Mercredi 24 Avril 2019
José Tomás, Bougue, Serrano, Corazón, Morenito, Madrid…
Dimanche, 03 Mai 2015

jt03xz

Triomphe de José Tomás pour son retour à Aguascalientes…

Par temps chaud et avec un no hay billetes, José Tomás n’a pas manqué son retour dans la plaza mexicaine d’Aguascalientes où cinq ans auparavant, il avait été grièvement blessé par le toro «Navegante ».

Ce samedi, dans un mano a mano avec El Zotoluco, José Tomás a conjuré le mauvais sort en coupant trois oreilles, une à son premier de Los Encinos, puis deux de son second de Fernando de la Mora, avec saluts au dernier, de Los Encinos.

jt03u

El Zotoluco : saluts et applaudissements aux deux autres.

Avec Feria TV, voir le résumé de ce mano a mano en cliquant ICI

Voir dans les Chroniques du Lundi : « Naphtaline » en cliquant ICI

(Photos : Emilio Méndez - Mundotoro)

BOUGUE

bou03h

 Tibo Garcia a remporté le XXIème Bolsín de Bougue 2015…

 Le matin, tienta de vaches de Camino de Santiago avec la participation des aspirants Juan Antonio Navas, Baptiste Cissé, Indalecio Sahuquillo «El Castellano III», Carlos Olsina, Luis Pasero García, Tibo Garcia, Jorge Alba, Andrés Lagravère «El Galo», Tomas Ubeda et Alejandro Mora.

 Ont été qualifiés pour l’après-midi : Indalecio Sahuquillo, Luis Pasero García et Tibo Garcia, chacun ayant un eral de José Cruz, les deux qualifiés en tuant un second pour les départager.

 Indalecio Sahuquillo a été applaudi, alors que Luis Pasero et Tibo García coupaient une oreille.

 tg03h

Dans la dernière ligne droite, silence pour Luis Pasero et saluts pour Tibo Garcia, vainqueur de l’épreuve, ce qui lui permettra en guise de récompense d’avoir un engagement pour les futures novilladas non piquées de Mont-de-Marsan, Dax, Plaisance et Bayonne…

 tg03j

Enhorabuena !

 (Photo : Vuelta a los Toros)

SERRANO

A deux semaines de son rendez-vous alésien où il combattra le samedi 16 mai les toros du Curé de Valverde chers à Jean-Luc Couturier, en compagnie d’Alberto Álvarez et Alberto Lamelas, j’ai rencontré Marc Serrano, toujours entre deux avions en direction de Madrid ou Nîmes…

La veille, le samedi 2 mai, il s’est rendu justement à la ganadería de Jean-Luc Couturier pour tienter quelques vaches de ses deux rames et pour se rendre compte de visu de ce qui l’attend à Alès…

 ms03f

« J’ai toréé une corrida de Salayero y Bandrés le 18 avril à Ejea de los Caballeros dans des conditions épouvantables. Le lot est sorti inégal, avec trois qui se sont laissé et trois plus compliqués, dont les deux miens et le cinquième, pour Alberto Álvarez. Mais le pire est venu du ciel, il a commencé à pleuvoir au paseo et à la sortie du premier, qui m’était échu, la pluie a redoublé de violence et il y a même eu des grêlons !

A ce toro-là, j’ai eu une pétition d’oreille et si je n’avais pas ouvert la course, je pense que j’aurais pu couper. J’ai fait la seule vuelta al ruedo de cette tarde et à mon second, qui s’est amorcillé et fait un tour de piste avant de tomber, je pense aussi avoir perdu un trophée à cause de ça. La corrida était très forte, de celles qui auraient pu être présentées à Madrid, mais bon, pour une première, c’était toujours positif dans l’optique de ma préparation pour la corrida d’Alès.

 ms03t

En fait, c’était très compliqué de toréer dans ces conditions, heureusement que je fais toujours suivre une paire de zapatillas avec des crampons dans mon esportón ! La piste était très glissante, ça m’a permis de mieux tenir sur mes appuis, même si on n’a pas vraiment les mêmes réflexes et la même sécurité, mais on parvient tout de même à pallier un peu ce problème. Ça gêne aussi les toros qui se retiennent plus et sur les gradins, les gens sont indisposés par ces conditions, ce qui en définitive génère un contexte plutôt négatif !

 ms03p

Je suis toutefois assez satisfait vu comment se sont passées les choses, j’en attendais plus dans la mesure où quand on torée peu on a toujours l’espoir que les situations te soient davantage favorables, mais professionnellement, ça reste positif.

 Samedi, j’ai tienté chez Jean-Luc Couturier dans le cadre de ma préparation pour ma corrida de Valverde à Alès, c’est un élevage que je connais bien puisqu’avant qu’il ne soit racheté et transféré, j’avais eu l’occasion d’aller y toréer plusieurs fois et j’avais aussi participé à une corrida à Vergèze. J’ai aussi le souvenir des fameuses corridas du Curé à Alès alors que j’étais adolescent !

ms03h

J’en ai profité pour voir les toros, je les trouve morphologiquement bien faits et de par sa présentation, j’ai beaucoup d’espoir en cette corrida. Maintenant, c’est toujours pareil, il faut tomber sur les bons car la chance, ça compte aussi ! Comme j’ai dit lors du tentadero, si mes toros sortent comme la vache de ce fer que j’ai tientée, il ne devrait pas y avoir de problème, j’aborde donc cette course avec confiance.

En Espagne, j’ai tienté assez souvent, notamment chez César Rincón, et cette semaine, je dois me rendre en Andalousie pour toréer notamment chez Virgen María et Torrehandilla, puis je reviendrai une semaine avant Alès pour finaliser ma préparation dans la dernière ligne droite chez plusieurs ganaderos.

 ms03q

Dans le futur, mon objectif est bien sûr de trouver d’autres contrats, avec l’espoir de retourner à Las Ventas pour une corrida cet été. Les contacts sont pris, c’est encore un peu tôt pour en reparler, il faut laisser passer San Isidro pour négocier une corrida pour la suite de la temporada. Mais là aussi, j’ai bon espoir…

Je vois toujours El Boni avec qui je suis très ami, il a pris un peu de recul pour régler des problèmes personnels, mais s’il peut m’aider, il continuera à le faire sans problème… »

 al28h

Suerte, Marco…

(Photos tentadero : Morgane Dumas - corrida : Anaïs Reynaud)

 CORAZÓN

Samedi prochain, dans les arènes du « Plumaçon » à Mont-de-Marsan…

cor03t

Tous les renseignements en cliquant ICI

MORENITO

Le vendredi 1er mai, conférence organisée par le Ctpr " El Mundillo" de Béziers dans l'ancien réfectoire des abbés du cloitre de la cathédrale Saint- Aphrodise.

mo03fv

Le film « Esperando », retraçant la vie de torero et sobresaliente  de Lionel Rouff a débuté la soirée, puis un débat animé par Paul Hermé a permis au" maestro" de s'exprimer sur sa carrière déjà fort longue et sur cette année de" despedida" programmée.

mo03g

Cayetano Ortiz, Thomas Cerqueira et Tibo Garcia sont intervenus également.

mo03h

Conclusion de la soirée par Christian Coll, président du Ctpr, de Michel Bousquet, président de la Fédération des Clubs Taurins de Béziers et de Bernard Planchon, délégué de l'Uctpr, avant de passer au verre de l'amitié.

mo03i

(Texte BP - photos Laure)

MADRID

Clôture de la Feria de la Comunidad. Un tiers d’arène environ. Six toros de Carriquiri bien présentés, volumineux, toréables mais au moteur limité, meilleur le dernier.

Curro Díaz : saluts aux deux.

Sergio Aguilar : silence et saluts.

Leonardo San Sebastián : silence et blessé.

Bonnes prestations de Curro Díaz et Sergio Aguilar au cinquième, ce dernier étant victime d’une spectaculaire voltereta sans mal apparent à son premier.

Leonardo San Sebastián a confirmé son alternative, son adversaire n’ayant pas les qualités pour laisser quelque souvenir de la cérémonie. Ce fut pire avec l’ultime, de meilleur son, qui lui infligea deux cornadas de 15 et 25 cm dans la cuisse droite avec dégâts musculaires et contusion au nerf sciatique. Pronostic grave.  

Avec Feria TV, retour sur le triomphe de Morenito de Aranda et de celui plus douloureux de López Simón en cliquant ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 nim20aff

 vic30aff

 al23aff

 ist16z