Dimanche 21 Avril 2019
Tibo, Vergèze, Madrid, Jerez, Talavera, Tyrosse…
Samedi, 17 Mai 2014

tg16f

Pour Tibo Garcia, la fatalité d’une temporada en blanc…

 La cornada de la carretera en guise de malasuerte… Début février, Tibo a été victime d’un grave accident de la circulation en compagnie de son copain Lilian Ferrani. J’avais à l’époque relaté en détails cette fâcheuse circonstance et depuis, quasiment quatre mois ont passé. Avec, hélas, la certitude de vivre une année blanche, sans toros, mais aussi le soulagement d’être passé très près de la tragédie…

tg16n

Depuis son opération de sa fracture du fémur à Marseille, le quotidien de Tibo s’articule autour de sa rééducation avec passage chez un kiné de Châteaurenard et contrôle régulier chez un praticien nîmois qui a déjà constaté une nette amélioration de son état, même si les choses ne seront pas gagnées du jour au lendemain. Mais avec beaucoup de philosophie et de volonté, Tibo a déjà pu oublier ses béquilles et s’il est évidemment déçu par les contrats perdus, il est évident qu’il va tout faire pour revenir encore plus fort la saison prochaine…

tg16o

« J’ai dix-sept ans et mon aficion s’est vraiment révélée en rencontrant Jean-Baptiste Jalabert. En 2009, je suis allé voir le mano a mano avec Sébastien Cstella à Arles et en sortant des arènes, j’ai demandé à ma mère de m’inscrire à une école taurine. J’avais onze ans et à chaque fois, elle repoussait le moment… et j’ai dû mettre plusieurs mois avant d’être inscrit. Il est vrai que j’étais dans un club de foot et que je devais finir mon année avant de passer aux toros…

tg16m

J’ai fait une année à l’école taurine d’Arles, puis je suis parti à Béziers pendant deux ans, ensuite je me suis inscrit au CFT et actuellement, je fais partie de l’école El Toreo, mais c’est surtout Serge Alméras qui s’occupe de moi, ce qui m’a ouvert d’autres perspectives car il m’avait trouvé pas mal de contrats. J’avais fait une bonne fin de temporada et avec mon copain Lilian, je m’étais préparé physiquement à 200% et mentalement, j’étais prêt à démarrer dans les meilleures conditions. Outre les entrainements au campo et les fiestas camperas, on allait commencer par Nîmes, St-Gilles et Aignan et d’autres engagements devaient suivre. Ma saison s’annonçait plutôt bien, et puis…

tg16p

Agustín, qui s’occupe de Lilian, m’a conseillé de contacter Serge Alméras et nous sommes rapidement tombés d’accord. C’est donc lui qui me suit pas à pas, mais cet accident a tout remis en cause. La première conséquence, ça a été une immobilisation forcée. Dans la voiture, je me sentais très mal, je ne me rendais pas trop compte de ce qui s’était passé, mais je pense que ma condition physique m’a beaucoup aidé. Puis j’ai compris que j’avais une fracture et dans un premier temps, j’ai pensé que j’avais perdu Nîmes et d’autres courses, mais je ne savais pas encore que ça allait durer aussi longtemps.

tg16q

J’ai vu qu’ils allaient découper le toit pour me désincarcérer, ils m’ont dit qu’’ils allaient me transporter par hélicoptère puis ils m’ont endormi… Je me suis réveillé dans un hôpital de Marseille puis j’ai subi une opération pour réduire ma fracture du fémur.

tg16a

Une semaine après, je n’étais pas très bien, aussi mentalement que physiquement, je me suis rendu compte que je ne pouvais rien faire, je souffrais, mais j’ai rapidement repris le dessus. Je pensais sans cesse aux toros, je savais que j’’avais beaucoup perdu et que la saison allait être compliquée.

tg16b

Actuellement, je fais des exercices quasiment tous les jours chez un kiné et tous les mois, j’ai un contrôle chez le médecin qui me suit, Olivier Idoux. Il m’a rapidement prévenu que ce serait long, la récupération suit son cours favorablement, mais j’ai bien compris que pour les toros, avec la période de réadaptation, ma saison est en l’air. Je devrai subir encore une petite intervention pour enlever les deux vis, mais je pense que dans environ un mois, je pourrai me passer de la seconde béquille et qu’en début d’été, je marcherai normalement. Je sais qu’il ne faudra pas pour autant précipiter les choses, c’est dur à accepter, mais c’est vrai qu’il me faudra d’abord reprendre le dessus physiquement, tout en débutant ma préparation pour le futur.

tg16c

A être blessé, j’aurais préféré que ce soit à Nîmes… après avoir coupé quatre oreilles !!! Plus sérieusement, ça me permet de réfléchir, mais je n’ai qu’une envie : revenir devant les toros... Quand j’ai eu l’accident, j’ai reçu de nombreux messages d’encouragements, je me sens aussi très soutenu par mon entourage et j’ai été très heureux de pouvoir inaugurer ma peña à Beaucaire, entouré de ma famille et d’amis. C’est un soutien très important qui m’incite à répondre positivement à ces marques de confiance et bien sûr, je ferai le maximum pour bien surmonter l’épreuve afin de ne pas les décevoir… »

L’avis de Serge Alméras

« Je me suis déjà occupé de plusieurs toreros, je voulais prendre un peu de recul, mais c’est vrai que plusieurs personnes m’avaient parlé favorablement de Tibo, dont Agustín qui s’occupe de Lilian Ferrani. Un jour où nous étions avec Camille Juan dans un tentadero chez François André, il avait tiré le maximum d’une vache compliquée, il n’y avait plus rien à faire devant et Tibo a tenu tout de même à sortir. On lui a dit de rentrer la vache, mais il a poursuivi en lui tirant des muletazos méritoires dans un contexte difficile et c’est là que je me suis rendu compte qu’il avait des qualités, du sérieux, de la volonté… mais sans penser une seconde à m’occuper  de lui.

tg16e

Ensuite, quand Auguste m’a recontacté, l’histoire a un peu trainé, puis j’ai décidé de lui donner un coup de mains, avec aussi Hervé Galtier puisqu’il s’était entre temps inscrit à l’école El Toreo. A partir de là, je me suis mis en quête de contrats, Tibo devait toréer à Nîmes, St-Gilles et Aignan, mais d’autres devaient suivre. Je tiens à signaler que pour Aignan, c’est Tibo qui se l’est gagné car des responsables étaient venus le voir en tentadero chez Pagès-Mailhan et quand ils l’ont vu sortir de second, il s’est passé quelque chose car ils ont vraiment tenu à l’engager.

Ensuite, il y a eu hélas cet accident et pas mal de choses qui nous ont rapprochés, j’ai découvert en dehors de ses qualités pour le toreo un garçon attachant, c’est pourquoi j’ai décidé de l’apodérer. On était déjà entre dix et quinze courses, certaines dans des arènes importantes, et on m’appelle encore malgré sa blessure pour savoir quand il pourrait reprendre, en vue de l’engager, y compris en Espagne, notamment dans une arène importante…

J’ai été obligé de refuser car il faut être réaliste et la priorité, c’est sa récupération. On a entièrement confiance en Olivier Idoux et tant qu’on n’aura pas le feu vert de ce chirurgien, il ne reprendra pas l’entrainement. Ensuite, pas mal de ganaderos nous ont promis des vaches et quand ce sera le moment, Tibo reprendra les trastos. Mais ce qui est sûr, c’est qu’on ne le verra pas en public tant qu’il ne sera pas prêt.

Il va donc y avoir  la phase de son rétablissement, puis celle où il s’entrainera très fort, et enfin celle où il se remettra devant les vaches et les toros en privé. Mais tout ça, ce sera sa feuille de route pour 2015 et déjà, il y a pas mal de contacts pour cette future temporada. Au niveau professionnel, les gens ne l’ont pas oublié puisque pas mal d’organisateurs m’ont dit qu’ils comptaient sur lui l’année prochaine. Dernièrement, il y a même une arène qui m’a appelé pour une substitution, mais…

tg16d

Je n’ai pas d’arène, je ne suis pas dans une école taurine, et toutes les relations que j’ai dans ce milieu ne sont qu’amicales, basées sur la confiance et l’amitié depuis de nombreuses années. Je n’ai pas le droit de décevoir les gens qui me font confiance et normalement, la prochaine temporada devrait être fournie.

En outre, Tibo devrait partir l’hiver prochain en Espagne chez une figura del toreo pour travailler à la finca tout en s’entrainant et profitant de ses conseils et des tentaderos en second, ce qui devrait encore plus l’aguerrir…

Je remercie les gens qui m’ont fait confiance et qui le feront ensuite en 2015. La balle sera alors dans le camp de Tibo, mais je suis certain qu’il saura répondre car son aficion est intacte et je sens en lui une impatience et une soif de toros qui devraient l’amener plus tard à rattraper de la meilleure des façons le temps perdu… »

Suerte à Tibo, bonne récupération, et qu’il sache surtout, en attendant des jours meilleurs,  qu’on ne l’oublie pas…

VERGÈZE

Agréable entrée en matière le samedi avec une journée taurine présidée par le soleil, le vent ayant eu la bonne idée de quitter la place…

verg17f

Le matin, avec du bétail Camargue assez compliqué, de jeunes aspirants venus de Nîmes, Arles et Béziers (Hugo, Adam, Gauthier…) ont ouvert le bal, puis lors de la tarde, Antonio Arrebola (CTN), El Diego (Montpellier), Pierre Mailhan (ET Arles), Rafael de Lucas (Arles) et Lucas (Béziers) ont tous fait une vuelta après avoir combattu de bons becerros de la ganadería El Campo dont c’était la présentation -  réussie - en public.

verg17g

Le Prix Jean-Pierre Di Jusco est allé à l’Ecole taurine d’Arles et le Trophée Yves Lacombe a été partagé entre El Diego et Pierre Mailhan.

L’éleveur a salué à l’issue de la course, recevant une ovation très méritée.

verg17h

A noter encore le matin la blessure d’Adam. Le jeune Arlésien a  reçu des soins sur place puis a été examiné à l’hôpital et fort heureusement, les nouvelles sont rassurantes…

MADRID

Devant trois quarts d’arène et face à des toros de Fermín Bohórquez, deux silences pour Andrés Romero qui prenait l’alternative et qui comme les deux autres centaures a perdu des trophées à cause des aciers. Saluts et oreille pour Diego Ventura et Leonardo Hernández.

JEREZ

La corrida concours n’a attiré qu’une demi-arène et s’est soldée par un bilan positif côté toreros dans une course où les canons de ce genre d’épreuve n’ont pas toujours été respectés.

Oreille puis deux oreilles pour Enrique Ponce, deux oreilles et saluts pour Juan José Padilla et silence et deux oreilles pour El Fandi.

Le trophée au meilleur toro est allé à « Guajiro », de Jandilla.

Meilleur torero : Juan José Padilla.

Meilleur picador : Antonio Montoliú.

Meilleur banderillero : Daniel Duarte.

Voir une vidéo de Feria TV sur les détails artistiques de Morante de la Puebla en cliquant ICI  et la tarde triomphale de Manzanares en cliquant  ...

TALAVERA

Avec un quart d’arène, autre corrida concours remportée par « Pelusón », d’Alcurrucén.  Meilleur picador Tito Sandoval et meilleure cuadrilla, celle de Javier Castaño.

Fernando Robleño : saluts et oreille, Javier Castaño : silence et oreille, et Alberto Aguilar : vuelta et saluts.

TYROSSE

 

Dans le cadre de ses animations du Printemps, le CTT  organise   une   Tienta  qui est aussi nommée  Tentadero,  littéralement  essai  en Espagnol. C’est une belle occasion de venir découvrir en famille cette sélection qui  sera commentée avec des  explications  tout au long de l’après-midi.

 C’est la Ganadería CASANUEVA, menée par  Guillaume  BATS  sur les coteaux de Montsoué,  qui nous fera l’honneur  de venir  tester son bétail sur la piste des Arènes de  Tyrosse.

tyr

 Pour cela, il faudra  aussi des Toreros  afin d’effectuer cette sélection. Tomas DUFFAU, Jérémy BANTI, ainsi que  le jeune  Torero de chez nous, Baptiste CISSE seront présents pour  mettre en valeur dans le Ruedo les qualités du bétail durant cette TIENTA.

 Rendez-vous  aux Arènes de TYROSSE le samedi 24 mai à 16h30. Entrée Gratuite.

(Communiqué)

 

 

 

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff