Samedi 20 Juillet 2019
Roca Rey, Andy, Saint-Sever, Béziers, Val d’Adour, Ardèche, Darré, Café Toro, Bordeaux, Aficion…
Lundi, 07 Novembre 2016

arr07wz

Pour sa reprise, triomphe d’Andrés Roca Rey en plaza de Acho à Lima…

Dans une plaza comble, la pancarte « no hay billetes » sur les taquillas, et face  à un lot inégal de Garcigrande et Domingo Hernández, les 4 et 5 étant crédités de la vuelta posthume, le mano a mano a tenu en grande partie ses promesses, seule l’espada privant El Juli (saluts, silence et oreille) d’une sortie par la grande porte aux côtés du  jeune Péruvien.

rr07t

Pour Andrés Roca Rey (silence, deux oreilles et silence), ayant visiblement retrouvé la plénitude de ses capacités physiques et morales après ses graves blessures de Málaga puis de Palencia qui l’avaient contraint de mettre fin prématurément à sa temporada européenne, cette reprise triomphale dans la capitale de son pays aura valeur de symbole. Il lui faudra bien sûr confirmer, mais Roca Rey semble bien parti pour se retrouver rapidement aux avant-postes…

rr07w

Avec Feria TV, voir la vidéo de ce mano a mano en cliquant ICI

ANDY

Devant un public clairsemé dans la Monumental de Mexico, par temps frais et venté, et face à un lot décasté de Golondrinas, Andy Younes a été applaudi à son premier et a salué à l’autre. Avec son premier, il se distingua au capote, se signala encore sur quelques beaux gestes à la muleta, mais sécha avec les aciers. L’ultime a été prié de réintégrer les corrales et sortit à la place un sobrero de Medina Ibarra avec lequel l’Arlésien composé une faena marquée par son entrega, mais ternie à nouveau par la conclusion.

ay07t

Applaudissements et saluts pour Javier Castro et silence puis avis partagés pour Héctor Gabriel.

Voir le résumé vidéo de cette novillada en cliquant ICI

SAINT-SEVER

Rappel :

Voir le programme quotidien de cette XXXIIème Semaine Taurine et Culturelle en cliquant ICI

sts17t

Voir la vidéo du débarquement des novillos en cliquant ICI

BÉZIERS

Communiqué de la fédération des clubs taurins du biterrois…

La fédération des clubs taurins du biterrois s’est réunie mardi 6 septembre avec pour ordre du jour principal le bilan taurin de la feria 2016, ainsi que les attributions des différents prix de cette feria (triomphateur, meilleure faena, meilleur estoque, meilleur novillero non piquée et piquée, etc…)

Pour cette occasion, tous les clubs taurins étaient présents.

Les débats ont porté sur la participation des aficionados et du public en général, mais aussi sur la qualité des corridas présentées.

Bien que l’empresa de Béziers agisse à titre d’entreprise privée, il nous a semblé important que l’aficion, les clubs taurins, les «  clients des arènes,  donnent au travers des clubs taurins du Biterrois, leur position sur cette feria 2016. Cette position définie en commun par les membres de la fédération, se traduit par ce communiqué et par cette motion transmise à l’empresa et à la municipalité.

Au vu des résultats taurins de cette feria, tant en termes économiques, qu’en termes de qualité des courses et particulièrement des élevages présentés, il en va de l’avenir de notre passion sur Béziers. Les anti corridas n’auront pas trop d’efforts à faire pour l’anéantir, ainsi que notre tradition, si les organisateurs de tous bord, (empresa, municipalité, clubs, etc...) ne réagissent pas de concert.

Lors du vote de cette motion, tous les clubs, individuellement, ont voté pour, sans qu’il y ait une seule abstention, ou un seul vote contre.

La fédération a donc décidé de rendre public cette position œcuménique des clubs du biterrois, assez rare pour être soulignée, mais qui témoigne des préoccupations fortes des aficionados.

bez

Motion

Préambule :

Dans sa délibération, la fédération et ses adhérents clubs taurins, tirent la sonnette d’alarme sur les spectacles taurins présentés sur Béziers depuis quelques années.

En effet, depuis 3 à 4 ans, les spectateurs sont en forte baisse dans les arènes : -5% il y a 3 ans, -10% il y a 2ans, -15% l’an passé, - 25% cette année. La cause et les raisons ne peuvent pas être seulement contenues dans le seul fait, «  qui va bien à beaucoup » : le terrorisme. Dans les mêmes conditions, d’autres arènes ne subissent pas cette baisse, Dax, Vic, Bayonne…

Pour les clubs taurins et la fédération, la seule cause du terrorisme ne peut justifier la perte des 40 à 50% des spectateurs en 3 ans. Bien sûr, le terrorisme est un des facteurs fort, mais pas le seul.

Les difficultés économiques en sont un autre et la question de la qualité des spectacles est encore un autre facteur.

Les arènes de Béziers sont parmi les plus chères de France dans sa catégorie : 37€ une générale au dernier rang, et 100€ une barrera aux 8 premiers rangs, ces prix limitent considérablement l’entrée à un spectacle à l’origine très populaire.

Le budget sur 4 jours de feria pour une famille devient vite prohibitif et réservé à des portefeuilles conséquents.

Les élevages, depuis 4 à 5 ans, ont peu évolué à Béziers et d’une année sur l’autre, on retrouve les cartels sans surprises sur les affiches, mais sans surprise aussi dans le ruedo des arènes. Il n’y pas de place à la nouveauté, à la surprise, à la recherche créative, à l’émotion.

Depuis quelques années, la CTEM insiste sur le changement d’élevage au moins, et sur la qualité générale de la feria.

Nos remarques portent également sur la communication, qui est restreinte et non adaptée à la vie actuelle, en tous cas à ce qui se fait dans les arènes de même catégorie :

Pas de mail adressés aux clubs, pas de mail aux aficionados, en 2 mots pas de liens attractifs.

Pas d’affiches non plus dans la ville (massivement), pas d’affiche dans les clubs, pas d’affiches dans nos villages.

Pourtant, les exemples sont là : Dax, Nîmes, Arles, Alès, etc.,. qui communiquent régulièrement avec leurs abonnés, avec les clubs, avec les aficionados.

On ne peut pas élaborer et équilibrer un bilan seulement en augmentant chaque année les prix des places, idem on peut aussi réfléchir à une attractivité, intégrant d’autres facteurs, en particulier les élevages, les prix, la nouveauté.

Avec tout le respect que nous avons pour l’empresa, qui aide aussi la tauromachie au travers de l’école ou des novilladas non piquées du matin, avec tout le respect pour la municipalité, qui supporte cette délégation de service, qu’elle ne peut pas donc maitriser, nous devons donc réagir : tel est seul but taurin, et plein d’aficion de cette motion :

1/ que l’on révise la qualité des spectacles, en particulier pour les élevages, créant de la nouveauté et de la créativité.

2/ revoir et analyser les tarifs en les positionnant dans la moyenne des prix d’entrées des arènes de 1er catégorie. Prévoir des promotions et remises. Aussi donner plus d’importance au Tendido Jeune, même s’il coûte un peu d’argent.

3/ réajuster une communication se reposant sur les abonnements, sur les aficionados, sur les clubs ; en fait, une communication moderne, actuelle de proximité de l’aficionado.

Telles sont les quelques remarques que nous souhaitons faire connaître aux protagonistes de la FIESTA BRAVA dans notre ville.

Nous les faisons en toute humilité, avec notre cœur et notre passion intacte ; en espérant être écoutés, entendus et compris.

VAL DADOUR

Résultats du trophée Val d'Adour 2016, disputé dans les arènes d’Aignan, Castelnau Rivière Basse, Plaisance du Gers, Riscle, Maubourguet :

Vainqueur : Jesus Mejías, le 14 juillet à Plaisance du Gers.

La remise du prix (cape + muleta) aura lieu à Castelnau Rivière Basse le 17 février 2017 au cours d'une soirée avec la présentation d'un film réalisé par Pierre Vidal sur l'éleveur Jean-Louis Darré, ganadería l'Astarac et Camino de Santiago.

(Communiqué)

ARDÈCHE

Le vendredi 18 novembre à 19h30, le Club Taurin Ardéchois recevra au restaurant Chez Lulu, Place du Foirail à Privas, le docteur Françoise Legris, vétérinaire pour les arènes de Nîmes qui nous présentera sa fonction :         

 ►visite dans les élevages           

►prélèvement et analyse des cornes           

►fundas         

►toro gracié         

►placement de l’épée et du descabello          

►vision du toro          

►avant et pendant la corrida          

►association des vétérinaires taurins français

Le débat se poursuivra par un apéritif, puis un repas dans l’ambiance conviviale et aficionada du CTA.

Merci de réserver impérativement avant le 1er novembre, le tarif est de 23€ pour les membres (apéritif+repas compris).

Réservations : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. – 0633668034 – 0607686955 – 0475353177

(Communiqué)

DARRÉ

jld07t

Une petite nouveauté cette année : pour la première fois, tienta d'un macho afin de découvrir peut-être un nouveau semental pour la ganadería du Camino de Santiago…

cds05g

CAFÉ TORO

ct07t

BORDEAUX

Peña Taurine de l'Oreille d'Or Bordeaux…

Jeudi 24 novembre 19h30 au restaurant « Los Dos Hermanos », 52 cours Victor Hugo, Bordeaux : Comment se constitue un élevage de toros?

Pascal Fasolo, de la ganadería Malabat, partagera avec nous son expérience : ses choix, la sélection, le suivi, le comportement de ses toros dans l'arène.

Nous le remercions par avance d'avoir accepté notre invitation.   La soirée se poursuivra par le dîner dont le menu de base est de 20 euros. Merci de vous inscrire pour le repas dès que possible et au plus tard le 20 novembre par mail à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou au 06.67.69.93.34

Dès maintenant, nous vous invitons à retenir la date du 20 janvier 2017 pour une soirée consacrée aux toros bravos. La temporada 2016 nous laisse interrogatif sur le comportement des toros et donc sur les attentes qui sont les nôtres. Miguel Darrieumerlou, chroniqueur taurin,  a accepté de venir partager avec nous une réflexion sur ce point.

(Communiqué)

AFICION

Après un report récent dû à une alerte météo, l’Aficion (association de défense des tauromachies) reprogramme la venue de Rudy Nazy, directeur de l’orchestre des arènes de Nîmes et d’Arles : Chicuelo II. Malgré ses nombreuses activités, la date du vendredi 16 décembre a été retenue, à 20h30 dans la salle de l’Esplanade à Sommières.

chic07t

Cet orchestre est connu bien au-delà de notre région et participe à de nombreux concerts (dont Sommières pendant la fête). Son répertoire est très vaste et ne propose pas que des musiques de fêtes et d’arènes ; les danseurs s’en souviennent. Ce maestro dont on ne voit souvent que le dos quand il dirige son important groupe présentera celui-ci et entretiendra les spectateurs de la soirée sur les choix des musiques effectués par les toreros, ce qui n’est pas toujours simple, car vouloir l’originalité à tout prix n’est pas un gage de réussite… L’Aficion a d’ailleurs organisé en 2015 un sondage qui avait montré que 67% des amateurs préféraient les musiques traditionnelles aux fantaisies. Y a-t-il des règles dans le règlement des corridas ? Quelle est la liaison avec la présidence de la course ? Pourquoi ne joue-t-il pas pendant toute la faena ? Tous ces musiciens sont ils des professionnels ? Comment en est-il arrivé à cette réputation ? Chicuelo II joue t-il ses propres partitions ou des interprétations ?

Rudy Nazy présentera les derniers enregistrements de son groupe, notamment Sueño Taurino sorti en 2016 (CD à la vente), qui enregistre depuis 1994.

La soirée débutera par une projection vidéo et se terminera par le verre de l’amitié pris avec le maestro.

http://www.aficion.org - https://www.facebook.com/AFICIONass

Tel : 06 11 50 72 81

(Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 cer06aff

 mdm30aff

 arl11aff