Jeudi 23 Mai 2024
PATRICE
Mardi, 02 Mai 2023
boug01pk
 
Bolsín de Bougue : Un Wall Street taurin sur le chemin de Compostelle…
 
 
En France.
 
C’est la plus cotée des bourses.
 
Des valeurs taurines émergentes.
 
 
 
Le Wall-Street.
 
De la novillada sin caballos.
 
La Fith Avenue du luxe taurino de demain.
 
 
 
Règlement au comptant.
 
Pour des futures pépites.
 
De place Vendôme.
 
 
 
Le droit d’entrée.
 
S’y estime.
 
Sur le marché de la jeunesse.
 
 
 
On y joue gros.
 
Et les enchères.
 
Se chiffrent en oreilles.
 
 
 
César Jiménez, Fernando Cruz.
 
Alejandro Talavante, Juan Ortega, Álvaro Lorenzo.
 
Solalito, Christian Parejo, Manuel Román.
 
 
 
Figuras anciennes, actuelles.
 
Ou futures.
 
Du CAC 40 de l’escalafón.
 
 
 
Tous, «blue chips» de l’excellence torera.
 
Furent quelques-unes.
 
Des valeurs de portefeuille qui en sortirent.
 
 
 
A Bougue.
 
Ciudad Rodrigo baigné.
 
Par la Midouze.
 
 
 
Sur la route de Compostelle.
 
Entre Roquefort et Mont de Marsan.
 
Sur le chemin de Vézelay.
 
 
 
La corbeille.
 
Est.
 
De sable.
 
 
 
Les.
 
« Je prends », « Je vends ».
 
Se font dans les arènes Jean Fondeviolle.
 
 
 
Et les transactions se jouent.
 
A coups de capote, de muleta.
 
Et d’épée.
 
 
 
Bougue.
 
Et le Bolsín 2023.
 
Le vingt-septième du nom.
 
 
 
Avec le public.
 
Comme.
 
Actionnaire.
 
 
 
Le délit d’initié n’étant.
 
Nullement.
 
La règle.
 
 
 
Pèlerins en traje de campo.
 
Et de lumières.
 
De toute la planète taurine, ils viennent.
 
 
 
De Badajoz
 
D’Arles.
 
De Nîmes.
 
 
 
De Salamanque.
 
D’Albacete.
 
De Béziers.
 
 
 
Comme.
 
De l’Adour.
 
Ou de Mar de Nubes.
 
 
 
Cette année.
 
Les pèlerins.
 
En corto et luces s’appelleront.
 
 
 
Valentin, César.
 
Andoni.
 
Pedro.
 
 
 
Samuel, Fran.
 
Salvador, Tomás.
 
Julio et Javier.
 
 
 
Tous auront fait.
 
Le camino.
 
Qui n’est pas celui de l’indulgence.
 
 
 
Les mêmes, le matin.
 
Et trois d’entre eux, l’après-midi
 
Deviendront des courtiers.
 
 
 
Qui devant des vaches et des erales.
 
Vendront au prix cher.
 
Les actions de croissance de leur rêve.
 
 
 
Avec la voracité d’un George Soros.
 
Un esprit de conquête.
 
Et les couleurs d’espérance de Véronèse.
 
 
 
Avec Bayonne, Dax, Mont de Marsan, Vic, Plaisance du Gers.
 
Comme bénéfice net.
 
Pour le vainqueur.
 
 
 
Sans compter.
 
Les dividendes futurs.
 
Tirés de cette plus-value.
 
 
 
Un Bolsín 2023.
 
D’afición.
 
Y categoría.
 
 
 
Un pèlerinage.
 
De valor.
 
Y sentimiento.
 
 
 
Aussi.
 
Pour tout aficionado.
 
Qui observerait attentivement les cours taurins à long terme.
 
 
 
Plus qu’un investissement de pèlerin du cœur.
 
Etre à Bougue le 7mai pour le XXVIIe Bolsín.
 
Est aussi une obligation au rendement avéré.
 
bou01h
 
Datos 
 
XXVIIème Bolsin de Bougue : Dimanche 7 mai 2023.
 
Participants : 
 
Valentin Vindevogel – Centre Français de Tauromachie de Nîmes – 22 ans (France)
César Fernandez « El Quitos » – École taurine de Béziers – 22 ans (France-Mexique)
Andoni Verdejo – École taurine Adour Afición – 22 ans (France)
Pedro Andrés– École taurine de Salamanque – 19 ans (Espagne)
Samuel Navalón– École taurine d’Albacete – 18 ans (Espagne)
Fran Fernando– École taurine Mar de Nubes – 18 ans (Espagne)
Salvador Herrero – École taurine de Salamanque – 17 ans (Espagne)
Tomás Bastos– École taurine de Badajoz – 16 ans (Portugal)
Julio Méndez – École taurine de Badajoz – 16 ans (Espagne)
Javier Cuartero – École taurine d’Alicante – 16 ans (Espagne)
 
Bétail : Ganadería de Camino de Santiago (Jean-Louis Darré)
 
Déroulement du Bolsín :
 
Matinal : 9h30
 
Tienta de dix vaches par les dix participants.
 
L’ordre de lidia sera le suivant : Valentin, César, Andoni, Pedro, Samuel, Fran, Salvador, Julio, Javier, Tomás.
 
Afin de pallier les incertitudes liées au comportement des becerras, chaque novillero sera jugé pour partie sur sa prestation avec celle qui lui sera dévolue et pour partie sur celle de la becerra de son suivant.
 
De cette façon chaque novillero pourra être «vu» sur deux vaches.
 
Sélection des trois finalistes par trois jurys différents :
 
Jury 1 : Vote du public.
 
Jury 2 : Vote des représentants des villes partenaires (Bayonne, Dax ; MDM. Vic ; Plaisance du Gers) ;
 
Jury 3 : Vote des représentants du Cercle taurin « Soledad », organisateur.
 
Consolidation des votes et proclamation des noms des finalistes.
 
Vespertina : 17h.
 
Phase 1 : Un eral pour chacun des trois sélectionnés de la matinée.
 
Sélection des deux finalistes par les représentants des villes partenaires (Bayonne, Dax ; MDM. Vic ; Plaisance du Gers) et ceux Cercle taurin « Soledad ».
 
Phase 2 : Un eral pour chacun des deux nominés.
 
Phase 3 : Délibération des jurys, proclamation des résultats et protocole de remise des prix : A l’issue de la novillada
 
Le vainqueur du Bolsín de Bougue est assuré, par convention actée, d’un contrat au cours de la temporada 2023 dans chacune des arènes des cinq villes partenaires : Bayonne, Dax ; Mont de Marsan, Vic et Plaisance du Gers.
 
Patrice Quiot