Mercredi 29 Novembre 2023
PATRICE
Dimanche, 19 Mars 2023
pq18pk
 
Espagne en noir et blanc…
 
« Il n’y a dans la nature que du noir et du blanc. »
 
Francisco de Goya (1746/1828).
 
 
Images «NO-DO».
 
Et photos Botán.
 
«Terre sans pain».
 
Las Hurdes.
 
 
 
Et les enfants.
 
De la consanguinité.
 
 
 
Manuel Benítez en loques.
 
Entre deux Guardias Civils.
 
 
 
Dans le callejón.
 
De Madrid.
 
 
 
Le milicien républicain.
 
De Capa.
 
 
 
Un curé.
 
En soutane.
 
 
 
Une nonne.
 
En cornette.
 
 
 
Et un obispo.
 
En limousine et chauffeur.
 
 
 
Niños.
 
Unos de toreros.
 
 
 
Y otros.
 
De picadores.
 
 
 
Niñas.
 
En robes plissées.
 
 
 
Les.
 
Regardant.
 
 
 
Murs blancs.
 
Et vieilles en robe noire.
 
 pq18h
 
Le baiser volé de Manolete.
 
A Doña Angustias.
 
 
 
« El Verdugo » de Luis García Berlanga.
 
Et Salvador Puig i Antich garrotté.
 
 
 
Cano.
 
Et la photo de Linares.
 
 
 
Les moulins blancs de la Mancha.
 
Et les ânes sombres chargés de grain.
 
 
 
Le traje negro azabache.
 
De Rafaé le gitan.
 
 
 
Marins américains en calots et goguette.
 
Dans le Barrio Chino de Barcelone.
 
 
 
Et un galgo incolore.
 
Au coin d’une rue.
 
 
 
Lázaro Carmona gris de miedo.
 
Andando a la plaza de toros de un pueblo.
 
 
 
Les lunettes d’aveugle.
 
De la Niña de La Puebla.
 
 
 
L’amidonné de la chasuble.
 
Des monaguillos.
 
 
 
Et les capuches de deuil.
 
Des pénitents de la Semana Santa.
 
 
 
La blanche « Esplendida » d’Álvaro Domecq Díez.
 
Et « Neptuno » le noir de Manuel Vidrié.
 
 
 
Bérets de laine brune.
 
Manches retroussées de camisas blancas.
 
 
 
Sourires de fenaison.
 
Et mains calleuses.
 
 
 
Des jornaleros.
 
Qui n’ont pas connu l’école.
 
 
 
Buick noire.
 
Et phares blancs.
 
 
 
Ernesto Guevara en boina negra.
 
En barrera.
 
 
 
Et Francisco Franco Bahamonde en couleur de cadavre.
 
Au palais du Pardo.
 
 
 
« Agujetas «El Viejo » au visage d’un Fernandel jerezano.
 
Et un verre de vin.
 
 
 
En una taberna.
 
De suie.
 
 
 
Le «Pueblo infestado por comunistas ».
 
Sur un mur chaulé de La Carolina.
 
 
 
Et l’instantané blafard de l’interview du « Monstruo ».
 
Au micro de Matías Prats.
 
 
 
Le pain noir.
 
De Tempul.
 
 
 
La leche migas.
 
De una venta término de Santiponce.
 
 
 
Et la neige.
 
De Salamanque.
 
 
 
Sur les murets.
 
Sous les chênes verts.
 
 
 
Les ongles noirs.
 
Des mineurs de Baños de la Encina.
 
 
 
Les moignons cendreux des culs de jatte.
 
Et les yeux terribles des nains.
 
 
 
Un "con afecto y cariño".
 
Griffonné sur une nappe en papier.
 
 
 
Le sereno rescapé de la guerre civile.
 
Qui accourt à la voix qui l’appelle.
 
 
 
La pension.
 
A l’étage.
 
 
 
Le napperon blanc brodé sur la télé.
 
En imitation acajou.
 
 
 
Les pigeons tristes.
 
De la Santa-Ana.
 
 
 
Et tout.
 
Le reste.
 
 
 
Comme nostalgie.
 
Désuète et bicolore.
 
 
 
D’une.
 
Espagne.
 
 
 
En noir.
 
Et blanc.
 
Patrice Quiot