Dimanche 21 Avril 2019
Riscle, Aire, Istres, Tarascon, Andalucía, Galo, Albaserrada…
Lundi, 20 Juin 2016

risc20wz

Cartels officiels des Journées Taurines 2016 de Riscle…

Le Tendido Risclois est heureux de vous présenter le programme de ces journées taurines du  5 et 6  août 2016…

Vendredi 5  à 16h : Ateliers de découverte de la tauromachie (en collaboration avec la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard)… habillage du cheval de piques, banderilles, présidence technique, toreo de salon…

18h : Fiesta Campera sans mise à mort, 5 novillos de Nazario Ibañez Azorín (Murcia) pour les Prácticos de Nîmes et Stéphane Fernandez Meca.

Samedi 6 à 11h : novillada sans picadors comptant pour le Trophée Occitanie, quatre erales du Lartet (Paul et Jérôme Bonnet) pour David Salvador (Ecole Taurine de Salamanca) et El Rafi (CFT).

18h : six novillos de Nazario Ibañez Azorín (Murcia), origine  Carlos Núñez pour Manolo Vanegas (Venezuela), Leo Valadez (Mexique) et Tibo Garcia (France).

risc20t

AIRE

Corrida de la Féria 2016. Quatre toros de Palha (2, 3bis remplaçant un Fraile invalide, 4 et 6) et deux de José Luis Fraile (1 et 5) pour :

Luis Miguel Encabo : sifflets, silence.

Antonio Joao Ferreira : silence, palmitas.

Alberto Lamelas : salut au tiers avec un avis, silence avec deux avis.

14 piques, une chute. 4/10ème d’arènes.

Les prix à la meilleure ganadería et au meilleur piquero n’ont pas été attribués. A l’issue du paseo, le prix Monosabio a été remis en piste à la Junta des Peñas Aturines par l’association des chroniqueurs taurins du Sud Ouest.

aire20f

Organisateurs et public sont sortis déçus de la traditionnelle corrida des Fêtes aturines. Superbement présentés et armés, les toros de Palha et de Fraile ont donné des premiers tiers parfois intéressants, mais ont manqué de force et aussi de fond face à la muleta. Seul ressort du lot le 3ème bis (Palha) qui a permis à Lamelas de saluer. Reprenant l'épée après une grave blessure à Alès, il a été appelé à saluer avant la sortie de son premier toro.

aire20h

Luis Miguel Encabo a toréé un toro de chaque élevage. Face au premier, il a très mal conclu à l’épée une faena marginale et sans dominio. Son Palha, .très mal piqué, est violent, n’embiste pas. Le Madrilène est à nouveau marginal et tue mal. A ce toro ,carton rouge au spectateur qui s’est permis d’insulter, avec vulgarité, le piquero, fort mauvais, qui officiait, et autre carton rouge à ce dernier qui a répondu par un doigt d’honneur, puis un bras d’honneur en quittant le ruedo.

Antonio Joao Ferreira, venu pour relancer sa carrière, n’a pas connu le succès escompté. Ses deux adversaires (Palha et Fraile) ont fait illusion à la pique, bien piqués par Nicolas Bertoli et Gabin Rehabi (avec pour ce dernier une chute impressionnante, le. toro s’acharnant de longues minutes sur le cheval à terre). Ils ont ensuite très vite baissé de ton et les faenas sont allées à menos.

Lamelas a touché avec le sobrero de Palha, le meilleur du lot. Brave au cheval, le toro est arrivé noble à la muleta et le torero de Jaén avec beaucoup de sincérité a réalisé de bonnes séries des deux mains, s’exposant et faisant parfois preuve d’’un certain sens artistique. Cette faena, valeureuse mais trop décousue, a forcé le respect du public, mais n’a pas permis à Alberto Lamelas de couper une oreille. Le dernier Palha, intéressant au cheval, avait beaucoup de genio. Lamelas, avec beaucoup de vaillance, s’est battu avec son adversaire, mais n’a pas réussi à le dominer et a eu beaucoup de mal à le tuer.

al20t

Avec Feria TV, voir le résumé de la corrida en cliquant ICI

Au préalable, agréable matinée avec deux erales de Michel Agruna (origine Françoise Yonnet) nobles pour :

Baptiste Cissé : une oreille

Antoine Madier : une oreille.

Très intéressante classe pratique offerte gratuitement au public par les organisateurs aturins.

Baptiste Cissé et Antoine Madier ont pris beaucoup de plaisir à toréer et ont su le transmettre au public présent.

(Communiqué TR - Corridasi -Photos : Nicolas Couffignal et Matthieu Saubion)

ISTRES

Pour revenir sur l’encerrona dominicale d’Enrique Ponce à Istres et surtout sur les propos récurrents et parfois désobligeants que l’on peut lire depuis, notamment sur les réseaux sociaux, qu’ils soient français ou espagnols, je constate que c’est chaque fois la même chose, à savoir qu’il y en aura toujours quelques-uns pour venir t’expliquer, parce que lui il sait, même s’il n’y était pas, que tu es carrément le roi des nases, l’inculte de base, le trou du cul des cénacles taurins, là où se retrouvent ceux qui détiennent la vérité et qui imbus des prérogatives qu’ils s’auto-octroient, décernent leurs bons points… dont tout le monde se branle !!! Dit comme ça, ça doit être assez clair, non ?

ep20a

Voilà pourquoi ça fait longtemps que les classifications manichéennes du genre torista/torerista m’insupportent, car comme je le dis souvent, ce n’est pas parce que j’aime les Beatles que je n’aime pas Mozart ! Ou l’inverse, ce qui, vous en conviendrez, revient strictement au même… Et marre aussi du procédé de comparaison, avec lequel on fait dire ce qu'on veut. Comparaisons des arènes, des empresas, des toreros, des ganaderías, voire des publics, sans jamais tenir compte de leurs naturelles différences, pour tout vouloir faire entrer dans le même moule...

ep20b

Ce déferlement de querelles byzantines ressurgit à intervalles réguliers, il suffit pour cela qu’un cartel sorte de l’ordinaire, s'écarte de la ligne fixée par le Comité Central des Enculeurs de Mouches ! Hors des tenants de l’orthodoxie estampillée et approuvée par les membres de la Haute-Cour taurine, point de salut ! Tout ça par la faute d’Enrique Ponce qui vient de provoquer quelques soubresauts, voire de sérieuses éruptions urticantes accompagnées d’un déversement de bile pré-formaté que l’on nous sert à l’occasion pour tenter de nous culpabiliser d’avoir osé apprécier quelque chose qui n’est pas très bien vu dans les milieux prétendus autorisés. La belle affaire…

ep20c

Pour ma part, et depuis belle lurette, j’ai horreur que tous les restaurants proposent le même menu… Aussi, je me rends avec autant d’envie et d’illusion aussi bien à Céret ou Saint-Martin, qu’à Nîmes, Istres ou Palavas les Flots, avec la même aficion, celle que modestement j’essaie de défendre au travers de ce site et que chacun doit vivre à sa façon. Dans la diversité des affiches et leur lot de bonnes ou mauvaises surprises… Après bon ou mauvais, tout est question d’appréciation, de critères personnels, de propres aspirations ou préférences. Mais de grâce, qu’on  en finisse avec l’arrogance des certitudes…

ep20d

Par exemple, n’étant plus vraiment un perdreau de trois jours, j’ai vu notamment le grand triomphe du Cordobés en 1964 comme quelques broncas mémorables qui lui étaient adressées, pareil pour Ordóñez ou Camino, et plus près de nous pour Ojeda, Curro, Espartaco, ou Morante… Et pourtant, que de bons moments ils nous ont fait vivre… Comme aussi en vrac et tous genres confondus, Castaño avec son encerrona nîmoise, celle de José Tomás ou encore de Robleño à Céret, les adieux de Luis Francisco Esplá à Las Ventas, le mano a mano Ojeda/Muñoz, la fameuse corrida de Guardiola avec Nimeño, plus récemment les Pedraza à Dax, j’en passe et des meilleures…. Où est la vérité dans tout ça ? Et qu’est-ce qui est important ? Pour moi, la seule chose évidente, c’est tout simplement d’être au bon endroit au bon moment !!! Et à ce propos, des courses avec des Navegante et des Esparraguero, je veux bien en voir plus souvent, même si je ne veux pas voir que ça…

ep20e

Alors les gens qui te disent ce qui est bon pour toi, ce qu’il te faudrait voir ou ne pas voir, aimer ou ne pas aimer, ça fait longtemps qu’ils m’oppressent la quiche ! Avec leur pensée unique, leur science infuse et leurs préjugés… surtout quand ils se permettent de juger une course à laquelle ils n’ont pas assisté ! Moi qui suis encore assez con pour être toujours content du bonheur des autres, je vis assez mal tout ce qui de près ou de loin ressemble à une tentative de remettre en cause la petite parcelle qu’il m’en reste, de bonheur. Par emploi du discrédit, au nom de je ne sais quel dogme…

ep20f

Eh oui, le Bonheur, avec un grand B, comme on a pu le ressentir durant trois heures lors d’un grand événement dans un écrin, une ambiance et un accompagnement uniques, grâce à un Maestro qui a su artistiquement et sentimentalement se surpasser pour nous offrir quelque chose d’inédit, d’émouvant, et quelque part de réconfortant dans la mesure où après plus de vingt-cinq ans d’alternative, il est encore là pour parsemer le ruedo de quelques onces de talent, et même de magie. Par les temps qui courent, c’est un luxe qu’on ne peut pas bouder, non ? D'autant plus qu'à un moment où la tauromachie est attaquée de toutes parts, chacun devrait pouvoir prendre son plaisir comme il l'entend, avec qui il l'entend, sans être dénigré ou obligé de se justifier. Il est bien fini le temps des guerres de religions...

Voir le résumé vidéo de la course en cliquant ICI

TARASCON

La date de la novillada de Tarascon avance à grand pas, puisque le rendez-vous est fixé aux  aficionados le 10 juillet prochain à 17 heures, finale de l’Euro de foot oblige.

 tar20t

 Le 13 juin, la Commission Taurine Extra Municipale s’est rendue à La Chassagne, propriété des frères Jalabert, pour reconnaitre les novillos qui seront combattus par les novilleros français Andy Younes, Tibo Garcia et Adrien Salenc.  

Nov20t

Les membres de la C.T.E.M se sont dits très satisfaits de la présentation de ce lot qui forment une novillada très homogène, tant en trapío qu’en armure.

tar15t

Un lot de sept novillos a donc été retenu et sera revu quelques jours avant la novillada afin d’arrêter définitivement le choix.

 tar10t

 

Cette novillada intégralement française, une première à Tarascon, connaît déjà auprès des aficionados un très bel engouement et les membres des clubs qui soutiennent les trois jeunes novilleros sont d’ores et déjà attendus en nombre.

(Communiqué)

ANDALUCÍA

and20t

aa20a

Tous les détails en cliquant ICI

GALO

elg20k

Le cadet des Lagravère sera au cartel de la Maestranza de Séville le 14 juillet !

elg20t

Enhorabuena y Suerte…

ALBASERRADA

Reportage d'Albaserrada sur "Els Bous", la revue spécialisée des taureaux dans les rues…

els bous185

Cliquez  ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff