Lundi 22 Avril 2019
Saint-Sever, Trophées, Castella, Zocato, Tendido Cero, No Hay Billetes, Flamenco, Leonard…
Vendredi, 11 Novembre 2016

ao11wz

L’unique oreille pour Alfonso Ortiz face à un eral de vuelta de Pilar Población…

Novillada non piquée de la Semaine Culturelle et Taurine, organisateurs Peña Jeune Aficion

Quatre erales de Pilar Población bien présentés, avec des comportements divers, le troisième excellent pour :

Cristóbal Reyes : silence.

José Rojo : un avis et silence.

Alfonso Pablo Ortiz : une oreille.

Francisco de Manuel : un avis et vuelta (sans que personne ne l’ait demandée).

Vuelta al ruedo au troisième eral.

Président : Jean Cazaubon.

700 aficionados présents malgré une météo froide et humide, 10 péronnelles peu cultivées, se prenant pour Donald Trump et proférant des insanités au passage des personnes se rendant aux arènes. Cela sent la fin pour le mouvement des antis.

Alfonso Pablo Ortiz remporte le prix des organisateurs du Sud Ouest, de la Peña Jeune Aficion et celui accordé au meilleur torero « al natural ».

Bien présentés, les Santa Coloma de Pilar Población ont eu des comportements variés, allant du faible soso, comme le premier, au très noble et encasté, comme l'excellent troisième. Ils ont tous prouvé, comme les Coquilla de ce matin, qu'il y a de quoi monter des novilladas "entretenues" en dehors des sempiternels Domecq.

Cristobal Reyes a hérité d'un novillo qui manquait de charge. Son toreo marginal et manquant de dominio ne lui a pas permis d'améliorer ou corriger les défauts de son opposant.

José Rojo remplaçait le dernier des Adame bloqué par les tracasseries administratives. Le garçon est très vert. Il manque de métier et de recours et est resté en dessous des possibilités de son Pilar Población.

Alfonso Ortiz est un torero qui progresse de courses en courses. Il reçoit avec élégance son novillo à la cape. A la muleta, l'eral fait montre de beaucoup de noblesse et de caste. Le novillero se met au diapason et construit une très belle faena faite de séries très sincères mêlant lidia et inspiration artistique. Dommage qu'une épée trop basse le prive d'une seconde oreille. L'excellent novillo est honoré d'une vuelta al ruedo.

Francisco de Manuel est l'archétype du torero fabriqué dans certaines écoles taurines. Il déroule une leçon apprise sans y mettre ni sentiments, ni personnalité. Quand il tombe sur un novillo soso, cela donne une faena ennuyeuse, sans vibration et qui parait interminable. Le garçon, s'il manque d'originalité, ne manque pas de toupet. Il nous endort, tue mal et s'octroie une vuelta (sic) !

En matinée, quatre becerros d’encaste Coquilla de Juan Sánchez Fabrés très bien présentés et donnant du jeu, supérieur le quatrième, pour :

Lucas Miñana (E.T Béziers) : une oreille.

Solalito (CFT Nîmes) : saluts.

Tristan Espigue (E.T Arles) : une oreille.

Yon Lamothe (E.T Adour Aficion) : deux oreilles.

Vuelta au quatrième becerro et saluts du ganadero à l’issue de la course.

Sortie en triomphe de Yon Lamothe.

Directeur de lidia : Mathieu Guillon. Président : Robert Desclaux.   Bonne entrée. Pluie avant, puis après la course.

Très intéressante classe pratique avec quatre garçons motivés et appliqués et de très bons becerros d'encaste Coquilla.

On retiendra la planta torera du biterrois Lucas Miñana, le sens de la lidia et l'élégance de l'Arlésien Tristan Espigue, trahi par les aciers.

Solalito a été courageux, mais il a été vite débordé par un bicho trop compliqué pour lui.

Le grand vainqueur du jour est Yon Lamothe, le "pays" de Félix Robert à qui était rendu un hommage pour le centenaire de sa mort. Yon, avec aguante, temple et une certaine élégance, a réalisé face à un exceptionnel Coquilla une très belle faena, essentiellement droitière, conclue par une estocade efficace. Le torero de Tartas sera à revoir avec beaucoup d'intérêt à Mugron où il fera ses débuts en costume de lumière début 2017.

(TR - Photo Ortiz : Mathieu Saubion - Corridasi)

TROPHÉES

L’association des critiques taurins du Sud-Ouest a dévoilé ce vendredi à Saint-Sever les lauréats de la temporada 2016 :

edj11t

Meilleur matador : Emilio de Justo

as11t

Meilleur novillero : Adrien Salenc

bc11t

Meilleur novillero sans picadors : Baptiste Cissé

Meilleur lot de toros : Desierto

da15d

Meilleur lot de novillos : Dolores Aguirre (18 septembre à Vic)

jc14h

Meilleur lot sans picadors : José Cruz (13 août à Dax)

Coups de coeur à l'écarteur Baptiste Bordes et au livre " Dax en habit de lumières", de Bernard Dussarat et Bertrand Caritey (Ed. Passiflore).

Coup de gueule contre la baisse de qualité des corridas organisées dans le Sud Ouest et contre l’incompétence de nombreuses présidences.

CASTELLA

sc11t

Renseignements et règlement : cliquez ICI

ZOCATO

Les rendez-vous démoniaques des Avocats du Diable, snipers de mots...

Jeudi 17 novembre - 18h30 - Lunel - Salle CASTEL, rue Marx Dormoy :

CARTE BLANCHE À VINCENT BOURG "ZOCATO"

Organisation : Les Avocats du Diable, en partenariat avec la Ville de Lunel.  Entrée libre.

zoc11t

(Communiqué)

TENDIDO CERO

L’émission propose un long sujet sur Andrés Roca Rey, ainsi que des reportages sur le festival de La Algaba, la ganadería Albarreal, un hommage à Vicente Pastor pour le cinquantième anniversaire de sa mort, et l’actualité outre Atlantique…

arr11t

Pour voir cette émission, cliquez ICI

NO HAY BILLETES

"Faire le Rocío", c’est accepter de prendre une route hors du temps et des modes. C’est partager un moment authentique seulement rythmé par les chants et les danses des membres de l’Hermandad de Villalba del Alcor, qui nous accueille. Plus qu’un voyage, le « Camino del Rocío » est une tranche de vie où tous vos sens seront à jamais marqués par cette succession de moments uniques et inoubliables.

En 2017 nous vous proposons de participer "al Rocío" du mardi 31 mai au lundi 6 juin.

Réservez dès à présent, le nombre de places est très limité…

nhb11t

Renseignements et réservations : cliquez ICI

(Communiqué)

FLAMENCO

A Arles, ce samedi 12 novembre à 19h30, Récital de Guitare Flamenca avec le Guitariste Madrilène DAVID MONGE. En partenariat avec le Jules César, La Chapelle de la Charité, ancien couvent des Carmélites, accueillera ce voyage au cœur de l'Espagne à travers l'instrument phare de la musique flamenca: la guitare.

flam11t

Chapelle de la Charité, 9 boulevard des Lices, Arles. Tarif: 15 euros.

(Communiqué)

LÉONARD

DEP Leonard ! La bise à Marianne et Suzanne… Hallelujah !!!

lc11t

Cliquez ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff