Jeudi 20 Juin 2019
Arles
Vendredi, 12 Septembre 2014

cv12xz

Les trophées pour César Valencia, son piquero Iván García et «Vridi », novillo de Blohorn…

Soleil, mistral, un quart d’arène environ. Novillos de Concha y Sierra, Villamarta, Torrestrella, Blohorn, Pagès-Mailhan et Coquilla de Sánchez Arjona. Le Blohorn a gagné le prix après avoir été crédité de la vuelta posthume.

blo12m

A l’issue du paseo, une minute de silence a été observée à la mémoire d’Hubert Yonnet.

hy12n

A sa place habituelle, longtemps aux côtés de Françoise, une gerbe a été déposée...

 hy12m

A noter encore un décorum assez insolite avec des barricades peintes en blanc en préparation de la goyesque du lendemain. Et pour les amateurs d’insolite, la participation incongrue dans ce concours d’un chat qui a pris un moment possession du ruedo !!!

 cv12p

César Valencia (saluts et oreille) débuta avec un Concha y Sierra bien roulé qui s’avéra noble, mais juste de forces. Capoteo de réception décidé, trois rencontres d’inégale intensité, bon tercio de banderilles, brindis au public et début par le haut, la suite par séries convenables mais manquant de transmission, entière tombée après pinchazo. Le Vénézuélien eut ensuite la chance de tomber sur le novillo le plus complet de l’envoi, un Blohorn qu’il reçut par larga afarolada de rodillas, se faisant confisquer le capote avant de se reprendre par véroniques applaudies. Trois bonnes piques, tercio assuré par le novillero avec banderilles dispersées et un violon avorté, puis brindis à Michelito. Bonne entame, redondos au centre, faena agréable sur les deux bords entachée toutefois de deux désarmés, apparition du chat puis conclusion par entière caídita.

cv12m

David de Miranda (silence aux deux) n’a guère eu de chance en tombant d’abord sur un Villamarta long à fixer qui prit deux piques sans style avant bon quite par tafalleras. Suite soporifique, l’animal s’avérant faible et sans classe, l’entière d’effet immédiat constituant le meilleur moment de son actuation. Bon capoteo pour recevoir le Pagès-Mailhan, trois rencontres avec piquero maladroit, David tirant des lignes et finissant par se faire accrocher. Cornada au mollet gauche de trois trajectoires, le novillero tenant à conclure d’une entière avant de gagner l’infirmerie pour y être opéré.

dm12m

Louis Husson (saluts aux deux) a bien débuté au capote avec son Torrestrella qui prit trois piques de plus en plus loin. Le Dacquois brinda à l’assistance un trasteo appliqué mais manquant de transmission, relevé toutefois par des redondos et passages gauchers ajustés. Entière après pinchazo. Avec l’ultime de Coquilla qui alla trois fois au cheval, Louis s’évertua avec une évidente détermination à composer un long labeur pour un résultat inégal. Entière.

 lh12m

Prix des riziculteurs au meilleur novillo : « Vridi », de Blohorn.

Prix Nimeño II au meilleur lidiador : César Valencia.

Prix Juan Luis Rivas au meilleur picador : Iván García (qui a piqué Vridi).

arl12m

 

 

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff