Lundi 22 Avril 2019
Istres, Bayonne, Madrid, Orthez, ETA, Renatto, Molinos, Café Toro, Prácticos, Ardèche, Mundillo, Collectif, Mimizan, Report, Flamenco, Hemingway…
Mercredi, 18 Mai 2016

ist18wz

Aperçu des élevages qui seront lidiés lors de la prochaine Feria d’Istres…

 ist29t

 ZALDUENDO

Zalduendo

TAJO Y LA REINA

El Tajo y La Reina

EL PILAR

El Pilar

JUAN PEDRO DOMECQ

Juan Pedro Domecq

NUNEZ DEL CUVILLO

Núñez del Cuvillo

(Photos : Michel Naval)

Réservations

TARIFS 2016

www.arenesistres.fr

Arènes Le Palio : 04 13 29 56 38. du lundi au vendredi (9h – 12h / 14h – 16h30)

Office de Tourisme : 04 42 81 76 00 du lundi au samedi (9h – 12h / 14h – 18h).  

(Communiqué)

BAYONNE

Les Cartels de la temporada 2016 seront dévoilés  le vendredi 27 mai à 19hà la Maison des Associations, Allée de Glain à Bayonne. 

lm18t

©DR Un novillo de l'élevage de "Los Maños" pour la novillada du 2 septembre.

Rappel…

Le calendrier 2016  :  70 ans Cercle Taurin Bayonnais

• Dimanche 12 juin : novillada sans picadors 11h00 et  fiesta campera 17h00

Feria des Fêtes

• Samedi 30 juillet : corrida de rejoneo 18h30

• Dimanche 31 juillet  : corrida des fêtes  18h30

Recortadores

• Dimanche 7 août : 21h00

Corrida Portugaise

• Samedi 13 août : 21h00

Corrida Goyesque

• Lundi 15 août : novillada sans picadors 11h00 et corrida 18h00

Feria de l'Atlantique

• Vendredi 2 septembre : novillada piquée 19h30

• Samedi 3 septembre :  corrida 17h30

• Dimanche 4 septembre : finale novillada sans picadors 11h00 et corrida 17h30  

Bureau des Arènes: 0 970 82 46 64.   www.corridas.bayonne.fr

(Communiqué)

MADRID

No hay billetes pour la corrida de Fuente Ymbro, avec un bon sobrero de Buenavista sorti en 1 bis. Un lot bien présenté mais manquant pour la plupart de race.

at18t

Justifiant le bon moment qu'il traverse, Alejandro Talavante a coupé la seule oreille du jour face à l'ultime après avoir salué à son premier.

du18t

Saluts puis silence pour Diego Urdiales.

map18t

Deux silences pour Miguel Ángel Perera.

mad18t

A l'issue du paseo, une minute de silence a été observée en hommage au novillero péruvien Renatto Motta, décédé ce dimanche des suites d'un coup de corne (voir plus bas).

(Photos : Joël Buravand)

ORTHEZ

Nous avons été informés, hier, par un dirigeant de l'UVTF, que le musée itinérant des Tauromachies Universelles prévu de longue date, ne pourrait pas être livré à la Mairie d’ORTHEZ.

Nous sommes désolés d’avoir à subir, et par conséquent à vous faire subir, les différends opposant l’UVTF et l’ONCT, à l’origine de cette annulation de dernière minute.

ort09t

Par ce communiqué, nous souhaitons nous excuser auprès de toutes les personnes ayant manifesté leur intérêt pour cette manifestation et notamment les écoles, collèges et lycées engagés.

Nous vous donnons rendez-vous dimanche pour notre journée Toros y Peñas, qui elle ne sera tributaire que de la météo, qui nous l’espérons sera clémente.

Cordialement, le bureau de Toros y Peñas…

(Communiqué)

ETA

Avec les bonnes dates et les bons horaires…

eta18t

RENATTO

On le sait, tous les toros peuvent tuer. Du plus léger au plus sérieux, qu’il soit aussi becerro ou novillo, car tous sont porteurs de cornes. Dans toutes les arènes, à n’importe quel moment.

rm18t

Dimanche dernier, à Malco, un pueblo du bout du monde situé au Pérou, le novillero Renatto Motta a perdu la vie. Artère fémorale et veine saphène sectionnées. Pas moins. Après un trajet de deux heures, d’abord en voiture particulière puis en ambulance, Renatto n’a pas survécu à l’importante hémorragie, malgré le garrot qui lui avait été posé, pas loin d’un emplâtre sur une jambe de bois. Car à Malco, il n’y a pas d’infirmerie ! Et quand on torée, mieux vaut éviter la corne… Sauf que ce novillero a reçu le coup fatal. Celui qui en d’autres lieux et conditions, n’aurait constitué qu’une cornada sérieuse, de pronostic grave, mais pas mortelle. Question de chance, de suerte. Mais arrivé à l’hôpital de Chala, il a dû subir une nouvelle épreuve, faute de posséder des réserves de  sang suffisantes, et être réorienté vers celui de Nazca, où il est décédé à son arrivée après ce funeste parcours du combattant.

rm18f

Renatto Motta va donc rejoindre la liste des martyrs du toreo, cette tragédie rappelant les dangers encourus par tous ceux qui revêtent le costume de lumières, ce qu’il nous arrive parfois d’oublier, mais aussi combien il est important pour chaque arène d’avoir un équipement médical conséquent. Et sur ce plan, certaines d’entre elles sont proches du néant... et du scandale... Comme à Malco ! QDEP...

MOLINOS

Rappel…

mol18t

CAFÉ TORO

ct18t

PRÁCTICOS

afap18t

ARDÈCHE

Le dimanche 15 mai après la corrida matinale, réception réussie pour le Ctpr Ardéchois et son sympathique président Philippe Taupin au restaurant nîmois le " Chapon fin ", qui ont accueilli

Tibo Garcia accompagné de Serge Alméras et Jean-Marie Bourret. Un capote de brega et une muleta lui ont été offerts à cette occasion.

tg17t

Bernard Planchon représentait l'Uctpr. Une bonne initiative et un geste important pour ce jeune novillero qui a toujours besoin de matériel pour la temporada.

Un apéritif a conclu cette remise avant le repas de l'aficion

(Communiqué)

MUNDILLO

Aujourd'hui 18 mai 2016, le CTPR El Mundillo de Béziers - mis en place en mars 2009 pour aider et soutenir notamment Cayetano Ortiz - ne sait toujours pas ce que l'empresa biterroise a décidé pour la présence de celui-ci au cartel de la Féria 2016. Il en est de même pour le torero qui n'a jamais été contacté pour quoi que ce soit…

Cayetano Ortiz a démontré à plusieurs reprises qu'il avait largement sa place dans nos arènes biterroises :

2012 : 2 oreilles – 2013 : meilleur novillero de la Féria – 2014 : 2 oreilles avec prix du Midi Libre et de la meilleure estocade – 2015 : 1 oreille et meilleure estocade de la Feria.

co16v

C'est donc pour cela que le CTPR El Mundillo, ses adhérents et amis, demandent que notre Maestro fasse une fois de plus le paseo lors d'une des quatre corridas intégrales de la Féria 2016. Cayetano Ortiz sera alors revenu du Pérou où il a signé quatre contrats et participé le 12 juin à la corrida de la Romería de Mauguio...

(Communiqué de Christian COLL – président du CTPR El Mundillo)

COLLECTIF

col18t

MIMIZAN

Le samedi 4 juin 2016, présentation officielle du cartel de la corrida du 20 août à Mimizan en présence du torero Thomas Dufau, Julien Lescarret et Miguel Darrieumerlou.

Nous saurons d’une manière officielle qui se confrontera aux toros de la ganadería Yonnet.

mim18t

Soirée “vinos y toros” ouverte à tous dès 19h30. Animation musicale…  

Rendez-vous dès 19 h30, Chapelle de la Plage, rue de la Chapelle à Mimizan Plage.

(Communiqué)

REPORT

Suite à la blessure à Saint Martin de Crau de notre Maestro Denis LORÉ, n'étant pas suffisamment remis pour reprendre l'épée, nous avons décidé de reporter cette manifestation après la Feria des Vendanges de Nîmes. La date vous sera communiquée prochainement…

fc18t

(Communiqué de l’Association « Les Amis d’un Maestro »)

FLAMENCO

fla18t

HEMINGWAY

Adrien GIRARD remporte le douzième PRIX HEMINGWAY avec sa nouvelle « Uriel, berger sans lune »…

hem18w

Le lauréat (à droite) en compagnie de Jacques Olivier Liby, président des Avocats du Diable

Ce lundi 16 mai 2016, dans les jardins de l’Hôtel Imperator de Nîmes, les Avocats du Diable ont remis le douzième Prix HEMINGWAY qui récompense chaque année une nouvelle dont l’action se déroule dans l’univers des cultures taurines et tauromachiques.

C’est l’auteur Adrien GIRARD, auteur français âgé de seulement 29 ans et résidant à Salvador de Bahia (Brésil) qui succède à Philippe AUBERT DE MOLAY.

C’est la rejoneadora Léa VICENS, qui a triomphé lundi matin dans les arènes de Nîmes, qui lui a remis le précieux trophée, devant près de 350 personnes réunies pour l’évènement. A l’issue des discours officiels, la nouvelle lauréate a formidablement été mise en voix par Philippe BERANGER.

Le texte lauréat, Uriel, berger sans lune, constitue une nouvelle sombre qui imagine ce que pourrait être la dernière corrida suite à la disparition progressive des toros de combat. Ce texte, remarquablement écrit et segmenté en 6 chapitres qui induisent un profond suspens tient son lecteur en haleine jusqu’à la chute et le plonge dans un univers parallèle, rempli de personnages aux profils particulièrement ciselés.

Adrien GIRARD prépare actuellement un recueil de nouvelles tauromachiques. Installé au Brésil où il est responsable d’une exploitation de 300 hectares de manguiers, il projetait de revenir en France ou en Espagne afin de vivre pleinement sa passion pour les toros. L’obtention du Prix HEMINGWAY, qui constitue une authentique surprise pour lui, a d’ores et déjà agi comme le déclencheur d’un virage professionnel définitivement assumé : en aout prochain, Adrien quittera le Brésil pour se consacrer exclusivement à la tauromachie et l’écriture.

hem01w

Pour mémoire,  les membres du jury présidé par Laure ADLER s’étaient réunis vendredi midi pour un déjeuner de délibération à l’Hôtel Imperator. Passionné comme chaque année par les textes, leur diversité et leur qualité, le jury a mis quatre tour à désigner le Lauréat parmi les 30 nouvelles finalistes (lues et commentées à l’aveugle), qui constituaient l’élite de ce millésime qui enregistrait en 2016, 260 participants (+ 30 % par rapport à 2015) résidant en France, Espagne, Amérique du Sud, Italie, États-Unis, Japon, Israël, Mali, Gabon… ce qui confirme définitivement la dimension internationale acquise par le Prix HEMINGWAY.

Après trois tours de scrutin, huit nouvelles se détachaient particulièrement : Les arènes de Manaus, d’Arnaud Bourillet, À la Saint Augustin d’Anne-Marie Alliot-Shaettel, Clavel de Jose Luis Ramirez Ortiz, Une Hirondelle dans le Clocher d’Olivier Jalaguier, La lettre à Elisa de Daniel Saint-Lary, Tout est signe de Gil Gaillot et Uriel, berger sans lune.

Un quatrième et dernier tour opposait en finale Tout est Signe et Uriel, Berger sans lune, finalement déclarée lauréate après trois heures de débats passionnés.

Au delà de ce duo de tête, les Avocats du Diable tiennent à remercier et féliciter chacun des 260 participants dont les histoires courtes participent, année après année, à l’écriture de la grande.

Vous retrouverez une sélection des meilleures nouvelles de cette édition 2016 dans le recueil qui vous sera édité en septembre prochain par les éditions Au diable vauvert.

Le jury 2016 du prix HEMINGWAY était composé de Laure ADLER, présidente, entourée de Carole CHRETIENNOT, Pierre LEROY, Marianne LAMOUR, Claude SERILLON, Michel CARDOZE, Marion MAZAURIC, Simon CASAS, Eddie PONS et Philippe AUBERT DE MOLAY (lauréat 2015).

Le lauréat du prix HEMINGWAY remporte un chèque de 4000 euros et un callejon pour la temporada prochaine aux arènes de Nîmes, offerts par Simon Casas Production.

(Communiqué des Avocats du Diable)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff