Mardi 25 Juin 2019
18-D
Vendredi, 19 Décembre 2014

Ils sont venus, ils sont tous là…

Ou presque ! Car en fin de compte, au cours de ce « 18-D » (le jour du 18 décembre) à Séville, ce sont les ganaderos qui étaient le plus représentés. Il est vrai que l’initiative de réunir tous les secteurs de la profession, du moins les plus importants, venait d’eux. Mais côté empresas et figuras, plusieurs absences de « gros bonnets » ont été remarquées, ce qui laisse supposer que leur intérêt pour la chose n’était pas évidente à leurs yeux ! 

Car énoncer une litanie de constats connus déjà par les uns et les autres, c’est bien, mais trouver des solutions durables, c’est encore mieux. Et pour le moment, pour ce que j’en ai lu, les vrais problèmes n’ont pas été abordés sur le fond.

Et si la défense de la tauromachie et la sauvegarde des secteurs les plus menacés, élevages en premier lieu, méritent que l’on s’en préoccupe, j’ai bien peur, compte tenu de ce qui s’est produit dans un passé plus ou moins récent, que chacun finisse par camper sur ses positions et que l’on assiste, de réunions en réunions, à une montagne qui accouche encore une fois d’une souris !

Alors entendre parler d'articuler le secteur, de redéfinir les coûts et d'améliorer la communication, ce qui ne serait d'ailleurs pas un luxe, c'est certainement très bien, mais ce ne sont pour le moment que des rubriques de surface, pour ne pas dire des poncifs ou des serpents de mer, que l'on nous serine de temps à autres. Jusqu'à la prochaine fois... ou au prochain pince-cul mondain ?

Est-ce faire preuve de pessimisme ? Ou de réalisme ? L’avenir le dira… et l’on en saura certainement un peu plus, une fois le stade des bonnes intentions franchi, avec la prochaine réunion où la presse sera invitée à donner son avis. Il serait peut-être bien que la vache à lait, à savoir les aficionados, puissent aussi donner le leur, non ?

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff