Dimanche 21 Avril 2019
NÎMES
Samedi, 14 Septembre 2013

manz14xx

Manzanaressimo !!!

Arènes pleines, beau temps. Six toros de diverses ganaderías, Domingo Hernández (1), Garcigrande (2, 4, 5 et 6) et Daniel Ruiz (3). Vuelta al ruedo au sixième, « Furtivo ».

garc14g

El Juli : oreille, saluts et oreille.

Manzanares : deux oreilles, saluts et deux oreilles et la queue.

Une arène pleine jusqu’au faîte, des aficionados heureux après avoir vu sortir Manzanares a hombros par la Porte des Consuls sans que le Juli n’ait démérité, tout cela devant les caméras de Canal+ Espagne, voilà ce que nous a réservé ce dimanche après-midi à marquer d’une pierre blanche…

El Juli a ouvert le bal avec un toro huído de salida qui fonça sur le réserve lors de la première rencontre avant une bonne seconde pique puis un superbe quite par chicuelinas. Brindis à Manzanares père puis faena bien débutée en donnant la distance, le bicho répondant au cites lors de séquences alternées sur les deux cornes. Entière. Avec le troisième, qui ne s’employa pas à fond à sa sortie, deux rencontres correctes puis brindis à Simon Casas. Julián donna la distance et sut trouver les réponses techniquement adéquates dans un effort marqué par son poder, conclu médiocrement par demie. Avec le quinto, qui offrit au piquero une séance de montagnes russes sur le premier assaut avant un second bon puyazo, le Juli brinda à l’assistance un trasteo décidé, une parfaite démonstration technique faite d’entrega et de  maîtrise. Entière après pinchazo puis toro relevé à deux reprises…

elj14e

Manzanares s’est taillé la part du lion. Autant il avait été transparent la veille, autant il a mis tout le monde d’accord, notamment lors de sa dernière faena, un modèle du genre… Sans pouvoir lier, il signa avec son premier quelques capotazos de réception à l’esthétique parfaite et après deux piques, la première rectifié puis la seconde trasera, El  Juli réalisa un bon quite par delantales. Au second tercio, où le toro n’était pas évident dans ses charges, Raúl Blázquez se fit toucher à l’aisselle et dut gagner l’infirmerie, puis  à la muleta, Manzana s’engagea dans une faena essentiellement droitière sous l’air de « Concha Flamenca » pour relever les plus beaux passages. Final par manoletinas puis estocada a recibir. Le quatrième prit deux piques sans style et plaça José Mari sous la menace. Le combat s’engagea par alternance de séries données avec justesse et aguante conclues par metisaca puis demie tendida. Puis vint la cerise sur le cake… Manzana accueillit l’ultime, « Furtivo », par trois largas cambiadas de rodillas pour donner le ton d’un trasteo qui mit les gens debout. Deux bons puyazos avec piquero applaudi puis Morenito de Nîmes se fit ovationner à son tour sur un quite par gaoneras. Après avoir brindé à un ami français, l’Alicantino allait composer une symphonie avec départ aux planches pour gagner le centre en alignant plusieurs gestes de postín. La suite en séries majeures, relâchées, verticales, des gestes somptueux avec pechos et divers remates à l’unisson. Une faena de grande musique rematée à nouveau par un recibir d’effet rapide. Olé y Olé ! La messe était dite. Manzanaressimo !!!

manz14a

Avec Feria TV, voir la vidéo de ce mano a mano en cliquant ICI

En matinée, environ trois quarts d’arène, beau temps. Six toros de Fermín Bohóquez donnant un jeu divers, meilleurs ceux pour Ventura.

lv14ab

Léa Vicens : vuelta et oreille.

Paco Ojeda : oreille et saluts.

Diego Ventura : deux oreilles et la queue et oreille.

Matinée de gala avec l’alternative de la rejoneadora nîmoise Léa Vicens, accompagnée pour la circonstance d’Ángel Peralta et Marie Sara. Une brillante séquence émotion dans un prélude bien huilé qui donnait le ton…

lv14bc

Après qu’Ángel Peralta lui ait donné l’alternative au centre de la piste devant Marie Sara, Paco Ojeda et Diego Ventura qui se sont avancés tour à tour pour féliciter la « toricantana », Léa Vicens a démarré avec « Samuraí » plaçant une farpa avant de revenir avec « Gacela » pour deux banderilles, puis « Bético », « Desafío » pour d’autres poses au violon puis courtes et roses avec un bicho allant a menos  qui ne l’aida pas beaucoup. Final avec « Jazmín » par pinchazo profond puis trois descabellos. Sifflets au toro… qui ne sera pas le seul à décevoir, ce qui justifiera mon étonnement lorsque plus tard le mayoral sortira a hombros ! Mais ce n’est que mon avis...

lv14cd

A son second, qui ne l’aida guère plus que son premier, Léa brinda à sa famille puis plaça une farpa dans le morrillo avec Samuraí, trois autres avec Bético avec deux réussites et en affichant un bon sens du temple. Autre banderille avec Gacela et conclusion avec Jazmín par rejón suivi de deux descabellos, avec un trophée à la clé récompensant une alternative somme toute digne au cours de laquelle a affiché une grande décision et pas mal d’aplomb et de panache, des atouts qui ajoutés à son charme et son sens de la monte sont de bon augure pour l’avenir. Enhorabuena y Suerte…

lv14de

Face à un premier adversaire aux forces limitées, Paco Ojeda brinda à Fermín Bohórquez, présent en tant que ganadero, un trasteo inégal, relevé par la pose des banderilles courtes avant un rejón efficace. Avec son second, long à fixer, Paco partagea les banderilles avec Marie Sara, les deux s’attirant les applaudissements de l’auditoire avant que le Tartésique ne pose trois courtes puis en finisse d’un rejón de côté.

po14po

Diego Ventura a fait le plein à son premier qu’il fixa d’emblée, plaçant une bonne farpa. Suite avec « Chalana » pour deux bonnes banderilles, puis avec « Milagro » et « Remate » pour des poses acrobatiques, avec notamment des quiebros et des courtes qui firent monter la température. Rejón d’effet immédiat et une forte ovation au moment de recevoir les trophées pour une performance de haut niveau qui a séduit le cirque par sa virtuosité.

dv14d

Avec le cinquième, Diego ne traina pas pour la mise en place avec « Cigarrera », poursuivant avec « Oro » une démonstration magistrale, avec précision dans les poses. Courtes à deux mains avec « Remate », un rejón trasero et caído avant deux descabellos venant un peu ternir l’effet de son labeur. Mais de toute évidence, Ventura venait de montrer une nouvelle fois qu’il n’en était pas là où il est arrivé par hasard…

dv14x

 Une journée bénie des Dieux... avec le Diable Vauvert !

jt14jt

(L’actualité, aujourd’hui, c’était Nîmes, mais juste en vrac, quelques nouvelles… A Albacete, Sébastien a coupé la seule oreille d’une tarde qui ne restera pas dans les annales… A Salamanque, Antonio Ferrera a coupé deux oreilles aux Puerto de San Lorenzo pour une à Castaño… à Guadalajara, Juan José Padilla est sorti a hombros après avoir coupé une oreille à chacun de ses Tornay, Le Cid en obtenant une à son premier et Fandiño une à son second… A Sangüesa, Roman Perez est sorti a hombros avec Diego Silveti pour avoir coupé une oreille de chacun de ses toros de Los Recitales et à Móstoles, sortie triomphale de Juan Bautista en compagnie de Morenito de Aranda et David Mora, l’Arlésien coupant une puis deux oreilles aux toros de Castillejo de Huebra… Enfin, à noter encore qu’à La Algaba, Daniel Soto a triomphé en coupant un rabo…)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff