Mercredi 24 Avril 2019
Mont-de-Marsan, Plaisance, Arles…
Mardi, 16 Juillet 2013

if17xx

 Sortie a hombros d’Iván Fandiño en ouverture de la feria…

Première précision, la publication de cette reseña a dû être différée pour une raison bien simple, un problème technique qui a laissé l’hôtel sans Internet jusqu’à cet après-midi. Une interruption enfin réparée…

No hay billetes, temps chaud. Six toros de Fuente Ymbro plus un sobrero du même fer (4) bien présentés, donnant un jeu varié, certains de forces et de fonds limités, meilleur le quinto.

El Juli : silence et oreille.

Matías Tejela : oreille et ovation.

Iván Fandiño : deux oreilles et oreille.

El Juli se fit applaudir au capote à l’accueil de son premier puis sur un quite par chicuelinas. Deux bonnes piques avant une première intervention flûtesque de Julien Laboudigue… A la muleta, les choses n’ont pas trainé, le pensionnaire de Gallardo se montrant réservé et menaçant sur les deux bords, ne baissant jamais sa garde. Entière trasera.

elj17a

Le quatrième cogna fort au burladero, se sectionnant le piton gauche, et après la sortie du mouchoir vert, déboula un sobrero qui prit deux piques sans style avant brindis à l’assistance. La faena débuta par doblones en se ployant puis redondos templés, se poursuivant par enchaînements soignés face à un opposant qui manquait de fonds. Circulaires inversées pour animer les étagères, final encimista et julipié. Oreille diversement appréciée.

Matías Tejela brilla au capote et après deux piques, la première contournée, son entame de faena le montra décidé. Travail irrégulier face à un adversaire noble mais manquant un tantinet d’allant, meilleur à gauche, deuxième manoletina accrochée, molinetes à genoux protestés, entière et oreille.

mt17m

Avec le quinto, le meilleur de l’envoi, bon maniement du capote, piques sans éclat avec bon quite de Fandño, saluts d’Ángel Otero avec les palos, puis brindis à l’auditoire. Bonne entame puis trasteo soutenu avec séquences méritoires sur les deux rives, le tout manquant toutefois de chispa et de dominio. Entière d’effet immédiat et pétition minoritaire, avec bouderie depuis le callejón.

Le vainqueur de l’étape aura été Fandiño qui a séduit le Plumaçon par une entrega et une décision de tous les instants. Après deux bons capotazos, son premier réserva sa charge en deux rencontres, puis il débuta sa faena par deux cambios au centre sans bouger un orteil, suivis d’une passe du mépris qui fit rugir les étagères. Malgré un manque de forces évident de son opposant, il traça d’excellentes naturelles après avoir quitté ses zapatillas, les pechos voyant toutefois le cornu sortir par le bas au lieu de se grandir. Final enlevé, grande série de bernardinas et pour couronner le tout, estocodón à montrer dans toutes les écoles.

if17i

Avec l’ultime, attiré par les planches dès sa sortie, bon capoteo puis confirmation de sa mansedumbre en deux rencontres cuidées. Par la force des choses, faena moins relevée que la précédente avec toutefois des séries droitières estimables et un labeur plus irrégulier à bâbord. Bonne conclusion par manoletinas, puis entière foudroyante après pinchazo. Une sortie a hombros de bon augure pour la corrida de vendredi… et même pour sa future encerrona bayonnaise, Fandiño étant actuellement en plein dans son sujet… (Voir chronique du jour : "Enfandiñado")

PLAISANCE

Devant une bonne chambrée, la novillada non piquée de Jean-Louis Darré (trois Camino de Santiago et trois L’Astarac) a été entretenue et a vu Manolo Vanegas sortir a hombros.

Manolo Vanegas a coupé une oreille à chacun de ses adversaires et le public a pu découvrir son entrega et ses bonnes manières dans tous les tercios. Accroché par son premier, il s’est rendu à l’infirmerie et a eu le pundonor de revenir lidier son second, banderillant même à la demande de l’assistance alors qu’il était quelque peu handicapé par une contusion à la cuisse gauche. Sortie réussie pour le Vénézuélien.

mv18m

Auparavant, Daniel Soto avait pris un premier client très limité de forces, ce qui ne lui a pas facilité la tâche, le contraignant de le toréer par le haut. Saluts. Avec son second, ce fut nettement mieux et sa prestation aurait dû logiquement être récompensée d’une oreille après pétition majoritaire, curieusement refusée par  le palco. Deux vueltas chaleureusement fêtées.

Louis Husson tomba d’abord sur un opposant limité de forces qui le contraignit de le toréer à mi-hauteur. Faena irrégulière et silence. Avec l’ultime, charpenté et compliqué, ce sera un peu mieux, mais les aciers ont terni le final. Vuelta.

ARLES

Capea du 6 juillet aux Arènes de Mouriès. Organisation Comité des Fêtes de Mouriès et l'Ecole Taurine d'Arles. Ganadería Tardieu…

El Pajarito : 1 oreille
Rayan Kaous : 1 oreille
Adam Samira : 2 oreilles
Anthony Denis : 1 oreille
Tristan Espigue : 2 oreilles et la queue


Becerrada du 14 juillet en costume de lumières sans mise à mort aux Arènes de Saint Etienne du Grès. Organisation de la Ville de Saint Etienne du Grès et l'Ecole Taurine d'Arles. Ganadería du Laget…

El Azabache : 1 oreille et le prix décerné par la Présidence
Andre Lagravère "El Galo" : 1 oreille
Rayan Bouchenafer : 1 oreille
Vincent Perez : Vuelta et prix d'encouragement décerné par la Présidence
El Pajarito : 1 oreille


http://www.ecoletaurinearles.com
http:///www.facebook.com/pages/Ecole-Taurine-dArles/349237441845323
(Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 nim20aff

 vic30aff

 al23aff

 ist16z