Jeudi 30 Mai 2024
PATRICE
Samedi, 11 Mars 2023
ct11ph
 
Clubs, cercles y peñas…
 
 Il y en existe.
 
Partout.
 
 
 
De Tarifa.
 
A Stockholm.
 
 
 
De Londres.
 
A Paris.
 
 
 
De Torremocha.
 
A Lit et Mixe.
 
 
 
Du féminin.
 
Au masculin.
 
 
 
Ils viennent de tout.
 
Horizon.
 
 
 
Et de toutes.
 
Origines aussi.
 
 
 
Cosmopolites.
 
Dans le choix.
 
 
 
De leur raison.
 
Sociale.
 
 
 
Cercle, club.
 
Ou peña.
 
 
 
Le nom.
 
Indique la destination.
 
 
 
Et marque.
 
L’appartenance.
 
 
 
Eclectiques.
 
Dans leur adoubement.
 
 
 
Torero.
 
Toro.
 
 
 
Pueblo.
 
Ville ou penchant.
 
 
 
Opinion.
 
Ou inclination.
 
 
 
Leur engagement
 
Est martial.
 
 
 
Leur conviction.
 
Combattante.
 
 
 
Et leur prise d’habit relève.
 
Du ad vitam aeternam.
 
 
 
Réunis.
 
En chapelles.
 
 
 
Groupés.
 
En coteries.
 
 
 
Fervents.
 
D’un même éternel.
 
 
 
Pour se distinguer.
 
Des hérétiques.
 
 
 
Qui adorent.
 
Des veaux d’or.
 
 
 
Ils défendent.
 
Leur cause.
 
 
 
Celle.
 
De la certitude.
 
 
 
Avec l’intransigeance.
 
Qui va bien.
 
 
 
Ainsi.
 
Ils fonctionnent.
 
 
 
Le plus souvent.
 
En paroles.
 
 
 
Dans une langue.
 
Qui exclut l’imparfait du subjonctif.
 
 
 
Quelquefois.
 
En action.
 
 
 
Pour faire vivre.
 
La bodega fériale.
 
 
 
Souvent.
 
En omission.
 
 
 
Dans le règlement.
 
De la cotisation.
 
 
 
Croisés.
 
De la Sainte Croix de leur ordre.
 
 
 
La paella à l’issue de l’AG.
 
Est leur Cène.
 
 
 
La sortie au campo.
 
Leur Pentecôte.
 
 
 
Et le voyage en bus en Espagne.
 
Leur Jérusalem.
 
 
 
Ils portent.
 
Les couleurs de leur camp.
 
 
 
Nouées.
 
Autour du cou.
 
 
 
Comme le fier licol.
 
De leur allégeance.
 
 
 
Ils offrent
 
A leur suzerain.
 
 
 
Une cape de parade.
 
Ou un chèque de banque.
 
 
 
Ils sont les chantres.
 
Des valeurs de leur pueblo.
 
 
 
Sous les murailles.
 
De villes lointaines.
 
 
 
Qu’ils s’essayent.
 
A convertir à leur religion.
 
 
 
Et défendent.
 
Le monothéisme de leur foi.
 
 
 
Dans les tertulias.
 
D’arrière salle de cafés.
 
 
 
Et en chantant.
 
Le «Salve Rociera».
 
 
 
Qui clôture.
 
Le récati autour d’une nappe à carreaux.
 
 
 
Embusqués.
 
En harangue.
 
 
 
Des.
 
Commissions extra-municipales.
 
 
 
Qu’ils taxent.
 
De païens à la liturgie.
 
 
 
Contradicteurs.
 
En réquisitoire.
 
 
 
Des.
 
Empresas.
 
 
 
Qu’ils considèrent
 
Ignorants de la charité.
 
 
 
Leurs banderoles.
 
En bannières.
 
 
 
Leurs écus.
 
En monstrance.
 
 
 
S’affichent avec fierté
 
Sur les tendidos.
 
 
 
Honnissant de leur dédain.
 
Ce qui.
 
 
 
N’est.
 
Dans leur règle.
 
 
 
Et chérissant avec déférence.
 
Ce qui la conforte.
 
 
 
Établis.
 
Dans cette logique.
 
 
 
Où l’irréfragable.
 
Est le principe canonique.
 
 
 
Leur registre.
 
De magnifique cabale.
 
 
 
Leur avis.
 
De superbe intolérance.
 
 
 
Et leur verdict de.
 
Délicieux parti pris.
 
 
 
Font d’eux.
 
Des chevaliers teutoniques de l’absolu taurin.
 
 
 
Indispensables.
 
A sa pérennité.
 
 
 
Car par leur existence.
 
Comme contre-pouvoir.
 
 
 
Du haut de leur tribune
 
Et chacun à sa manière
 
 
 
Clubs, cercles.
 
Ou peñas.
 
 
 
Rappellent.
 
A l’afición.
 
 
 
La noblesse.
 
De la lutte.
 
 
 
Et la valeur.
 
Des différences.
 
 Patrice Quiot