Lundi 22 Avril 2019
UCTPR
Lundi, 27 Janvier 2014

 

uct27xy

Compte rendu détaillé de la LIXème Assemblée Générale des Clubs Taurins Paul Ricard…

 Réunie le samedi 25 janvier au Domaine de Méjanes, l’UCTPR a tenu son assemblée générale sous la direction de Dominique Perron.

uct1

Le Président a d’abord tenu à remercier les personnalités et aficionados présents, au rang desquels on comptait Philippe Savinel, PDG de la société Ricard, Mme Michèle Ricard et son mari Paco Ortiz, le petit-fils de Paul Ricard François Xavier Díaz, Michel Vauzelle, Pésident de la région PACA, Hervé Schiavetti, maire d'Arles, Jorge Mantilla, président de l’UCTPR de Madrid, ainsi qu’Alain Mirallès, ex-président de l’UCTPR…

uct12

Dans son allocution de Bienvenue, le Président a souligné que l’an prochain, l’UCTPR fêterait lors de son AG du samedi 30 janvier 2015 son LXème anniversaire eau cours duquel un hommage serait rendu à Frédéric Mistral.

Il a aussi souligné la bonne vitalité des CTPR que de nouveaux clubs ont rejoint en cours d’année, le nombre d’adhérents ayant légèrement augmenté pour atteindre actuellement 15596 répartis entre 384 clubs.

uct3

Après avoir présenté quelques ouvrages parus en 2013, Dominique Perron a ensuite défini la philosophie et les actions menées par l’UCTPR, notamment dans le domaine de la défense de nos traditions et plus particulièrement de la corrida, face aux attaques incessantes dont elle fait l’objet…

« Souvenez-vous  l’an dernier à cette même tribune,  je vous disais que  pour paraphraser le grand   VOLTAIRE « Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes »…

Face à nos opposants,  puisque depuis bientôt six ans, grâce aux nombreuses actions réalisées par l’ONCT, nous avons non seulement acquis :

- Un véritable statut  constitutionnel

- L'inscription permanente au Patrimoine immatériel de la Culture, grâce à cet Observatoire qui  rassemble toutes les formes de tauromachies (c’est très important car nous sommes tous concernés), nous avons acquis auprès des plus hautes instances de la République un véritable statut juridique,

- Et une véritable reconnaissance en tant que Communauté Culturelle… Jamais auparavant nous avions eu ce statut !

Bravo à l’ONCT, son Président André VIARD, son bureau exécutif réunissant de nombreuses personnalités de divers  horizons et professions, Philosophe, Anthropologue, Psychiatre, Avocats réputés, Eleveurs, Empresas… Ayant comme point commun la Reconnaissance et la Défense de notre Passion commune « La Tauromachie »  et tout cela bien sûr bénévolement.
 
Mais cette reconnaissance sur le plan national a bien sûr pour conséquence de radicaliser les actions de nos opposants.

Nous l’avons malheureusement constaté durant cette temporada 2013 où leurs manifestations (désormais encadrées) sont devenues de plus en plus ahurissantes en termes d’insultes, de dégradation et de troubles à l’Ordre Public !

Force est de constater, mais nous aficionados on le savait, que la violence n’est pas du côté que certains le pensaient !

Rion, Rodilhan, Alès, Carcassonne, Vauvert… ont vu déferler des groupuscules surentrainés plus prêts d’un hooliganisme exacerbé  et des pratiques de mercenaires de la Guérilla Urbaine.

Face à ce problème, des actions avaient déjà été menées en 2012 par l’Observatoire. Des contacts fructueux avaient été noués avec le Ministère de l’Intérieur, qui avait donné comme directive aux Préfets, ainsi qu’aux Maires, de ne pas hésiter à interdire ce genre de manifestation, ou tout du moins de les encadrer par des forces de l’ordre adéquates.

2013 a vu les actions de l’Observatoire s’intensifier auprès du Ministère de l’Intérieur et de la Justice.

Plusieurs mesures devraient voir le jour, nous l’espérons, en 2014 :

       1. Nous demandons à ce que  toute association qui verra  ses activistes  chevronnés  perturber l’ordre  public, détériorer les biens publics, proférer insultes, menaces et autres harcèlements, sera elle-même, ainsi que  ses dirigeants, reconnue pénalement responsable !

     2. En effet, à la demande du Ministère de l’Intérieur qui est tout à fait acquis à notre cause, les préfets des régions concernés devront prévoir auprès des Parquets des Régions Taurines, des réquisitions afin d’interpeller les fauteurs de troubles à l’ordre public, avec jugement en comparution immédiate, et non plus uniquement les  repousser comme avant !

      3. Nous demandons à ce que tous les frais de dégradations multiples, ainsi que les  coûts de déplacements des forces de l’ordre, soient  supportés par l’association concernée et son dirigeant !

      4. Désormais, nous réagirons  en saisissant  la justice par la mise en place d’un cadre judiciaire en concertation avec les ministères de l’Intérieur et de la justice pour ouvrir si nécessaire, les procédures adéquates. 

      5. En outre, la France et l’Europe ont engagé une réflexion sur la nécessité de classer l’animalisme radical dans la catégorie « terroriste » sur tout l’espace Schengen (à titre d’information, c’est déjà le cas aux USA).

      6. Ainsi, quand la décision sera prise et votée, toute infraction ou délit commis à l’encontre de la communauté taurine fera l’objet d’un déferrement devant une juridiction spéciale.

Vous voyez, chers amis, que les choses avancent et que les démarches continuent !

Mais je vous le dis du fond du cœur, il est primordial que la communauté Culturelle des Aficionados que nous représentons reste soudée, responsable. Hors de question de nous diviser ou de nous disperser, c’est sans aucun doute le piège dans lequel nos opposants seraient ravis de nous voir tomber !

Les autorités, les institutions, les politiques doivent entendre de notre part qu’un seul message unique, clair, réfléchi, venant d’un seul interlocuteur fiable et déterminé : « l’Observatoire National des Cultures Taurines ».

Cela ne pourra qu’améliorer l’efficacité de notre démarche et la reconnaissance de notre Culture et de nos Traditions.

En conclusion :

Toutes initiatives peuvent être intéressantes, les portes de l’Observatoires sont ouvertes à tous !

  1. L’observatoire apportera son soutien à tous les Aficionados ou Organisateurs qui le solliciteront en cas de besoin ou d’aide !
  2. Une grande manifestation très médiatisée sera  organisée en début de temporada, à laquelle vous êtes plus que conviés.  En effet, l’ampleur et la dimension symbolique de cette manifestation permettront d’offrir au pays entier une image valorisante de la Culture Taurine
     
    4.  Je vous l’annonce en exclusivité, le Président de l’Observatoire a envoyé cette semaine au Président de la République un courrier (que je tiens à votre disposition) afin d’exprimer nos remerciements auprès du Ministère de l’Intérieur et de sensibiliser  le  Ministère de la Culture et celui de la Justice et de sa Garde des Sceaux, pour une meilleure reconnaissance de notre communauté et une défense mieux adaptée face à nos détracteurs.

Continuons à être fiers de notre passion !
 
Dans le ciel de la tauromachie en 2014, il y aura certainement quelques nuages, mais je suis sûr qu’il y aura aussi de belles  éclaircies !
 
Pour revenir à ce que disait Voltaire en référence à  Candide  « tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes »…

C’est peut-être cela  l’Optimisme Actif !

Vive la Tauromachie ! »

 Dominique Perron a donné la parole à Bernard Melchior, Commissaire aux Comptes, qui à l’aide de tableaux a démontré la bonne santé des finances, le budget étant équilibré.

Place ensuite aux rapports des différentes commissions, à commencer par celle de la Course Camarguaise, le rapporteur Jérémy Serrano  rappelant les faits positifs, mais aussi négatifs, de la saison, étayés, comme ce sera le cas pour chaque discipline, par un superbe document vidéo.

uct4

Présentés par le délégué Hubert Hugon, ont ensuite été récompensés Zico Katif, raseteur espoir, Romain Bruschet, raseteur As, la manade Paulin et un  coup de cœur est allé à Jean Mathieu, président des gardians salariés.

uct6

Bernard Langlade est ensuite intervenu pour la commission Corrida Sud-Ouest.

uct13

Ci-dessous, l’intégralité de son intervention :

« (...) C'est un grand honneur pour moi et un vrai plaisir d'être aujourd'hui devant vous pour la première fois, pour vous présenter les grandes lignes de ce qui a été la temporada dans le Sud-Ouest.

D'abord, la fréquentation de nos spectacles : on peut dire qu'elle a été équivalente à celle constatée les années précédentes.

Ensuite, une remarque sur les corridas : le prix du meilleur lot de toros est resté désert. Pourtant, ce n'est pas significatif de la tendance générale remarquée. Il n'y a pas eu, en effet, de lot vraiment complet, d'où cette décision.

Mais globalement, un effort a été vraiment fait sur la présentation et pratiquement partout, chacun garde en mémoire la sortie de un ou plusieurs très bons toros.

Coté toreros, la tendance 2012 se confirme.


Ce ne sont pas les soi-disant figuras qui font les meilleurs succès ou qui ont réalisé les meilleures prestations car souvent présentés devant des partenaires choisis plutôt que de véritables adversaires.

La notion de combat retrouve ses lettres de noblesse et a couronné les toreros qui ont su prendre des risques ou fait ce qu'on appelle des « gestes» taurins. Dax a, par exemple, connu un moment fort avec Morante devant un toro toro de Victorino.

Le prix du meilleur torero a été attribué à  Ivan Fandiño pour ses différentes prestations dans le Sud-Ouest.

Pour les novilladas piquées, la tendance torista s'affirme avec de belles après-midis à Parentis, Orthez, Garlin, Hagetmau, Roquefort ou Soustons.

Cerise sur le gâteau, l'excellente novillada concours de St Perdon, notre coup de cœur...

Et la surprise des Valdellán à la novillada de Vic, désignée meilleur lot de novillos piqués de la temporada du Sud-Ouest.

Le novillero triomphateur du Sud-Ouest est José Manuel Garrido.

Il faut par ailleurs féliciter les organisateurs de toutes ces novilladas pour la persévérance nécessaire pour monter ces spectacles dits secondaires, si nécessaires à la pérennité et au renouvellement de la tauromachie.

C'est encore plus vrai pour les novilladas sans picadors organisées souvent par des clubs dit petits où l'aide de l'Union des Clubs Taurins Paul Ricard par l'intermédiaire de Dominique Perron et Guillaume Marsan est ô combien précieuse.

C'est une vraie force de la tauromachie du Sud-Ouest de pouvoir présenter autant de novilladas sans picadors de qualité et dans de bonnes conditions pour les jeunes toreros. Cela est indiscutablement un atout pour révéler des talents locaux comme le Landais Louis Husson, désigné meilleur novillero sans picadors, comme l'avait été Clemente, accessit cette année dans la catégorie supérieure.

Ce sont ainsi 30 novilladas non piquées qui ont été données avec 130 novillos, dont les 2/3 sont français, avec de beaux succès pour les ganaderías françaises, à Bayonne, Mont-de-Marsan ou Maubourguet par exemple. C'est ici la ganadería du Lartet qui a rallié les suffrages pour le titre de meilleur lot de novillos pour Bayonne et l'ensemble de la saison.

En 2013, 1e Sud-Ouest a eu le plaisir de recevoir le conseil d'administration des clubs taurins Paul Ricard où le local Guillaume Marsan avait fort bien préparé le séjour. Les arènes de Bougue ont permis à quelques courageux d'obtenir le
diplôme d'écarteur.

Nous n'oublierons pas la réception à la mairie de Mont-de-Marsan où notre président Dominique Perron a remis à Madame le Maire la médaille des Clubs Taurins Paul Ricard.
 
Bougue, connu pour son bolsín taurin de renommée  internationale, avait en charge l'organisation de la réception des CTPR du Sud-Ouest. Excellente journée où la gastronomie et l'aficion ont fait alliance pour faire passer une bonne journée à tous.

On ne peut passer sous silence la montée en puissance dans le Sud-Ouest des antis avec la manifestation illégale de Rion des Landes et ses suites ou conséquences avec l'incendie des arènes. Un cran a été franchi. On a affaire à des antis tout (la chasse, le foie gras, la viande…). Tout est bon à condition d'être contre ! C'est le combat de la légalité de la corrida contre l'illégalité des manifestations.

Les clubs taurins Paul Ricard du Sud-Ouest ont d'ailleurs officiellement apporté leurs félicitations au Maire de Rion des Landes Joël Goyheneix pour avoir maintenu, sous la pression, le spectacle et à la population rionnaise pour son attitude  lors des évènements du 23 août.

Je terminerai mon propos sur une note positive en mettant en exergue l'excellente initiative des jeunes aficionados qui ont monté seuls, sans argent, une corrida des derniers Coquilla de Sanchez Fabrés. La course a été de qualité et a permis au torero Thomas Dufau de montrer  son talent.

Enfin, pour terminer, un petit clin d'œil à nos amis coursayres landais et un grand coup de chapeau à Nicolas Vergonzeanne pour tout ce qu'il a apporté (et qu'il apportera encore sans doute) à toutes les tauromachies.

Je vous remercie de votre attention. »

uct9

Ensuite, le délégué du Sud-Ouest Guillaume Marsan est monté sur scène pour la remise des Prix. Ont été distingués : Paul et Jérôme Bonnet, de la ganadería du Lartet, le ganadero de Valdellán et le novillero Louis Husson.

uct14

La séance a continué avec le rapport de Gérard Suberchicot pour la course landaise...

uct7

Les récompenses sont allées à Louis Navarro, champion des jeunes écarteurs, Mathieu Noguès, champion de France des écarteurs, Etienne Grenet, champion des jeunes sauteurs, et David Laplace, champion de France des sauteurs.

uct10

Dernier volet des tauromachies, la corrida section Sud-Est, dont j’étais le rapporteur. Ci-dessous, le rapport que j’ai lu à l’assemblée…

ph27g(Photo : Jiès)

« (...) Pour la troisième année consécutive, me voici à cette tribune pour représenter les Clubs Taurins du Sud-Est section corrida. Merci pour votre confiance. Je vais commencer comme les années précédentes en ayant une pensée pour ceux qui nous ont quittés depuis notre dernière assemblée, et plus particulièrement le picador Fritero, Daniel Gimenez, fondateur de la Romería de Mauguio, Patrick Georges, ardent défenseur de nos traditions, Alain Paris, membre du bureau du CTPR « Bious y Cavaus » de Nîmes, et Jean-Louis Fourquier, qui fut longtemps président de l’ADAC…

La temporada 2013 a été marquée en son début par les caprices de la météo qui en ont considérablement bouleversé son déroulement, comme à Vergèze, Arles, St Martin de Crau et Nîmes. Heureusement, tout est rentré dans l’ordre par la suite et globalement, d’Istres à Céret, nous avons vécu une saison ponctuée par des événements importants, dans la diversité comme dans la qualité, ce qui se retrouve pour la plupart dans le palmarès.

Sans me lancer dans une liste trop détaillée, je pense qu’on peut mettre notamment en exergue la corrida de Dolores Aguirre à St Martin de Crau, les erales de La Paluna et les toros de Baltasar Ibán à St-Gilles, l’encerrona de Juan Bautista à Istres, la novillada de Yonnet à Céret, les Pagès-Mailhan de Lunel, la corrida de Robert Margé et les Miura à Béziers, la goyesque, la novillada de Dos Hermanas et les corridas de Cebada et La Quinta à Arles, les novillos de Cebada et Miura à Carcassonne, les alternatives de Juan Leal et Léa Vicens à Nîmes, ainsi que le faenón de Manzanares…

Mais si les nuages noirs ont fini par se dissiper dans le ciel, il en est resté quelques-uns autour de nos arènes, à cause de l’ardeur combattive de nos opposants, comme notamment à Alès, Carcassonne, Rodilhan, Vauvert et Lunel. Notre président ayant largement évoqué ce problème, je n’y reviendrai pas, sinon pour signaler qu’il a été mentionné par la commission Sud-Est et a fait l’objet d’une motion.

Un des aspects positifs de la saison écoulée, et non des moindres, a été le soutien apporté aux jeunes, dans lequel l’UCTPR a pris une bonne part sous la forme d’aide aux organisateurs, mais aussi de remises de trophées et de matériel pour les aspirants. Des actions qui vont dans le bon sens au moment où certains voudraient bien voir la branche sciée et qui s’agitent de plus en plus pour faire barrage aux nouvelles vocations…

Ainsi a-t-on pu assister à la création par le Centre Français de Tauromachie du 1er Bolsín « Terre d’Argence » qui s’est déroulé à Beaucaire, et de celui des « Princes de l’Arène », organisé par l’Ecole Taurine d’Arles. En outre, on peut citer notamment le Printemps des Jeunes Aficionados de la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard, la Primavera du Collectif des Clubs Taurins de Nîmes Métropole, Graine de Toreros organisée par le Centre de Tauromachie de Nîmes, le Gala Taurin de Béziers organisé par le CTPR « El Mundillo », le Challenge Ouest Provence avec les Trophées Maletilla, Jovencito et Centaure à Istres et ses arènes satellites, ainsi que le trophée Jean-Paul Deruy durant la feria, tous révélateurs de l’intense activité des écoles taurines de notre Sud-Est, et certainement d’autres manifestations isolées dans des arènes plus modestes, mais non moins méritantes… Un grand bravo pour tous ceux qui œuvrent bénévolement au sein de ces organisations !

En outre, dans son souci de pérenniser l’aficion en ouvrant la voie aux générations montantes, deux nouveaux clubs taurins Paul Ricard ont vu le jour ces dernières semaines, celui dédié au novillero Clemente et un autre pour l’Arlésien Adrien Salenc, actuellement pensionnaire de la Fundación El Juli… Deux initiatives qui me semblent aller dans le sens d’un nécessaire rajeunissement et d’un soutien effectif par l’UCTPR à nos jeunes qui se sont lancés courageusement dans la carrière…

PALMARÈS

Ironie du sort, quelques semaines seulement après le décès de la ganadera Dolores Aguirre, son lot envoyé à Saint Martin de Crau a été déclaré le meilleur de cette temporada.

Mais les éleveurs français ont aussi tiré leur épingle du jeu, puisque Patrick Laugier, avec l’élevage de Dos Hermanas au nom de ses deux filles, Margaux et Marie, a été distingué dans la catégorie novillada piquée pour le lot fourni à Arles lors de la Feria du Riz. Autres éleveurs distingués, Michel et Vincent Fare, ganaderos de La Paluna, pour leur lot d’erales de la novillada non piquée de Saint-Gilles.

Chez les toreros, Juan Bautista a été déclaré meilleur matador de la temporada grâce à plusieurs triomphes sur nos terres, dont évidemment son encerrona d’Istres. Francisco José Espada a rallié une majorité de suffrages en tant que novillero en piquée, ainsi que Daniel Soto en sans picadors.

Dans la catégorie du rejoneo, Diego Ventura a quasiment fait l’unanimité pour ses diverses performances dans la plupart des arènes qui ouvrent leurs portes aux centaures, notamment Nîmes, Arles et Méjanes…

En outre, les encouragements sont allés à Bernard Marsella pour sa programmation et l’organisation de la Feria d’Istres et au CTPR « Carcassonne y Toros » pour sa volonté de reprise réussie de la tauromachie dans l’Aude et de ladite Feria du Novillo.

uct5

MOTIONS

Parmi les motions citées, on notera, même s’il s’agit de vœux récurrents, le souhait que les empresas prennent plus en compte les éleveurs français et que la défense de la corrida soit assurée avec fermeté et vigilance par les diverses institutions et associations… »

uct15

Pour le Sud-Est, le délégué et président de la commission Bernard Planchon a remis les récompenses à Juan Bautista, meilleur matador, Francisco José Espada, meilleur novillero, et Daniel Soto, meilleur novillero sans picadors, Diego Ventura, meilleur rejoneador, étant retenu au dernier moment.

uct16

uct2

A l’issue de ce dernier rapport, le président a levé la séance, mais il est à noter qu’il avait auparavant rendu hommage à Nicolas Vergonzeanne, pour sa magnifique carrière en course landaise, et Alain Bonijol, pour la qualité de ses chevaux de picadors, monté sur scène avec son épouse Aurélia, présentés par le délégué Arnaud Fesquet.

uct18

uct11

 S’en est suivi le traditionnel « Ricard de l’amitié » avant que tous les convives - plus de 850 ! - ne se retrouvent dans la salle du Domaine et ses dépendances pour les agapes aussi gastronomiques que festives, harmonieusement animées avec un répertoire de circonstance par la Peña Taurine de Saint-Etienne-du-Grès.…

uct20

uct22

uct21

 uct23

Enhorabuena, Maestro !!!

Rappel des Palmarès Corrida 2013

SUD-OUEST

Meilleur lot de toros : Desierto

Meilleur lot de novillos: Valdellán à Vic-Fezensac.

Accessit :  Miura à Hagetmau et Pedraza de Yeltes à Garlin.

Meilleur lot de novillos non piqués : Le Lartet à Bayonne et pour l’ensemble de la saison.
                 
Accessit : Jean-Louis Darré à Mont-de-Marsan.

Meilleur matador: Iván Fandiño

Accessit :  Manuel Escribano

Meilleur novillero: José Manuel Garrido

Accessit : Clemente

Meilleur novillero sans picadors: Louis Husson

Accessit : Andrés Roca Rey

Mention au duo Morante et Victorino à Dax

Coup de cœur pour l'organisation et la qualité de la novillada concours de Saint-Perdon.

SUD-EST

Meilleur lot de Toros : Dolores Aguirre à Saint Martin de Crau devant les Domingo Hernández/Garcigrande d’Arles, les Robert Margé de Béziers et El Torero de Beaucaire.

Meilleur lot de Novillos : Dos Hermanas (Laugier) d’Arles devant les Cebada Gago de Carcassonne.

Meilleur lot d’erales : La Paluna de Saint-Gilles devant les Patrick Laugier de Bellegarde et les Sainte-Cécile de Gimeaux.

Meilleur torero de la temporada : Juan Bautista devant José Mari Manzanares et El Juli.

Meilleur novillero : Francisco José Espada devant César Valencia et Cayetano Ortiz.

Meilleur NSP : Daniel Soto devant Pablo Aguado, Louis Husson et Jérémy Desclos « Machado ».

Catégorie Rejonedador : Diego Ventura devant Pablo Hermoso de Mendoza et Léa Vicens.

Encouragements à Bernard Marsella des arènes d’Istres pour sa programmation et organisation de la feria ; au CTPR Carcassonne y Toros pour leur volonté de reprise réussie de la tauromachie dans l’Aude et de ladite Feria du novillo.

 

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff