Lundi 22 Avril 2019
Mauguio, Bayonne, Roquefort, Plaisance, Eyguières, Algemesí, Ayuda…
Dimanche, 12 Juin 2016

rp12wz

Sortie a hombros de Roman Perez qui a coupé trois oreilles aux toros des frères Jalabert…

maug12t

Demi-arène, beau temps avec vent tournant par moments. Sept toros de Jalabert frères corrects de présentation, inégaux de forces et de comportement. Le troisième a été crédité de la vuelta posthume.

fc12t

Après une minute de silence en hommage à El Pana qui avait toréé dans ces arènes l’an dernier, puis l’interprétation de Carmen par Frédéric Cornille, Tony Martins (vuelta) a ouvert le bal avec un trasteo équestre d’inégale intensité et précision, ne manquant pour autant ni d’enthousiasme, ni de décision. Le rejoneador local a toujours tenté d’imprimer du rythme lors de ses passages. Trois farpas, deux banderilles au quiebro, deux violons et trois courtes avant une rejón tombé.

tm12t

Uceda Leal (silence aux deux) brilla au capote pour recevoir son premier qui prit une bonne pique avant un brindis au ciel et une entame prometteuse. Mais s’il était noble, son adversaire manquait de puissance à cause de forces limitées, ce qui plomba quelque peu l’impact des séquences proposées par le Madrilène. Et comme en plus il tua mal… Avec son second, Uceda ne put réussir le desquite car après s’être encore fait remarquer au capote sur quelques jolis détails, le bicho accusa un manque de forces qui le contraignit à poser genou à terre à plusieurs reprises. Dans ce cas, l’émotion s’est évaporée, ainsi que les illusions qui allaient avec…

ul12t

Roman Perez (deux oreilles et oreille) a été le plus en vue de cet après-midi. Avec son premier, le meilleur de l’envoi, qui poussa au cheval avant d’effectuer une vuelta de campana en décomposant les temps, bon second tercio de Marco Leal et José Gomez puis brindis à Thierry Mantoux, son président de peña. La faena prit immédiatement son envol dans la mesure où le Jalabert étala une belle dose de noblesse dont profita Romain pour alterner des séries ajustées sur le bon tempo. Entière caídita. Son second lui facilita moins la tâche, Romain devant davantage puiser dans sa technique et ses recours pour se rendre maitre de la situation, ce qui ne fut pas toujours évident malgré un bel arrimón, le coup de canon final arrangeant bien les choses !

rp12t

Cayetano Ortiz prit en premier lieu un manso qui s’avéra en outre violent et bien sûr compliqué. Le Biterrois fit front comme il put, tout espoir de succès s’envolant rapidement, compte tenu des piètres conditions du Jalabert. Deux pinchazos avant demie. Avec l’ultime, les choses allaient s’arranger et après un puyazo protesté puis deux bonnes paires, Cayetano fit le maximum pour trouver le bon rythme et ficeler plusieurs tandas certes cuidées, car si l’animal ne manquait pas de noblesse, il était lui aussi limité de forces. Après plusieurs mouvements méritoires, Cayetano alla chercher son oreille au bout de son épée en plongeant une entière d’effet rapide.

co12t

 

BAYONNE

Journée des 70 ans du Cercle Taurin Bayonnais

Le Cercle Taurin Bayonnais est une institution du microcosme taurin basque et du Sud Ouest. Il a été créé en 1946 et fête cette année ses 70 ans.

Philippe Ducasse et son équipe ont décidé pour marquer cet évènement d’organiser une journée d’Aficion et de Partage.

Vieux club taurin, mais tourné vers la jeunesse et la promotion des jeunes toreros, c’est par une novillada non piquée que commence cette journée.

Novillada non piquée du 70ème anniversaire du Cercle Taurin Bayonnais.

Quatre erales de L’Astarac, bien présentés, excellent le premier, sérieux le second, faibles les deux derniers pour :

Alfonso Pablo Ortiz : un avis et vuelta.

Juan Molas : un avis et silence.

Carlos Olsina : silence.

Baptiste Cissé : une oreille.

bc12t

Bonne entrée. Cette course représente un fort enjeu pour les jeunes novilleros car elle est qualificative pour la finale des non piquées bayonnaises qui se déroulera en septembre lors de la Féria de l’Atlantique.

C’est Jean-Louis Darré qui a fourni le bétail de cette matinale en sélectionnant un lot bien présenté et donnant du jeu de son fer « historique » de L’Astarac, d’origine Guardiola.

Comme souvent pour les produits de cet élevage, les erales sont sortis avec un fond de caste qui nécessite application et implication de la part des jeunes toreros.

Le premier, le plus léger mais le plus encasté du lot, a permis à Alfonso Pablo Ortiz de montrer qu’il a de réelles possibilités en réalisant de bonnes séries des deux mains. Par manque de métier, il s’est fait un peu déborder en fin de faena et a eu du mal à tuer. Il a ainsi perdu avec l’épée une oreille qui lui semblait toute acquise. L’arrastre est très applaudie.

Face à un manso con casta, sérieux et qui ne permettait aucune faute, Juan Molas n’a pas su s’imposer. Il se fait accrocher à plusieurs reprises par un novillo qui finit par dominer le torero qui aura du mal à tuer. L’arrastre est applaudie.

Carlos Olsina est tombé sur un toro faible et soso qui transmettait peu. Le garçon est encore très scolaire, sa faena, appliquée, manque d’émotion. Il a, lui aussi, du mal à tuer.

Baptiste Cissé, face à un toro noble mais juste de force, commence bien une faena qui semble aller à más. Elle culmine avec une superbe série, très relâchée, où on retrouve le torero qui a triomphé à Mimizan. Malheureusement, la fin de faena sera très brouillonne. Baptiste toréé avec trop de brusquerie et sans lui donner la sortie vers le haut, un toro qui faiblit. Toro et torero vont à menos. Heureusement, l’élève d’Adour Aficion s’engage pour une estocade bien placée et très efficace, ce qui lui permet de couper la seule oreille de la novillada.

Après l’apéro et le repas, les aficionados présents se sont retrouvés sur les gradins pour un festival « de l’amitié » dont le grand ordonnateur a été l’ancien matador Julien Lescarret.

Festival des 70 ans du Cercle Taurin Bayonnais

Deux reses en capea pour les élèves des cours de toreo de salon de Bayonne. Trois novillos du Camino de Santiago, bien présentés mais trop justes de forces, pour :

Rafael Cañada : deux oreilles.

Julien Lescarret : deux oreilles.

Jérémy Banti : vuelta.

Un novillo pour le recortador basque Mika Romero, le bicho sera ensuite toréé par le mexicain « El Zapata » et Jonathan Veyrunes qui l’estoquera.

Piqueros Lionel Lohaigue et Laurent Langlois. Sont aussi intervenus Ángel Gómez Escorial et Javier Valverde.

A l’issue du paseo, une minute d’applaudissements a été observée à la mémoire des toreros Renatto Motta, El Pana, du recortador Otero « El Gallo », de l’ancien piquero Sebastián et du ganadero Christophe Lambert.

bay12t

Beaucoup d’émotion et de tendresse lors de la prestation des jeunes pousses bayonnaises face au bétail de Jean Louis Darré qui pour la plupart faisaient leur début face à de vraies cornes et qui plus sur le sable d’une arène de première catégorie. Sont intervenus Alexis, Thomas, Lou , Léon, Maxime et Peyo (pardon à ceux que j’oublie)*.

Les toreros et leurs invités avaient vraiment envie de toréer et de transmettre leur passion au public. Hélas, la faiblesse des novillos les a empêché de s’exprimer totalement.

Très concentré, Rafael Cañada a toréé avec beaucoup de temple, de classe et d’élégance, un novillo faiblard qu’il a su améliorer. Beaucoup d’émotion lors de la faena et quand le matador bayonnais a fait sa vuelta après avoir reçu deux oreilles de poids.

Julien Lescarret a coupé lui aussi deux oreilles après une faena qui a manqué de transmission et d’alegría par la faute d’un novillo quasi invalide.

jl12t

Jérémy Banti a touché un toro moins faible que les deux précédents, mais tardo et avec une charge courte. Il réalise une intéressante faena à base d’une tauromachie très encimiste, adaptée à ce type de toro. La mise à mort sera très laborieuse.

En dernier lieu est sorti un autre Camino travaillé avec beaucoup de brio et de réussite par le recortador Mika Romero qui sera ovationné par le public. Le bicho sera ensuite toréé par Jonathan Veyrunes et El Zapata. Malheureusement, le toro tardo et quasi parado ne permet pas grand-chose.

(RT – Corridasi – Photos : Nicolas Couffignal)

ROQUEFORT

roq12t

PLAISANCE

plais12t

EYGUIÈRES

ayg12t

ALGEMESÍ

L’édition 2016 de la fameuse « Semana de Bous » d’Algemesí, qui se déroulera cette année du 24 septembre au 2 octobre, comprendra des lots de Torrestrella, Cuadri, Alcurrucén, Cebada Gago, Garcigrande-Domingo Hernández et Rehuelga pour les six novilladas piquées.

alg12t

En ce qui concerne la corrida de rejón, les toros seront de San Pelayo (Capea) et pour les non piquées de Daniel Ruiz et Daniel Ramos…

AYUDA

Appel à candidature 2016/2017…

ay12f

ay12g

Renseignements et inscriptions :

L’Ayuda : Fond’actions Taurine Aficionada

Hôtel C Suites - 152 Rue Claude Nicolas Ledoux -30900 Nîmes

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff