Dimanche 19 Mai 2024
PATRICE
Lundi, 27 Février 2023
elj27pk
 
Julián López Escobar "El Juli", le poderoso…
 
Julián López Escobar pèse sur les toros.
 
Beaucoup.
 
Énormément.
 
 
 
Il oblige.
 
Trague.
 
Impose.
 
 
 
Dès la sortie.
 
L’œil.
 
Calibre la livraison.
 
 
 
Et estime.
 
A l’once près.
 
La valeur de la marchandise.
 
 
 
Sur les bases.
 
Établies.
 
De cette pesée préalable.
 
 
 
La certitude.
 
Dirige.
 
Le bras.
 
 
 
Le poignet.
 
Gouverne.
 
La doctrine.
 
 
 
La main.
 
Régente.
 
La destinée.
 
 
 
La jambe.
 
Marque
 
Le chemin.
 
 
 
La bouche.
 
En
 
Un rictus despote.
 
 
 
Julián dirige.
 
Commande.
 
Exécute.
 
 
 
Sans concession.
 
Sans indulgence.
 
Il soumet.
 
 
 
Édicte.
 
En chaque passe.
 
Ce que sera le verdict.
 
 
 
La main droite.
 
Comme
 
Un oukase.
 
 
 
La gauche.
 
En.
 
Capitulaire.
 
 
 
Ne laissant au toro.
 
Qu’un choix.
 
Le sien.
 
 
 
Qui est formel.
 
Définitif.
 
Irrévocable.
 
 
 
Faenas.
 
De pêcheur au gros.
 
Et de tailleur de pierre.
 
 
 
Faenas.
 
De chalut
 
Et de harpons.
 
 
 
Faenas.
 
De burin.
 
Et marteau.
 
 elj27h
 
La dentelle.
 
Torera.
 
De Julián López Escobar.
 
 
 
N’est pas celle.
 
De la broderie.
 
Et de l’enluminure.
 
 
 
En points de croix.
 
Ou.
 
En lettrines.
 
 
 
Mais celle de la forge.
 
Qui tord.
 
Le métal en fusion.
 
 
 
Celle du silex.
 
Qui intaille.
 
Le papyrus.
 
 
 
Celle de la gravure.
 
Mordue.
 
Par l’acide.
 
 
 
Pour tisser.
 
Un orfroi.
 
D’exigence.
 
 
 
Julián López Escobar.
 
Est un proconsul.
 
Du poderío.
 
 
 
Un César.
 
Du.
 
Dominio.
 
 
 
Un Fouquier-Tinville.
 
En.
 
Traje de luces.
 
 
 
Ses réquisitoires.
 
Sont des harangues en couperet.
 
De trasteo.
 
 
 
Qui excluent les circonstances.
 
Et
 
Annoncent la sanction inéluctable.
 
 
 
Qui est donnée.
 
Presque.
 
Parce qu’il le faut.
 
 
 
Avec l’insolence souveraine.
 
Attachée au futile.
 
D’un superflu.
 
 
 
Tout.
 
Ayant été dit.
 
Avant.
 
 
 
Et si quelquefois.
 
Cette constance d’asservissement.
 
Irrite.
 
 
 
Par sa mise en coupe.
 
De toute velléité.
 
D’opposition.
 
 
 
Ceux qui aimeraient.
 
Y trouver moins d’intransigeance.
 
Et plus d’apesanteur.
 
 
 
Les mêmes ne peuvent oublier.
 
Que l’étole d’hermine de Julián López Escobar.
 
Porte comme barrettes de son pouvoir.
 
 
 
Vingt-cinq années d’alternative.
 
Tout autant de temporadas en figura du toreo.
 
Trente et un indultos et cent cinquante-six salidas a hombros.
 
Patrice Quiot