Dimanche 21 Avril 2019
Céret, Pamplona, Saintes, Soustons…
Lundi, 14 Juillet 2014

frasc13xz

Importante leçon du professeur Frascuelo…

Arènes quasiment pleines, beau temps. Six toros de Felipe Bartolomé bien présentés, donnant un jeu divers, le plus souvent décevant.

fb13m

Frascuelo (saluts et oreille) a sauvé la journée. Du moins selon moi, car à 66 ans, ce maestro a quelque chose de fascinant, d’authentique, d’intemporel, restant dans son corte, sa tauromachie basée sur l’essentiel. Bien reçu par une ovation à son premier, il signa d’emblée une excellente véronique et une demie soyeuse. On pourra penser que c’est peu si l’on préfère la quantité à la qualité, mais pour ce qu’on a vu ce jour, c’était déjà beaucoup ! Et ce n’était que le début… Après trois piques avec au passage une autre demie de ensueño, il brinda à l’assemblée, débutant par valeureux derechazos avec remate du mépris, puis autre série droitière convenable avant le gag de cette faena avec un Frascuelo qui trébucha, se retrouvant au sol à la merci d’un toro… qui finit lui aussi affalé sur le sable !!! Une espèce de quite du pardon, quoi… Trois quarts après deux pinchazos.  Avec le quatrième, Frascuelo se distingua encore sur des capotazos de réception puis lidia plus que discutable au tercio de piques. Bon tercio de banderilles avant brindis au ciel, la suite s’avérant le meilleur moment de cette tarde en trois séries de naturelles d’école, son trasteo étant le seul à être récompensé aujourd’hui, logiquement selon moi, après demie tendida et un descabello (voir chronique du jour : "Race Torera")...

frasc13m

Alberto Lamelas (saluts et silence), venu remplacer David Mora, n’a pas démérité, sans connaitre pour autant une grande tarde. Son premier afficha sa mansedumbre en trois rencontres avant d’infliger une grosse rouste au second tercio à Fernando Téllez, qui reviendra après un passage à l’infirmerie. A la muleta, Alberto étala sa décision, composant quelques figures valeureuses sur le flanc droit face à un toro mirón qui lui cherchait des noises. Porte fermée à bâbord, des longueurs au cadrage avant une conclusion médiocre Avec le quinto, de meilleure condition, qui alla deux fois au cheval, Lamelas brinda à Bernard Raviglione, président de l’ADAC, une faena comprenant des séries ajustées sur les deux rives, hélas éthérées par une nouvelle conclusion qui fit tomber largement la note.

al13m

Esaú Fernández (silence aux deux) tomba sur deux boucas, avec un premier qu’il voulut faire briller en vain sur deux assauts. Salut de Miguel Ángel Sánchez aux banderilles, brindis à Frascuelo avant expédition des affaires courantes, faute d’opposition conséquente… sous forme de pierre tombale. Entière. Avec l’ultime, que le Sévillan s’évertua à nouveau à faire briller au cours d’un tercio somme toute irrégulier en quatre rencontres, les choses en restèrent là, Esaú tombant sur un adversaire réservé, pour le moins court de charge, et pour tout dire décasté qu’il envoya ad patres d’un golletazo.

ef 13m

En matinée, devant une arène abondamment garnie, six novillos de Vale do Sorraia (Portugal) bien présentés, au tamaño d’une corrida de toros, sérieux, compliqués la plupart, meilleur le cinquième. Avant le paseo, Vicente Soler reçut un trophée de la part des critiques taurins du Sud-Est pour avoir été désigné meilleur novillero au cours de la temporada 2013.

vds13m

Diego Fernández (silence aux deux) brilla au capote avant trois piques puis un bon second tercio. Brindant à son mozo de estoques, il débuta bien mais fut inquiété sur le remate. La suite fut plus aléatoire lors d’un trasteo inégal conclu par une demie après deux pinchazos. Avec le quatrième, mal piqué, début en mode marche arrière, Diego ne trouvant jamais la notice d’emploi pour rétablir la situation, face il est vrai à un opposant qui ne l’a jamais aidé. Pour ne rien arranger, chapelet de pinchazos en passant par le quinto coño…

df13m

Roberto Blanco (silence aux deux) n’a pas convaincu à son premier, se faisant désarmer à plusieurs reprises et ayant du mal à proposer un trasteo cohérent, les aciers étant au diapason. Avec le cinquième, brindis à l’auditoire après trois rencontres, bon début droitier, muleta enganchée à gauche face à un bicho qui s’avéra le plus maniable de l’envoi qui finit toutefois par baisser en fin de séance. Voulant trop en faire, Roberto finit par lasser les gens, terminant par manoletinas avant entière. 

rb13m

Vicente Soler (silence aux deux) n’a pas connu lui non plus une matinée de rêve, se faisant surtout applaudir avec les palos. Face à son premier opposant, il a été souvent sur le reculoir, tuant mal de surcroît. Avec le sixième, qui prit trois rations de fer, sa faena fut marquée par de trop nombreux pasitos atrás, Vicente toréant trop à la voix lors d’un ensemble qui resta le plus souvent marginal. Nouvelles approximations avec les aciers.

vs13m

Avec Feria TV, voir la vidéo de la corrida d’Adolfo Martín en cliquant ICI

PAMPLONA

Décevante corrida d’Adolfo Martín avec un lot dont le ramage ne ressemblait pas au plumage. Silence puis applaudissements pour Diego Urdiales, deux silences pour Manuel Escribano et Alberto Aguilar.

En matinée, encierro sans grande histoire couru en 2’52, la manade restant groupée puis s’étirant sans véritablement se séparer. Quelques dégâts au passage, mais pas de cornada. Quatre mozos hospitalisés, dont trois pour traumatisme crânien.

Voir la vidéo de cet encierro en cliquant ICI

SAINTES

Devant une arène remplie aux trois quarts et face à des toros de Zalduendo meilleurs en première partie, Finito de Córdoba a coupé une oreille puis salué, deux oreilles puis vuelta pour Juan José Padilla et saluts puis deux oreilles pour Daniel Luque.

stes13m

(Photo : Daniel Chicot)

SOUSTONS

Pour la corrida du Centenaire donnée devant trois quarts d’arène, Léa Vicens a fait la vuelta à son second, alors que Juan Bautista a coupé  une oreille à son premier avant de saluer à l’autre, et que Juan Leal est sorti a hombros pour avoir coupé deux oreilles à son second après avoir salué. Novillos et toros de Jalabert frères.

jl13m

(Photo : Mundotoro)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff