Lundi 17 Juin 2019
Séville, Bolsín, Juan, Espagne, St-Gilles, Expo…
Dimanche, 29 Septembre 2013

 sev29sev

Epilogue calamiteux dans une Maestranza vide d’émotion…

No hay billetes, quatre toros de Juan Pedro Domecq plus le sobrero (3), le meilleur de l’envoi, et deux de Parladé (5 et 6), même maison, l’ensemble s’avérant bien terne par manque de race.

Morante de la Puebla : silence aux deux.
El Juli : silence aux deux.
Alejandro Talavante : saluts et silence.

Cinq silences et un seul salut, grâce au sobrero ! Triste bilan pour une Maestranza qui accueillait un cartel digne de la Beneficencia, mettant en exergue la fadeur d’un bétail… si cher aux figuras ! Inutile de s’étendre davantage…

Avec Feria TV, voir le résumé de la corrida du samedi en cliquant ICI

BOLSÍN

eta29a

Dénouement heureux pour cette finale du premier Bolsín des "Princes de l'arène" avec la consécration des élèves des écoles taurines d'Arles, de Nîmes, devant leurs compatriotes espagnols, et l'indulto d'un eral de la ganadería de Sainte-Cécile par Maxime Solera  qui concluait l'après-midi d'une fort belle manière, ce qui lui donne le ticket d'entrée à la Nsp de la feria d'Arles 2014.

eta29c
 
Au Cartel et par ordre de sortie :
 
Jesús Martínez, de Madrid, qui perd les trophées à l'épée et qui aura droit à une vuelta.

 Christian Canano, de Málaga, également malheureux aux aciers ; silence

 Joan Martinez,  de l’école taurine d'Arles, deuxième prix de l'UCTPR, une muleta. Malheureux à l'épée, applaudissements.

 Tibo Garcia, de l'école taurine de Nîmes,   premier prix de l'Uctpr, une muleta,  deux oreilles après une excellente faena des deux mains et une entière foudroyante.

tg29x

 Álvaro García, de Colmenar Viejo, eut droit au novillo le plus combatif et a été récompensé d'une vuelta.

 Enfin, Maxime Solera, après une brillante qualification la veille, confirme son statut en coupant le rabo symbolique au dernier novillo de l'après-midi.

 ms29m

Remise de prix par Robert Del Testat, président de l'école taurine, en compagnie de Paquito Leal, directeur technique, et Bernard Planchon, représentant l'Uctpr.

eta29b
(Texte et photos : Bernard Planchon)

JUAN

 A San Miguel el Alto, pour ses débuts en terres aztèques, Juan Leal a laissé une bonne impression, coupant une oreille à son premier Medina Ibarra et faisant la vuelta à son second après pétition.

jl29j

 En outre, l’empresa et une peña taurine lui ont remis un trophée à l’issue de la corrida.

 ESPAGNE

Encore une journée très chargée en nombre de courses, dont voici l’essentiel…

A Úbeda, triomphe de Sébastien Castella qui a coupé une oreille de chacun de ses Alcurrucén, Curro Díaz saluant avant d’obtenir un trophée et Perera saluant au dernier.

A Corella, David Mora a triomphé, coupant une puis deux oreilles aux Montalvo, Jiménez Fortes obtenant deux trophées à son second après avoir salué à son premier et Francisco Marco coupant une oreille à son premier et saluant à l’autre.

A Pozoblanco, Pablo Hermoso de Mendoza a coupé une oreille à chacun de ses Torrealta, Diego Ventura a obtenu un puis deux trophées et Manuel Manzanares a salué aux deux.

A Madrid, concours des encastes minoritaires décevant, mais avec un Juan Luis Fraile et un La Interrogación recelant de belles qualités. Six silences pour respectivement Francisco Pajares, Jesús Fernández et Alberto Escobar.

A Arnedo, Tomás Campos a coupé une oreille à son premier Navalrosal avant d’être blessé à l’autre, recevant au quatrième une cornada de deux trajectoires de 20 et 12 cm dans la cuisse droite. Pronostic grave. Deux silences pour Curro de la Casa et saluts puis silence pour Clemente.

A Algemesí, avec quatre novillos de Fuente Ymbro, un de Yolanda Martín (5) qui a eu les honneurs de la vuelta al ruedo et un de regalo de Santiago Domecq, sensationnel épilogue avec Román qui a obtenu trois oreilles, une puis deux, Jorge Expósito étant applaudi avant de couper une oreille à son second et une autre au sobrero de regalo. Pour sa part, le sobresaliente a coupé les deux oreilles et la queue au Yolanda Martín, ce qui explique la décision du jury qui lui a attribué le trophée de triomphateur 2013.

A Morarzarzal, pour la novillada de Carmen Segovia, deux silences pour Mario Diéguez et Daniel Crespo, alors que Fernando Rey a coupé une oreille avant d’obtenir les trophées symboliques pour avoir indulté « Ricitos ».

ST-GILLES

stf29st

EXPO

jorje29j

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 nim20aff

 vic30aff

 al23aff

 ist16z

 cer06aff

 mdm30aff