Lundi 06 Février 2023
Feria d’Istres… Plus très loin du coup d’envoi !
Mercredi, 15 Juin 2011

a-ist15aa

A deux jours du début de la Feria d’Istres, Bernard Marsella s’affaire, très occupé entre son bureau et le soin apporté aux toros. Rencontré aujourd’hui, nous avons fait le point sur les différents aspects de cette feria…

« Grâce à la volonté municipale, j’ai le privilège de pouvoir travailler en amont. La réussite est là car c’est vraiment une chance d’avoir un an pour préparer la feria. C’est pour ça qu’on annonce très tôt les cartels, on fait une communication beaucoup plus longue, on ouvre la billetterie très tôt… Et puis les trois cents entreprises qui soutiennent financièrement cette feria, on ne pourrait pas les démarcher en trois mois…

Les cartels, ce sont quelque part la conséquence de ce qui s’est produit en 2007, quand Sébastien Castella a décidé de venir toréer à Istres. Il a quelque part montré l’exemple, donné le ton, une sorte de détonateur qui a donné un nouvel envol à cette feria… L’an passé, il a fêté ses dix ans d’alternative en toréant deux corridas, et cette année, on a modifié un petit peu la programmation, en incluant un rejón, mais on est très heureux car il y a encore pas mal de vedettes de la tauromachie, et non des moindres !

a-bm15a

Nous avons gagné en crédibilité en montrant notre sérieux dans l’organisation, c’est comme ça que les figuras en sont venues à nous faire confiance. Tout se sait très vite dans ce milieu, eu quand les figuras parlent d’Istres maintenant, ils le font en évoquant, le sérieux, la passion, une feria sympa où les toreros viennent « a gusto ». Le fait que le Juli soit venu l’an dernier nous a aussi beaucoup aidés à étayer notre réputation et à présent, c’est beaucoup plus facile car nous avons une carte de visite !

C’est sûr qu’on ne peut pas payer des cachets comme les grandes arènes, et c’est merveilleux que les vedettes puissent quand-même venir. Quand on a connu ces arènes, il y a quelques années, avec 500 personnes, on mesure le chemin qui a été parcouru… C’est une très belle évolution et je suis très fier d’avoir la responsabilité de cette feria…

Les toros… on les choisit en fonction des toreros qui vont venir. J’ai un budget à ne pas dépasser, mais on finit toujours par trouver un terrain d’entente sans se départir de la qualité.

Quant au rejón, nous sommes dans un région où le cheval a une grande importance, j’espère que ça va marcher. Nous faisons venir deux vedettes qui ont triomphé à Madrid et une jeune rejoneadora qui nous a finalement demandé de prendre son alternative !

Concernant la location, il reste encore quelques places pour les corridas de vendredi et de samedi, mais franchement, je pense que deux « no hay billetes » se profilent… Pour le dimanche, le jour de la corrida de rejón, la location marche bien, mais un peu moins fort que pour les autres. Je pense que nous ferons une belle entrée car pas mal de gens prendront leur billet le jour-même…

a-ist15b

Cette année, la feria de Pentecôte à Nîmes était très rapprochée, ça me faisait un peu peur, mais finalement, compte tenu que les toreros que nous avons engagés ont triomphé, ça a été au contraire un apport supplémentaire ! 

J’ajoute que le matin, il y aura pour les écoles taurines (CFT et école d’Arles) une becerrada gratuite le samedi avec du bétail de Fano. Cette course rentre dans le cycle des becerradas de Ouest-Provence.

Pour conclure, je pense qu’on a mis le maximum d’atouts de notre côté, aussi la seule chose que je souhaite, pour que tout le monde se régale, c’est que le vent qui a perturbé les deux éditions précédentes aille souffler ailleurs ! Mais d’après les prévisions, on devrait être tranquilles cette année… »

Féria d’Istres - 17, 18 et 19 juin … Les 10 ans du “Palio”

Dix ans déjà que les arènes du Palio ont été la scène de grands événements taurins qui se sont déroulés pour le plus grand plaisir des Istréens et des aficionados venus de la France entière.

Dix ans que la tauromachie à Istres se pérennise de manière extraordinaire à travers des programmations qui ne cessent de progresser tant sur le plan quantitatif que qualitatif.

Richard Milian "Parrain de la Féria 2011"

La Féria d’Istres a gagné ses lettres de noblesse et est devenue incontournable dans le circuit des grands rendez-vous tauromachiques en France. Les Castella, Juli, Padilla, Miura, Conde... auront contribué à faire d’Istres une Féria reconnue et crédible aux yeux des professionnels et aficionados. 2011 sera une grande fête autour des "toreros" avec des plateaux dignes de n’importe quelle grande "plaza" ou Féria. Qui mieux que le maestro Richard Milian, aujourd’hui retiré, pour parrainer l’édition 2011 ? Lui qui en 2001 fit le premier paséo au "Palio" aux côtés de Castella et Bautista.

En trois jours, des stars de la tauromachie vont défiler sur le sable du Palio pour le plus grand plaisir de tous : EL JULI, JUAN BAUTISTA, EL FANDI, MORANTE DE LA PUEBLA, ANTONIO BARRERA, JOSÉ MARI MANZANARES, SONIA MATIAS, DIEGO VENTURA, LEONARDO HERNANDEZ.

Si les toros sont à la hauteur de leur réputation, il est évident que la Féria de cette année va être exceptionnelle, avec une clôture innovante où le cheval sera mis à l’honneur à travers la corrida de Rejón qui rassemble beaucoup de passionnés. Une Féria donc bien équilibrée et pour tout les goûts afin de fêter ensemble les dix ans inoubliables des arènes du Palio.

a-ist14a

Programme des festivités : cliquez ICI

Vendredi 17 juin à 19h : six toros de Garcigrande-Domingo Hernández pour El Juli, Juan Bautista et El Fandi.
 
Samedi 18 juin à 18h : six toros de García Jiménez pour Morante de la Puebla, Antonio Barrera et Manzanares. (becerrada à 11h)

Dimanche 19 juin à 18h : six toros de San Mateo (La Capea) pour Sonia Matías, Diego Ventura et Leonardo Hernández.

(Sonia MATIAS réjonéadora portugaise, a souhaité lors de la corrida à cheval du 19 Juin prochain prendre son alternative avec un cartel de rêve pour elle, Diego VENTURA et Léonardo HERNANDEZ.
 
Elle officialisera ainsi sa tournée espagnole et française sachant que sa carrière se déroule quasiment au Portugal.)

Location : 04 42 02 48 38

LES TOROS DES CORRIDAS

Vendredi 17 juin : Domingo Hernández-Garcigrande

a-dh15a

a-dh15b

 a-dh15c

 a-dh15d

samedi 18 juin : García Jiménez

a-gj15a