Vendredi 19 Avril 2019
De tout un peu…
Mercredi, 29 Octobre 2014

vm27xy

Coucou, me revoilou !!!

Les plus mordus, ceux qui ont été privés pendant quelques jours de leur lecture matinale, m’en auront certainement voulu, mais il  est des circonstances qui, lorsqu’elles s’accumulent, finissent par entraver pour de bon le déroulement  normal des choses…

Sans trop entrer dans le détail, sachez que quelques soucis personnels sur le plan de la santé, mais rien de grave, je résiste, ajoutés à des problèmes de connexion finalement ingérables, m’ont contraint malgré moi à jeter l’éponge. Mais je n’ai pas chômé pour autant et dans les jours qui viennent, vous aurez droit à plusieurs reportages réalisés au campo…

Ce soir, sur le chemin du retour avec dernière étape à Mont-de-Marsan d’où je vous transmets ce message, c’est avec le cœur gros que je m’adresse à vous, non pas parce que mon périple se termine, il y en aura d’autres, mais pour la perte de deux personnes, l’ami Bernard Aigon (voir chronique du jour : « Bernard ») et celle du Maestro José Mari Manzanares.

Manzanares, que j’ai vu toréer je ne sais combien de fois et qui faisait partie du groupe fermé des toreros d’époque, avait en lui une race torera et une classe phénoménales. Je garderai de lui l’image de quelques faenas pour l’histoire, et sur le plan émotionnel, cette soirée sévillane, le 1er mai 2006, où il a appelé son fils José Mari dans le ruedo de la Maestranza pour qu’il lui coupe la coleta. Je me souviens encore du brouhaha, des visages stupéfaits, de tous ses compañeros (Morante, Padilla, Jesulín, El Cid, Ponce, Espartaco…)  qui ont sauté en piste pour  l’accompagner dans une ultime vuelta suivie d’une sortie a hombros dans le plus grand déni du règlement, mais ô combien émouvante et méritée, aux cris de « Torero ! Torero »… Mais ce qui m’avait le plus ému, c’était ses larmes et celles de son fils, et pour tout dire, tous les yeux embués vissés sur la même personne. Des secondes inoubliables en tirant autant de clichés que possible depuis les tendidos de la Maestranza, et une émotion qui me vient encore en écrivant ces quelques lignes… Descanse en Paz, Maestrazo !!!

manz28p

Communiqués…

"La disparition de José María Manzanares, torero de torero, est un choc pour le monde taurin.

Il a été l'exemple de professionnels pour de nombreuses figuras.

Il incarnait la plus belle chose d'un torero : la torería.

Sa façon de se déplacer vers le toro, sa façon de sortir de chaque passe montraient son aisance en toutes circonstances.

Avec sa disparition, c'est un monument de la tauromachie qui rejoint les toreros immortels."

Frédéric Pastor, Conseiller Municipal Délégué à la tauromachie, aux festivités et aux rapatriés

"José Maria Manzanares a foulé le sable nîmois à de nombreuses reprises.

Il a connu des triomphes retentissants dans nos arènes.

Reconnu par tous les toreros et par l'ensemble du mundillo, sa disparition nous attriste profondément. Nous avons encore en mémoire ces merveilleux moments, notamment son combat face aux toros de Miura en 1985 pour la Feria de Pentecôte.

Il restera un des grands noms qui ont marqué l'aficion par l'émotion qu'il a toujours su transmettre au public des plus grandes plazas du monde." 

Jean-Paul Fournier, Sénateur du Gard, Maire de Nîmes

Pour revenir à ces derniers jours, passés par temps estival, à tel point qu’un ganadero m’a affirmé que son campo était fleuri comme au printemps, outre le mariage sévillan auquel j’étais invité et qui restera un excellent souvenir, le reste de mes journées s’est passé au campo, respectivement chez  Domínguez Camacho, Albaserrada, Partido de Resina et Victorino Martín…

 vm28w

Pour coller au plus près à l’actualité, c’est par Victorino Martín que je commencerai, pour une histoire en deux volets. Le premier, lundi dernier, à « Las Tiesas », pour la visite des toros (photo du haut) et une entrevista… que vous pourrez découvrir dans le numéro de fin d’année de Planète Corrida.

vm28m

Le lendemain, autre rendez-vous dans la deuxième finca, « Monteviejo », pour une tarde sous forme de tienta avec Marc Serrano, El Boni et le ganadero, sous les yeux de Victorino père.

ms28p

Evidemment, les trois compères préparaient le Festival de Vauvert de samedi prochain, et face à un bon bétail qui avait toutefois ses exigences, les trois ont étalé entrega et maîtrise technique, ce qui est de bon augure pour ce prochain festival.

elb28p

Victorino Martín, qui a été en son temps novillero, a évoqué avec moi son retour dans un ruedo…

 vm28p

Pour le reste, je ne vais pas revenir en détails sur ce qui s’est passé ces derniers jours, sauf pour vous faire part en vrac de quelques communiqués que j’ai reçus (D’autres dans les jours à venir…).

GIMEAUX

Dimanche 26 Octobre… Carlos Escolar " Frascuelo " est encore " taquillero " et la Monumental de Gimeaux, chère au regretté Francis Espejo, a fait le "lleno" pour son mano a mano entre Frascuelo et le nîmois Camille Juan devant du bétail de la Cravenque (René Berlandier).

frasc29p

Une seule oreille coupée pour le Madrilène et une vuelta au second, tandis que Camille Juan, malchanceux au sorteo, a hérité des deux novillos les moins coopératifs. Applaudissements et silence.

frasc29m

En matinée, le jeune Dylan, de l’école tauirne d’Arles, a coupé une oreille à son eral du même élevage.

cj29p

Bernard Planchon représentait l’Uctpr et a remis un trophée à René et Muriel Berlandier.

gim29p

El Arte arlésien ont fait une démonstration de sauts et d’écarts.

(Communiqué - texte et photos BP)

ANDY

"Après avoir effectué 24 paseos lors de la saison 2014 et remporté les trophées décernés au triomphateur des Arènes d’Arzacq, d’Aignan, Mimizan, Castelnau-Rivière-Basse et Bayonne au mois d'août, coupé deux oreilles à Ávila et Candeleda, gagné le trophée 2014 de CorridaFrance, gracié l’exemplaire « Pirata » de l’élevage de La Paluna à Saint Gilles et affronté en solitaire quatre erales dans les arènes de Fourques en coupant un total de quatre oreilles et une queue, Andy Younes et Gilles Raoux ont décidé, d'un commun accord et en toute amitié, de se séparer professionnellement.

ay29p

Un avenir prometteur se présente devant Andy Younes qui a besoin d'un professionnel plus apte à l'encadrer et l'amener vers de hautes destinées."

(Communiqué)

RION

rion29p

DARRÉ

jld29p

ADOUR AFICION

Initiative heureuse et réussie

Jean-Pierre de Menditte, auteur du livre « Conversations taurines avec Claude Pelletier », a, comme il l’avait promis, offert le bénéfice des ventes de son livre à l’Ecole Taurine Adour Afición dirigée par Richard Milian.

Une belle journée taurine a été organisée le dimanche 26 octobre 2014 dans les arènes de Cauna pour la remise d’un chèque de 500 euros en présence des élèves de l’école taurine, ainsi que de nombreux amis aficionados et de la Peña Maestría de Mées.

aa29p

Ce geste généreux d’un aficionado, toujours práctico, a été fait en mémoire de son ami Claude Pelletier, grand critique taurin disparu il ya 21 ans.

« L’amitié est plus forte que la mort ».

Légende photo :

L’auteur Jean-Pierre de Menditte remet à Richard Milian le chèque pour son école taurine.

(Communiqué)

JEUNES AFICIONADOS

image1

SAN GILEN

Le samedi 25 octobre, Journée d'Aficion au Mas de Farinon chez les éleveurs de toros Granier Frères où El San Gilen recevait ses amis pour fêter la fin de la temporada.

sg29q

Étaient présents Juan Bautista, Robert et Olivier Margé et une cinquantaine d’invités.

Une tienta de trois vaches à " campo abierto " a été organisée pour San Gilen et Juan Bautista.

jb29s

Soleil et temps automnal ont permis de voir de beaux gestes du Maestro Juan Bautista devant les deux excellentes vaches qui lui ont été confiées. Elles seront  d'ailleurs confirmées comme reproductrices par  les ganaderos.

jb29p

Joël Jacobi pour Fr3 est venu également faire un reportage à voir prochainement sur " Signes du Toro ".   (Communiqué - texte et photos  BP)

VISITES

Les 29 clubs de la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard ont le plaisir de vous annoncer le début des «Visites Guidées de la Tauromachie».

Un mercredi par mois de 18h à 20h, la Coordination ouvrira les portes de son siège au fond des jardins de l’Hôtel Imperator à Nîmes à tous ceux, jeunes ou moins jeunes, confirmés ou néophytes, qui veulent décrypter les codes, les pratiques et le vocabulaire de la tauromachie et de l'aficion.

Autour d'un professionnel taurin invité, nous pourrons ensemble, gratuitement, découvrir et comprendre la corrida à travers des ateliers, des vidéos, des explications techniques et pratiques en étant accompagnés par des aficionados aguerris.

Nous essaierons ainsi de vous transmettre et de vous faire partager notre culture taurine.

vis29q

(Communiqué)

EXPO

expo29p

expo29q

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 al23aff

 ist25aff