Jeudi 20 Juin 2019
Liste Noire
Lundi, 05 Janvier 2015

Noir c’est noir… du côté de Las Ventas !

Comme chaque année, l’association « El Toro «  de Madrid a fait connaître sa liste noire, à savoir le nom des ganaderías qui pour différentes raisons, ne devraient pas, selon eux, être engagées à Las Ventas lors de la prochaine temporada.

Choix subjectif, évidemment, mais qui donne un peu la tendance selon les performances des unes et des autres, un jugement qui tient compte des derniers résultats et qui fluctue au fil des années, ce qui implique aussi, a contrario, le retour en grâce d’autres élevages qui avaient été un temps écartés et qui constituent à l’opposé une liste blanche...

A titre tout à fait indicatif, tous critères confondus, le nom ci-dessous des ganaderías figurant sur l’actuelle liste noire :

El Cortijillo/Lozano Hermanos, La Palmosilla, Jandilla/Vegahermosa, La Guadamilla, Juan Pedro Domecq, Julio de la Puerta, Núñez del Cuvillo, Antonio Bañuelos, Victoriano del Río, Hermanos Sánchez Herrero, José Luis Pereda/La Dehesilla, Valdefresno, Fuente Rey, Fuente Ymbro, Montalvo, Alcurrucén, Juan Manuel Criado, El Pilar, Arauz de Robles, Antonio Palla, Aurelio Hernando, Peñajara…

Ganaderías en sursis : Gavira, José Escolar Gil, Guadaira, Couto de Fornilhos, María Cascón et Cuadri.

Liste blanche : Puerto de San Lorenzo, Conde de la Maza, Victorino Martín, Palha, Javier Molina, Los Chospes, Parladé, El Montecillo, Baltasar Ibán, Miura, Flor de Jara, Rehuelga, Los Maños, Ana Romero, Pilar Población, Valdellán, Juan Luis Fraile, Hoyo de la Gitana, Pereira Palha, Juan Antonio Ruiz, Pedraza de Yeltes, Quintas, El Parralejo, Dolores Aguirre, Cebada Gago, Torrestrella, Guardiola Fantoni, Partido de Resina et Moreno Silva.

Que dire de tout ça ? Que si certains choix sont probablement justifiés, d’autres me paraissent excessifs, du moins sujets à caution. Bien sûr, il faut tout relativiser car il ne s’agit que d’une seule arène et même si elle fait référence, certains élevages se sont tout de même bien comportés ailleurs avec des lots crédibles. Meilleur exemple peut-être, Montalvo, une heureuse surprise, notamment à Bayonne.

Alors, en définitive, un baromètre parmi d’autres, mais il faudra bien que l’empresa madrilène monte sa saison et il ne m’étonnerait pas que parmi les bannis par une partie de l’aficion locale, plusieurs de ces élevages franchissent tout de même le gué. Réponse bientôt.

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff