Jeudi 02 Février 2023
Autre concept
Samedi, 25 Juin 2011

Après Istres et ses vedettes, Saint-Gilles et ses « produits du terroir »…

Deux concepts radicalement opposés qui sont un bel exemple de ce que la palette taurine peut proposer à une semaine d’intervalle. J’ai envie de dire, à contexte différent, cartels différents. Le problème n’est pas de juger des combinaisons et des formules qui sont ce qu’elles sont, libre ensuite à chacun d’y adhérer ou pas, mais bel et bien de faire de ces rendez-vous des moments forts qui correspondent à l’identité et au caractère d’un lieu.

A cet égard, Istres a incontestablement réussi son pari, reste à voir maintenant si Saint-Gilles va en faire autant, à sa façon, selon un projet distinct, mais tout aussi défendable, s’appuyant sur ses racines et le concept d’une journée participative pour les enfants… qui seront peut-être les aficionados de demain. Et dimanche, on retrouvera une journée « à la saint-gilloise », bien dans ce qui a fait la force des premières ferias de la Pêche et de l’Abricot, avec un épicentre incontournable sous forme de triptyque : les arènes, sa cour avec sa buvette et sa salle attenante. Une unité de lieu forcément rassembleuse que l’on peut résumer autour de thèmes qui en font son attrait : convivialité, aficion, estrambord… et tous les produits dérivés qui vont avec !

Puis la corrida, qui cette année sera 100% française, avec une belle opportunité pour Julien Lescarret, Julien Miletto et Tomasito de pouvoir s’exprimer, ce qu’ils n’ont pas l’opportunité de faire tous les dimanches ! Et une belle carte à jouer pour Olivier Riboulet, le seul ganadero de la commune, dont on se souvient encore de l’excellente corrida qu’il avait menée il y a deux ans dans les arènes Emile Bilhau…

Si être aficionado, c’est aimer Manzanares, Morante, Juli ou Castella, chacun pouvant bien sûr barrer ou ajouter les noms qu’il veut, c’est aussi soutenir nos jeunes qui font des efforts pour sortir la tête de l’eau…

L’inconnue, c’est évidemment, comme aux élections, le degré de participation. Je sais, il y a aussi la novillada de Tarascon, toutes les questions qui peuvent être évoquées sur le choix de la date, les autres sollicitations liées à cette période, comme l’attrait de la mer pour les familles, des problèmes sur lesquels nous reviendrons, mais pour l’heure,  attendons dimanche soir pour tirer le premier bilan. Que la fête soit belle pour tout le monde…