Mercredi 30 Novembre 2022
Bilbao, La Brède, Cartels, Signes, Cayetano, Coordination, Cocarde d’Or, Beaucaire…
Samedi, 25 Juin 2011

a-bi25aa

Cartels définitifs de la Semanda Grande présentés officiellement aujourd'hui...

Samedi 20 août : six toros d'Ángel Sánchez pour Hermoso de Mendoza, Diego Ventura et Leonardo Hernández.


Dimanche 21 : six toros de Miura pour Juan José Padilla, Rafaelillo et Serafín Marín.


Lundi 22 : six toros de Fuente Ymbro pour César Jiménez, Matías Tejela et Iván Fandiño.


Mardi 23 : six toros de Núñez del Cuvillo pour Morante de la Puebla, Leandro et José Mari Manzanares.


Mercredi 24 : six toros de Jandilla pour El Juli, Alejandro Talavante et Jiménez Fortes (alternative). 


Jeudi 25 : six toros de Victoriano del Río pour Enrique Ponce, El Juli et Miguel Ángel Perera.


Vendredi 26 : six toros d'Alcurrucén pour Enrique Ponce, Iván Fandiño et Daniel Luque.


Samedi 27 : six toros d'El Pilar pour El Cid, Sébastien Castella et José Mari Manzanares.


Dimanche 28 : si toros de Victorino Martín pour Juan José Padilla, Diego Urdiales et Luis Bolívar.


En outre, il est question d'une corrida avec José Tomás le samedi 3 septembre.

 

Toujours concernant Bilbao, au sujet du mano a mano entre Juan del Álamo et Víctor Barrio qui s'est déroulé ce samedi devant un quart d'arène, c'est le Salmantino del Álamo qui s'en est le mieux tiré en coupant deux oreilles, contre une à Barrio.

LA BRÈDE

Arènes pleines, temps très chaud. Toros d'Adelaida Rodríguez, faibles la plupart, meilleur l'ultime qui a laissé ses deux oreilles après une bonne faena de Julien Lescarret. Pour sa part, Diego Urdiales a obtenu une oreille à son premier, étant applaudi à l'autre, El Zapata étant plus en retrait, récoltant toutefois des palmas à son premier. 

CARTELS

Panorama d’un dimanche très taurin chez nous avec rappel des différentes affiches…

SAINT-GILLES

a-sg20a

Voir aussi chronique du 25/06 « Autre concept » ICI

En outre, vendredi soir, au siège du CTPR "La Querencia", le bar de la Gare, Julien Miletto et Tomasito ont été reçus  par Philip Kugener, président, Gérald Magnani, de l'association organisatrice "El Mundillo", aux côtés notamment d'Alain Gaido, maire de St-Gilles, Bernard Planchon, délégué UCTPR,  Pierre-Henry Callet, empresa. Une sympathique soirée qui s'est terminée par une remise de souvenirs, avec l'espoir exprimé par tous les intervenants que l'on vive une belle journée ce dimanche aux arènes Emile Bilhau...

a-sg25a  

TARASCON

a-tar25a

RIEUMES

a-ri22xy

ST-SEVER

a-sts25a

SIGNES

Excellente émission, comme d’habitude, de Joël Jacobi, avec au sommaire Juan Bautista et son triomphe nîmois (banderilles comprises !), un bilan des dernières ferias françaises, dont Vic (avec Zocato) et Istres, un extrait de « Mort dans l’après-midi », lu par Isabelle Dupin, la ganadería d’Adelaida Rodríguez, avec le lot pour La Brède…

a-jb25a

« Cet été, Signes du Toro suit la caravane des aficionados et vous emmène, semaine après semaine, dans toutes les arènes de France. D’Istres à Bayonne, de Dax à Châteaurenard, vous ne perdrez plus une miette de l’actualité taurine de notre pays. Nous irons à Mauguio, à Céret, à Mont de Marsan... ». A suivre tous les samedis à 12h05 sur France 3 Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

Tous les renseignements en cliquant ICI

CAYETANO

Derniers préparatifs pour Cayetano Ortiz...

Le jeune torero biterrois a participé tout au long de ces dernières semaines à une dizaine de tentaderos et a tué plusieurs taureaux en privé en vue de sa présentation en novillada piquée, qui aura lieu aujourd'hui à Tarascon (13).


Hier, samedi, il a mis à mort avec brio un novillo exigeant, mais maniable, de François André, invité par le club taurin de Bouillargues "La Embestida".

a-cay25a


Cette saison qui le verra fouler le sable des arènes de Céret, Dax, Madrid et Béziers, entre autres, représente un palier décisif dans la carrière du jeune novillero. En effet, après avoir toréé et triomphé au cours de plusieurs novilladas en Espagne en 2010, Cayetano Ortiz se présente en France où nombreuses sont les arènes qui lui ont fait confiance...

(Texte et photo : Julien Aubert)

COORDINATION

COMMUNIQUÉ DE LA COORDINATION DES CLUBS TAURINS DE NÎMES ET DU GARD À PROPOS DES ARÈNES DE NÎMES…

Ces dernières années, la place taurine de Nîmes s'est affranchie des critères taurins  permettant de la faire reconnaître et respecter comme arène de 1ère catégorie :

Les trophées sont distribués de manière excessive et sans respect des règles par des  présidences complaisantes, ceci afin de favoriser un triomphalisme de courte vue, qui à  long terme entraîne une dévaluation de nos arènes. La destitution brutale d’un président  de course réputé rigoureux et compétent au cours de la dernière Feria illustre cette  stratégie de fuite en avant.

La ville s’étant désengagée des principales instances règlementaires ou de contrôle en  matière de corridas, les vérifications, notamment la reconnaissance des taureaux et la  pesée, ne sont plus assurées de façon indépendante et contradictoire. Les saisies de cornes ne sont plus pratiquées.

Lors de la corrida du samedi 11 juin, la manifestation des aficionados sur les gradins et la  sévère bronca essuyée par le délégué à la tauromachie traduisent le sentiment de  désapprobation croissante de l’aficion nîmoise à l’égard de ces dérives.

La Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard dénonce cette évolution  regrettable et proposera des actions de nature à rétablir la confiance et le respect  nécessaires pour conserver à Nîmes son rang d’arène de 1ère catégorie.

Nîmes, le 22 juin 2011

COORDINATION DES CLUBS TAURINS DE NÎMES ET DU GARD

Printemps des jeunes aficionados

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

(NDLR : Sur le problème des présidences, qui semble actuellement faire débat, je voudrais simplement faire remarquer, sans aucun souci de polémique, que c'est loin d'être l'exclusivité des arènes de Nîmes. Sans remonter plus loin que depuis le début de cette temporada, je n'ai vu guère mieux dans d'autres arènes françaises, toutes catégories confondues, et même espagnoles, à commencer par Séville et... Madrid !!!

Quant au nombre de trophées concédés, qu'on le juge excessif ou pas, il est aussi évident qu'il a statistiquement plus de chances d'être élevé lorsqu'on engage les premiers de la classe plutôt que des toreros de moindre réputation ! Reste qu'il faut évidemment veiller à un certain équilibre selon des critères bien établis, éternel débat... qui à l'évidence, est loin d'être réglé. Ou que ce soit.

Quant aux contrôles, ils ne seront significatifs, selon moi, que lorsque toutes les cornes seront analysées, et non pas une ou deux tirées au sort. On est là aussi loin du compte... Reste la pesée, qui techniquement se pratique dans nos arènes "à vue de nez" dans la plupart des cas. Ou alors les balances sont bien cachées...

Nîmes a sa personnalité, son caractère, son mode de fonctionnemment, sa programmation... auxquels on adhère ou pas, et s'il y a des correctifs à apporter, voire de nécessaires améliorations, ce qui incombe aux responsables, cette arène ne mérite peut-être pas forcément l'image de la brebis galeuse qu'on veut parfois systématiquement lui coller. Certains moments forts de la dernière feria de Pentecôte en attestent. Qu'y a-t-il eu de mieux, ou de si exemplaire, ailleurs ?)

COCARDE DOR

a-arl25aa

BEAUCAIRE

Toros de Los Bayones pour la corrida du dimanche 31 juillet pour Juan José Padilla, Serafín Marin et Alberto Aguilar. Photos de Jerôme Contestin...

a-beau24e

a-beau24f

a-beau24g

a-beau24h

a-beau24i

a-beau24k

 a-beau24l

a-beau24m
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels