Lundi 06 Février 2023
Nîmes, Vic, Madrid, Serrano, Bouillargues…
Samedi, 11 Juin 2011

a-tv11aa

Match nul 0-0…

Au foot, on dit parfois qu’il peut y avoir de bons 0 à 0… Mais en corrida, ce score d’équité dans la distribution des trophées a reflété des carences relevées chez les deux élevages qui n’ont guère contribué à faire prendre la sauce… à cause justement d’un manque de jus pour la plupart, le quinto, de Miura, s’avérant le plus intéressant et offrant le plus de possibilités.

Rafaelillo (avis partagés et silence) prit d’abord le plus lourd de l’envoi (614 kilos), un Miura qui d’emblée donna du boulot aux menuisiers… Par la suite, il passa le plus clair de son temps à chercher la sortie d’urgence ou celui qu'il devinait derrière le leurre et le petit Rafael s’essouffla à vouloir lui servir quelques semblants de passes… Avec le quatrième, ce ne fut pas mieux, le Victorino allant trois fois au cheval puis se rendant maître de la situation.

a-raf11a

El Cid (applaudissements et saluts) tomba sur le meilleur Miura avec un quinto qui offrait à lui seul plus de « toréabilité » que ses deux frangins. Le maestro de Salteras ne s'en priva pas, tirant surtout des lignes droitières, plaçant une belle estocade, mais le descabello lui fit perdre un trophée. Avec son Victorino, il esquissa quelques bons mouvements devant un adversaire qui ne transmettait pas grand-chose et les aciers laissèrent à désirer.

a-ec11a

Mehdi Savalli (silence aux deux) a manifesté d’emblée sa volonté d’emballer l’affaire, mais ses deux adversaires ne l’entendaient pas de cette oreille. En fait, ils ont gardé les leurs, ne permettant à l’Arlésien que quelques fantaisies au capote, des seconds tercios  vibrants, avant de fermer les deux portes pour le Miura, tué à la peine, alors que le Victorino qui fermait le ban permettait un peu plus, mais la conclusion en finit avec ses espoirs de récompense.

a-ms11a

Le résumé de la Cape d’Or avec le triomphe de Fernando Adrían… ICI

VIC

Samedi 11 au matin, première de féria, 4/5ème d'arène. Six toros de Dolores Aguirre/ 2ème, 3ème et 5ème ovationnés. Salut du mayoral à la fin de la corrida.

Julien Miletto: rouge et or: salut et silence.
David Mora en rose et or: vuelta et oreille.
Joselillo en blanc et or: oreille et ovation.

Bonne corrida de Dolores, bien présentée et allant à más avec de la transmission. Le toreo de David Mora a illuminé la matinée: de la classe et un vrai sens de l'esthétique. Juilen Miletto montra ses capacités avec élégance face au tambour major donnant le ton à cette matinée. Joselillo spectaculaire avec son premier opposant qu'il fit venir de loin ne put répéter à son second passage. Au total une bonne matinée.

a-da11a

Après-midi, deuxième corrida de féria. Plein. Six toros de Palha vuelta au 5ème; 2ème et 6ème ovationnés;

Juan José Padilla en tomate et or: silence et silence
Javier Castaño en blanc et or: vuelta et une oreille.
Alberto Aguilar en blanc et argent: un avis et silence et silence.

Ovation au picador Placido Sandoval pour son tiers de pique au 5ème. Salut de la cuadrilla de Castaño au cinquième.

a-jc11a

Bien que de présentation passable, la corrida de Palha a donné dans son ensemble du jeu et pris un total de 13 piques. "Peluquito" sorti en cinquième fut le héros de la journée en prenant cinq piques en partant de loin. Placido Sandoval le reçut parfaitement et se tailla un bon succès. S'exposant un maximum, Javier Castaño sut parfaire ce moment très vicois et après une bonne épée recueillit un trophée mérité. Il avait été vu à son avantage à son premier passage. Padilla a été l'ombre de lui-même, sans réelle envie et le plus souvent vulgaire. Alberto Aguilar en dessous de ses deux adversaires, souvent brouillon et peu croisé.
Pierre Vidal

MADRID

Le jeu des quatre toros de La Palmosilla et les deux de Mari Carmen Camacho n’ont guère permis à la terna du jour de franchir la barre du succès. El Fandi (saluts, silence et silence) brilla surtout aux banderilles, comme d’hab, Daniel Luque (applaudissements et silence) se fit remarquer sur quelques séquences allurées mais tomba sur un lot sans options et Miguel Abellán eut l’infortune de recevoir un coup de corne dans la zone buccale de pronostic réservé.

a-ma11a

Photo : Juan Pelegrín – Las Ventas

SERRANO

Le torero nîmois va pour le mieux. Après une seconde intervention, il poursuit encore pour quelques jours sa convalescence en clinique avant d’entamer sa phase de récupération…

BOUILLARGUES

Rappel… Lundi 13 juin à 11h à Bouillargues (5 kms de Nîmes),  GRANDE TIENTA organisée par la Peña Taurina 

« La Embestida » aux arènes du village.

Quatre vaches de la ganadería Htiers F.ANDRE   (Encaste : Sanchez Cobaleda )  lidiées par :
Stéphane FERNANDEZ MECA
« MORENITO de NÎMES »
Cayetano ORTIZ
« CLEMENTITO »

Cuadra de caballos : Alain BONIJOL
Entrée Générale : 5€