Lundi 17 Juin 2019
Dax, Béziers…
Jeudi, 14 Août 2014

 

ep14xz

Sortie a hombros d’Enrique Ponce à Dax et de Manzanares à Béziers…

Dax, jeudi 14 août. Arènes quasiment pleines, ciel changeant, averses et soleil. Six toros de Montalvo bien présentés, inégaux de jeu, certains faibles ou manquant d'allant au dernier tercio, meilleur le quatrième.

ep14p

Enrique Ponce (silence et deux oreilles) a reçu une forte ovation à l’issue du paseo lorsque Gabriel Bellocq, maire de Dax, et Jacques Pene, Président de la Commission Taurine, lui ont remis un souvenir en piste à l’occasion de ses vingt-cinq ans d’alternative et ses trente-neuf paseos effectués dans les arènes de Dax, le tout accompagné par l’air de « Valencia ». Avec son premier, bien reçu au capote puis qui mit les reins sur l’unique puyazo, Ponce dut rapidement jouer les infirmiers, comme il sait si bien le faire, le Montalvo donnant des signes de faiblesse. Quelques séquences tournant à la démonstration, mais avec guère de transmission à cause des conditions de son opposant, certes noble, mais un peu trop mou des jarrets. Trois quarts après pinchazo. Le quatrième affichait plus de qualités, et sous l’averse, le maestro de Chiva exécuta une leçon magistrale à montrer dans toutes les écoles, templant les muletazos alternés sur les deux côtés avec suavité et élégance. Estocodón sin  puntilla.

ep14m

Miguel Ángel Perera (silence et vuelta) débuta avec un toro protesté pour ses forces limitées qui après une demi-vuelta de campana a été changé par un de ses frères qui fit travailler le menuisier pour avoir défoncé la porte à sa sortie ! Avec ce remplaçant, qui manquait de fonds, Perera aligna des muletazos méritoires sans grand écho sur les tendidos avant de l’envoyer ad patres par entière au troisième envoi. Avec le quinto, bien reçu au capote et qui poussa sur le premier assaut avant un autre pour la forme, l’Extremeño brinda au conclave une faena débutée par deux cambios millimétrés au centre, poursuivant par séries variées et templées sur les deux bords puis un final encimista avec dosantina puis manoletinas, le tout se diluant par un fracaso avec les aciers.

 map14m

Juan del Álamo (oreille et saluts) se distingua au capote sur la réception de son premier avant que le piquero n’ait la désagréable surprise de voir son palo brisé sur le premier assaut. Entame de faena décidée avec notamment d’excellents passages droitiers face à un bicho qui ne l’aida guère, sortant souvent des muletazos en lorgnant vers le toril. Bel effort du Salmantino qui après manoletinas serrées conclut par entière tendida. Avec l’ultime, reçu par trois véroniques soignées, Juan brinda à l’assistance un trasteo décidé d’inégale intensité, mais relevé par ses ganas et son aguante face à un adversaire qui ne tint pas la distance, dans un arrimón qui après entière sin puntilla aurait pu être mieux récompensé, c’est du moins mon avis. Faute de pétition, les choses en restèrent là, mais sur l’ensemble de sa prestation, Juan s’en est très honorablement sorti.

 jda14m

 En matinée, dans une arène garnie aux deux tiers et par temps changeant, les erales de Baltasar Ibán, bien présentés, ont donné un jeu en adéquation avec leur tempérament. Exigeants, mais toréables, ils auraient dû permettre logiquement au mayoral de saluer, mais apparemment, à part une poignée d’aficionados, personne n’y a pensé !

dg14mDaniel García Navarrete : silence

 

ag14mAlejandro Gardel : saluts

elad14m

El Adoureño : vuelta

 lv14mn

Léo Valadez : oreille

 ag14n

Antonio Grande : oreille.

 A l’issue de la course, il a été annoncé que le jury avait décidé de retenir Léo Valadez et Antonio Grande pour la finale de samedi matin.

Communiqué de la mairie 

Le matador Iván Fandiño, au cartel de la corrida du vendredi 15 août à 18h, ne peut honorer son contrat suite à une importante blessure. Il est remplacé par Daniel Luque face à des toros de Torrestrella avec Juan José Padilla et David Galván.

BÉZIERS

Arènes quasiment pleines, vent assez violent. Six toros de Daniel Ruiz bien présentés, inégaux de forces et de jeu, meilleur le sixième.

manz14m

 

El Juli (silence et oreille) n’a pu se distinguer devant un premier adversaire trop faible, mais il s’est rattrapé avec le quatrième en exécutant une faena décidée et complète qui porta sur les tendidos.

elj14m

 

Sébastien Castella (saluts et silence) est tombé sur deux opposants qui ne lui ont guère laissé d’option.

sc14m

 

Manzanares (palmas et deux oreilles) est sorti a hombros après avoir réalisé au noble dernier un trasteo enlevé et inspiré rematé par recibir.

manz14n

 

(Photos : JC Carbonne)

 

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff