Mardi 25 Juin 2019
Madrid, Café Toro, Mendes, Vanegas…
Mardi, 24 Mai 2016

dm24xz

Triomphe de David Mora qui a coupé les deux oreilles de « Malagueño », un excellent toro d’Alcurrucén honoré de la vuelta posthume…

Arènes pleines, soleil et vent. Six toros d’Alcurrucén bien présentés, inégaux de comportement, la palme allant au second, « Malagueño », un toro encasté crédité de la vuelta.

dm24f

Bien qu’entretenue, la tarde a surtout valu par la lidia du premier toro de David Mora qui a réservé de grands moments d’émotion, avec par exemple le chaleureux accueil de l'assistance envers celui qui avait connu ici une dramatique blessure qui faillit le lever des toros,  puis le brindis au chirurgien chef don Máximo García Padrós qui l’avait opéré il y a deux ans lors de sa gravissime blessure dans ce même lieu.

dm24h

Auparavant, le public avait déjà vibré avec une competencia de quites entre Roca Rey et Mora qui par la suite subit une violente voltereta sur un cambio qui fit craindre une nouvelle fois quelque chose de grave.

dm24g

Mais David ne fit pas cas de la rouste reçue et composa une faena impressionnante de temple, de justesse et de transmission, concluant son trasteo par un estoconazo qui libéra simultanément du palco deux mouchoirs blancs avec le bleu !

mal24t

Rarissime en ce lieu, et certainement, un quart d’heure qui marquera longtemps l’histoire de cette édition de San Isidro pour un faenón exécuté à un toro de bandera… A

dm24x

vec son second, qui ne sortait visiblement pas du même tonneau, David brinda à Mario Vargas-Llosa, Prix Nobel de littérature, et son épouse, une faena qui ne put jamais vraiment décoller face à un adversaire terne qui ne lui offrit aucune option. Silence.

Diego Urdiales (silence aux deux) prit d’abord un opposant sérieux et compliqué duquel il ne put tirer que des muletazos isolés, sans toutefois pouvoir le dominer. Avec le quatrième, manso, le Riojano n’eut aucune opportunité de réussir le desquite et plia les gaules bien avant l’horaire imposé.

du24t

Andrés Roca Rey (saluts et silence) se montra très entreprenant et décidé face à un premier compliqué avec lequel il se battit avec cran, concluant d’une entière en s’engageant. Avec l’ultime, violent et exigeant, le Péruvien étala encore son envie et sa vaillance face à un toro qui s’est invalidé. Espadazo.

arr24t

(Photos : Ferdinand de Marchi et Joël Buravand)

CAFÉ TORO

ct24t

MENDES

lu24t

VANEGAS

mv24t

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff