Dimanche 21 Avril 2019
Garlin
Dimanche, 13 Avril 2014

garl13xz

Triomphe de Filiberto, Guillermo Valencia très en vue et des Pedraza remarquables…

 

La matinée était réservée à une confrontation directe entre Alejandro Marcos et Guillermo Valencia pour déterminer lequel des deux intégrerait le cartel de la novillada de la tarde. Devant une bonne chambrée, Guillermo Valencia ouvrit le bal face à un castaño très charpenté qui n’aurait pas dépareillé dans pas mal de corridas !

gv13f

Sans se démonter, le Colombien (saluts) se fit remarquer dès les capotazos de réception et après trois rencontres avec belles arrancadas, il brinda à l’assistance un trasteo comprenant quelques passages allurés, transmettant sur les deux versants avant de conclure d’une demie et un descabello. Le novillo a été gratifié d’une vuelta posthume plus que justifiée et l’on ne pouvait évidemment souhaiter meilleure entame…

py13h

Alejandro Marcos (vuelta) tomba sur un adversaire corpulent lui aussi, mais juste de forces et qui réfléchissait davantage. Après un désarmé sur le remate au capote puis deux rencontres, la seconde pour la forme, relation de cause à effet, Valencia s’illustra encore sur un quite. Brindis au public, puis bonne entame de Marcos avec changement de mains. Suite templée avec toutefois un accrochage sur un remate, puis voltereta au sortir d’une naturelle, heureusement sans conséquences, Alejandro se reprenant bien dans un final toutefois inégal. Entière.

am13h

L’originalité de cette competencia, c’est que le public allait devoir départager les deux novilleros par son vote et finalement, Guillermo Valencia décocha la timbale, sans que Marcos ait démérité.

On retrouva donc le Colombien un peu plus tard, après les agapes de la mi-journée, pour retrouver le même bétail en compagnie de José Garrido et Filiberto dans une arène quasiment pleine, autre satisfaction de la journée…

Emouvante attention, après le paseo, une minute de silence a été observée en hommage à Jacques Monnier.

jg13h

José Garrido (silence et saluts) a entamé les hostilités avec un client qui tarda à se fixer avant de s’employer au capote puis de prendre deux piques. Bon début de faena genou plié, avant de se lancer dans des enchainements soignés sur les deux bords, avec toutefois le défaut d’un peu trop prolonger. Final par statuaires et entière qui tarda à coucher l’animal. Le quatrième n’a pas été le plus intéressant, le novillo s’avérant juste de forces. Garrido afficha pas mal de décision et de cœur à l’ouvrage, sans pouvoir toutefois totalement dominer son sujet malgré quelques échanges valeureux. Gros moment de susto en se faisant repousser à deux reprises, puis entière mettant fin à un trasteo inégal.

fi13h

Le premier novillo de Filiberto (saluts et deux oreilles) tapa fort au burladero puis poussa sur deux assauts. Brindée à l’auditoire, sa faena débuta par des gestes allurés qui donnèrent le ton à plusieurs séries bien cadencées et templées. Dans un style sobre et plutôt classique, Filiberto termina par bernardinas avant de sécher avec le verduguillo, ce qui eut évidemment pour effet de voir s’envoler les trophées. Auteur d’un tercio de piques inégal mais bien arranqué, le quinto contraria les banderilleros au second tercio puis s’engagea correctement dans la flanelle sur les deux rives lors d’un trasteo agréable, qui baissa un peu sur la fin. Entière avec cogida sans conséquences.

gv13h

Guillermo Valencia (vuelta et oreille), l’invité de la dernière heure, exécuta de bons capotazos dans la poussière avant trois piques inégales, le novillo contournant la pièce montée, mettant en exergue la maitrise du piquero qui finit applaudi. Brindée à l’assemblée, la faena débuta par doblones harmonieux avant un désarmé, Guillermo reprenant immédiatement le bon rythme avec plusieurs séries énergiquement distillées avant d’aguanter un extraño et de conclure par entière au second envoi. Pétition non suivie d’effet, mais l’oreille n’aurait pas été scandaleuse. Avec l’ultime, le seul à arborer une robe noire au milieu de sept castaños qui ont défilé durant cette journée, Guillermo afficha encore ses bonnes manières au capote, Gabin se faisant ensuite ovationner au terme de trois rencontres poussées en venant du centre pour les deux dernières. Après un quite ajusté par chicuelinas et rebolera puis brindis à un organisateur, le Colombien démarra par statuaires avant d’enchainer par redondos remarquablement tirés. S’ensuivirent plusieurs mouvements décidés des deux côtés, l’oreille tombant ce coup-ci après un pinchazo puis trois quarts.

cs13h

A noter aussi que dans la salle des fêtes, Marcel Garzelli et Christophe Andiné ont remis à José Garrido le trophée UCTPR au meilleur novillero 2013 dans le Sud-Ouest. Une distinction qui a provoqué une ovation méritée, ce qui justifiait d’ailleurs pleinement  son engagement dans ce cartel…

uctpr13h

Quant au bilan de cette journée taurine, il suffisait d’écouter les conversations à la sortie pour constater combien les aficionados étaient enchantés du moment qu’ils avaient passé (voir chronique du jour : Sauce Béarnaise »)…

INFOS EN VRAC

Avant plus de détails demain, les principales infos de ce dimanche des Rameaux concernent Madrid où à Las Ventas Jiménez Fortes a subi une grave cornada et où David Galván a fait rentrer un toro du Puerto de San Lorenzo vivant, López Simón faisant la vuelta à son premier et saluant à l’autre…

Pour le reste, alternative réussie pour Rafael Cerro à Navalmoral de la Mata avec quatre oreilles coupées aux toros d’Alcurrucén, Leonardo a fait le plein à Montellano et nouvelle bien plus triste e ce week-end, on a appris avec beaucoup de peine le décès du ganadero José Chafik, très lié notamment aux Victorino Martín. QDEP…

pch13(Photo Mundotoro)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff