Dimanche 21 Avril 2019
Tibo, Corella, Dufau, Arnedo, Fresque, Rodilhan...
Mercredi, 30 Septembre 2015

tg30xw

Triomphe de Tibo Garcia à Hoyo de Pinares qui a coupé quatre oreilles aux novillos de La Quinta...

Mettant un point final à la Feria de la San Miguel de Hoyo de Pinares (Ávila), la deuxième novillada donnée dans le cadre du Certamen « Piña de Oro » s’est déroulée dans une arène remplie aux trois quarts avec d’excellents erales de La Quinta, au point que les 1 et 3 ont été crédités de la vuelta posthume, avec au final la sortie a hombros d’Álvaro, le fils du ganadero, en compagnie des deux novilleros.

lq30t

Une tarde exceptionnelle car grâce aux qualités du bétail, les deux novilleros ont pu exprimer leur torería qui a transmis aux tendidos. Alejandro Gardel (deux oreilles et vuelta) a exécuté deux faenas importantes, étalant ses bonnes manières, mais hélas pour lui, pinchant sa deuxième face au meilleur novillo de l’envoi.

ag30t

Tibo Garcia (deux oreilles et deux oreilles) a été « cumbre » du début à la fin. Deux faenas magistrales, autant au capote qu’avec la muleta, signant des détails de grande classe et enchainant les séries des deux côtés avec autorité, aisance et maestría, se relâchant et tuant bien de surcroît. Le protégé de Serge Alméras a mis tout le monde d’accord et a remporté un triomphe rassurant pour le futur, auquel il faut associer sa cuadrilla (Rafael Cañada, El Santo et Manolo de los Reyes), elle aussi très efficace et toujours présente.

tg30g

Après l’oreille coupée samedi à El Bosque et l'excellente faena  réalisée lundi à Portillo de Toledo, Tibo ne pouvait pas mieux boucler cette vueltita de l’autre côté des Pyrénées avec ce triomphe dans la zone d’Ávila. En montrant, s’il en avait besoin, qu’il n’avait plus grand-chose à faire en novillada non piquée et qu’il était puesto pour passer dans la catégorie supérieure...

tg30n

CORELLA

Face aux toros de Virgen María dont trois d’entre eux ont été  primés de la vuelta posthume, Juan Bautista a triomphé pour avoir coupé une oreille de son premier puis deux oreilles et la queue à son second.

jb17jb

Deux silences pour Salvador Cortés et oreille et oreille pour Javier Antón.

DUFAU

“Suite à la blessure reçue lors de la corrida goyesque de dimanche 27 septembre à Saint-Sever, Thomas DUFAU a subi une intervention chirurgicale hier lundi à Bayonne pour se faire recoudre le nerf sectionné et nettoyer le coup de corne que “Embobado” lui a donné.

td30

Thomas a été très sensible aux messages reçus de toute l’aficion, amis, presse.

Ces quelques jours de repos vont lui permettre de se ressourcer et il promet de revenir plus fort encore pour la prochaine temporada”.

(Communiqué)

ARNEDO

Devant un quart d’arène et face à un lot inégal de Guadalmena, le quatrième étant crédité de la vuelta posthume, vuelta puis oreille pour Filiberto, vuelta et saluts pour Pablo Aguado et oreille puis vuelta pour Luis David Adame.

FRESQUE

ACTE DE CENSURE À L’ÉCOLE PROSPER MÉRIMÉE DE NÎMES

La détérioration délibérée, à la demande des services départementaux de l’Éducation Nationale du Gard, dont a été victime la fresque à sujet taurin de l'Ecole Prosper Mérimée de Nîmes, est un acte de censure qui revient à nier la réalité d'une culture incontestablement ancrée dans l'histoire et le présent de la région et de la ville de Nîmes, et donc à heurter gravement la sensibilité de ceux qui y sont attachés.

Dans cette "logique", faut-il s’attendre à ce que ces mêmes services débaptisent cette école, puisque Prosper Mérimée a fortement contribué à l'introduction de la corrida en France ?

Faut-il s’attendre que ces mêmes services ne soient enclins à empêcher que les élèves aient accès aux œuvres tauromachiques de Picasso ou de Goya, aux textes de Mérimée, à l'opéra de Carmen, et à interdire que des enseignants les emmènent au Musée des Cultures Taurines de Nîmes ?

Qu'en sera-t-il alors du message de Voltaire contre l'intolérance et pour la liberté d'expression, message dont l'éducation nationale a rappelé, avec raison, à l'occasion du drame de Charlie Hebdo, qu'il constituait une des valeurs fondamentales de la République ?

L’Observatoire National des Cultures Taurines, au nom de la liberté d’expression et de la pluralité culturelle qu’il est indispensable de préserver, alertent ce jour madame la Ministre de l’Éducation Nationale et lui demandent que cette fresque soit restaurée dans sa présentation originale, afin de ne pas imiter, si peu que ce soit, les déprédations déplorables des talibans à l'égard du patrimoine artistique.

(Communiqué)

D’autres protestations ont été envoyées et pour se faire une idée, cliquez ICI

RODILHAN

Rappel...

rod22m1

 

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff