseur (oreille), puis Yoan Martinez (vuelta), de l’ETA, fortement secoué sur un cambio, André Lagravère « El Galo » (deux oreilles et rabo), qui faisait sa présentation en France, Thomas Ubeda (oreille) et Bastien Cloez (deux oreilles), du CFT, puis Vincent Pérez (oreille), de l’ETA, Joaquin assurant les intermèdes aux banderilles et sortant de second.

al16l

 Deux matinées intéressantes qui ont bien complété la programmation de cette feria…

 RÉCEPTIONS

Le samedi 15 juin, chez "Momo", au bar du stade, à l’issue de la corrida, la commission de l’Uctpr Sud-Est (section corrida), représentée par Bernard Planchon, a reçu le récipiendaire du coup de cœur de la temporada 2012 ; Raphael Viotti, le seul français engagé dans la cuadrilla de José Tomás lors de son "encerrona" nîmoise en septembre 2012.

ist17g

Dans le cadre de cette réception, étaient également présents autour du "torero de plata" les clubs taurins V105 et FR Ordóñez de Nîmes, ainsi que Bernard Carbuccia, directeur des arènes du Palio d’Istres.

La peña Sébastien Castella d’Istres, conduite par Mireille Polo, a également tenu à récompenser les ganaderos Granier frères pour leur implication constante dans l’aficion "a los toros bravos".

(Communiqué – texte Bernard Planchon)

AIRE

Toujours avec Feria TV, voir le résumé de la corrida de Prieto de la Cal en cliquant ICI

SAINT-GILLES

stg30s

Communiqué des Arènes de Saint-Gilles

"Afin de satisfaire au mieux les aficionados, nous avons tenu à présenter un cartel sérieux et attrayant avec les toros de Baltasar Ibān, ganaderia prestigieuse et des matadors confirmés, Antonio Ferrera et Javier Castaño ainsi que sa sensationnelle cuadrilla, qui viennent récemment de s'illustrer à plusieurs reprises à Madrid.

En outre, nous avons aussi joué la carte locale, puisque la ganaderia La Paluna sera présente en matinée avec quatre becerros pour deux espoirs de la novillada non piquée, le Sévillan Daniel Soto et le Dacquois Louis Husson. Quant à la corrida, c'est le torero local Camille Juan qui fort de son triomphe de l'an passé, complètera le cartel.

 Cet effort de qualité passant par une obligation de résultat, nous comptons sur la présence de nombreux aficionados pour venir nous soutenir, d'autant plus que pour cette journée du 23 juin, nous proposons des formules attrayantes comprenant le petit déjeuner et le repas dans la salle attenante aux arènes, avec animation musicale dans le patio, ce qui a toujours constitué un moment de grande convivialité qui a fait la renommée de la Féria de la Pêche et de l'Abricot.

 Nous proposons donc plusieurs formules avantageuses, comme le forfait à 50 € comprenant le casse-croûte, la novillada matinale, l'accès au sorteo, le repas et la corrida, une offre spéciale pour les Clubs Taurins, ainsi que diverses réductions pour les jeunes ...

 Venez nombreux à Saint-Gilles le dimanche 23 juin, dans une arène qui propose la Fiesta Brava dans ce qu'elle a de plus authentique, avec un cartel digne des plus prestigieuses, dans une ambiance aussi festive que conviviale ... Réservations 04 66 64 78 59 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. "

 Tauromaquia Consultores

JEU

 Gagnez des places pour la corrida de Baltasar Ibán du dimanche 23 juin à Saint-Gilles...

Ce mercredi, à 8h, une question sera posée sur le site et les deux premières personnes qui auront envopyé la bonne réponse gagneront une place pour cette corrida.

Les modalités de participation seront précisées avec la question.

A mercredi 8h...

RIEUMES

ri17t

Ce week-end, la "Feria des Rieumes s'est exposée dans les rues de Toulouse où les aficionados ont chanté le "Toro des Champs", une sympathique promenade hélas interrompue par une poignée d'anti-corridas, ce qui ne les a pas empêchés d'effectuer leur périple dans la ville rose pour faire la promotion de leur feria...

ri24a 001

SEMANA GRANDE

Ce lundi 17 juin est sorti le numero 845 de Semana Grande avec au sommaire :
 
- Un éditorial sur les dessous non contés de la corrida de Beneficencia à Madrid.

- Tout sur la feria d'Istres, en textes et en images, et sur la corrida d'Aire sur l'Adour.

- Notre hommage à Esther Williams.

- Lectures : "Besoin d'Espagne" de Jean-Michel Mariou et "Adieu torero" d'Olivier Deck.

- Cartels, échos, nouvelles, prochaines corridas télévisées, etceteri, etcetera...

sg17g

N'oubliez pas que Semana Grande est un organe de presse libre et indépendant ne vivant que la générosité de ses lecteurs. On peut le découvrir ou l'offrir pendant six mois pour 32 € ou s'y abonner pour 64 € l'année. Bonne semaine à tous !

(Communiqué)

 CARCASSONNE

"Le 15 juin, « Carcassonne Toros » (membre UCTPR), association organisatrice de la Féria de Carcassonne, était invitée aux Rendez-vous Taurins de la Coordination Gardoise, dans une salle de l’Hôtel Imperator à Nîmes lors d’un « Café Toro».

carc17c

La présentation de la Féria 2013, avec film des novillos au campo à l’appui, a obtenu un franc succès, les représentants des clubs taurins gardois étant très agréablement surpris par la qualité de l’affiche proposée, par les cartels et par la présentation des membres de l’association. La réception s’est déroulée en toute convivialité, conclue par un toast à l’aficion et à la réussite de la Féria. Nombreux sont ceux qui ont promis de venir dans la préfecture audoise. Un package Hôtel-Féria a été demandé et leur sera proposé.

carc17b

Nota : Le novillero Miguel de Fernando qui a dû interrompre sa temporada pour blessure est remplacé le vendredi lors de la novillada mixte d’Aguadulce par la révélation 2012, Juan Ortega.
(Communiqué)

UCTPR

UCTPR
Pour les commandes de repas, pensez à réserver...

FERNAY

 Deux jours de tentadero chez "Fernay y sus Hijas" avec Sébastien Castella…

 Venu pour la Feria d'Istres, le Maestro avait prévu deux tentaderos à la "Ganadería Fernay y sus Hijas". Le premier à été, selon Sébastien, d'un très haut niveau où cinq vaches sur cinq ont démontré la qualité de la ganadería. Trois seront approuvées avec de grandes notes.

of17o

 Le jour suivant, deux vaches suivies de deux vovillos, où Sébastien a pu une nouvelle fois apprécier que les produits d'origine Victoriano del Río et Jandilla étaient bien présents en France.

of17fLisa-Marie et Marie-Paz était aux anges avec la gentillesse de Sébastien. Merci Maestro !

 "Très peu de toros humilient avec autant de profondeur", dixit Sébastien Castella. En espérant qu'un jour les pupilles du Mas des Jasses  puissent rencontrer le "Maestro Sébastien Castella"…
(Communiqué - Photos : Collection privée O. Fernay)

PORTIRAGNES

port17p

 Le matin sera consacré aux jeunes de l'École taurine de Nîmes et l'aprés midi aux practicos du Biterrois

 Réservation : bar Le Plaza (face aux arènes de Béziers) - 06 26 12 65 60

 TOROS

Le numéro 1954 de la revue TOROS revient sur le phénomène Ojeda 30 ans après. Joël Bartolotti relate dans un éditorial intitulé “La Force du Destin” la trajectoire du Sanluqueño. Une grande place est faite aux comptes rendus de la Feria de San Isidro à Madrid, ainsi que ceux du “revivre” de l’anniversaire. Chez nous vous trouverez les reseñas de Béziers, Captieux et Mauguio.

toros17t

Une balade dans le couloir rhodanien gardois est proposée au travers de deux collaborateurs de la revue ; Francis Fabre, maire de Domazan, et Jean Marie Fontanille, artiste santonnier et “Morantiste” devant l’éternel. Pour clore ce numéro des récits de lectures et un article “Curiosités et anniversaires” qui relate la tragique année 1943 durant laquelle sept toreros furent tués par la corne. Bonne lecture…

CHICUELO

ch17c

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 arl11aff

 nim vend25aff