Vendredi 19 Juillet 2024
NÎMES
Samedi, 27 Mai 2023
arr27ph
 
Corrida entretenue avec un Roca Rey vainqueur aux points...
 
nim27n
 
No hay billetes, beau temps. Six toros de Victoriano del Río correctement présentés et donnant un jeu inégal, tous maniables à divers degrés.
 
Sébastien Castella : oreille et saluts.
 
Juan Leal : saluts et oreille.
 
Andrés Roca Rey : saluts puis deux oreilles.
 
im27k
 
A l’issue du paseo, une vibrante Marseillaise a retenti, accompagnée vocalement par une grande partie de l’assistance. Ensuite, Sébastien Castella, vêtu du costume de lumières lilas et plata porté le jour de sa reprise à Manizales, tout un symbole, a été invité à s’avancer en piste pour recevoir à son tour, à l’occasion de son retour dans les ruedos, des salves d’applaudissements. Le ton était donné…
 
sc27k
 
Sébastien Castella a coupé d’emblée la première oreille de la tarde. Certainement boosté par son récent triomphe madrilène, il brinda au respectable, après un bon second tercio, une faena posée et relevée par des gestes de classe, surtout sur l’aile droite, conclue par entière. S’il ne put doubler la mise avec le quatrième, qui provoqua un batacazo sur la première rencontre avant un salut de José Chacón au second tercio, c’est bel et bien pour avoir pinché à deux reprises avant entière. Sa faena avait débuté au centre par des cambios sans bouger un sabot. La suite par séquences allurées dans un pouce de terrain pour un combat au plus près. Chez le Biterrois, il a semblé évident que l’envie était revenue, ce qui laisse augurer de bonnes tardes à venir…
 
jl27k
 
Juan Leal s’est distingué au capote et après l’intervention de Tito Sandoval à deux reprises, il brinda à l’auditoire une faena débutée par des redondos passant la rampe avant une suite encimista visiblement au goût de l’assemblée qui perdit toutefois de son impact après trois pinchazos avant demie. Le quinto déboula avec fougue du toril et après deux piques sans style, Juan démarra par cambio arrodillado au centre avec d’entreprendre longuement son Victoriano au son de « Caridad du Guadalquivir », ce qui lui valut de récolter à son tour un trophée après pinchazo et demi-lame.
 
arr27k
 
Quant à Andrés Roca Rey, il fit d’abord admirer son aisance capotera sous les yeux notamment de Morante avant deux bonnes piques et un tercio de banderilles applaudi. Brindis au public puis début par le haut sans bouger un orteil avant une suite en figura, le Péruvien exposant des mouvements variés et ajustés, le tout étant ensuite terni par la ferraille. Avec l’ultime, Andrés mit le paquet au cours d’un long trasteo lui valant deux oreilles qui l’autorisaient à sortir a hombros par la Porte des Cuadrillas. Mais peut-être mécontent de n’avoir pu ouvrir celle des Consuls, il décida tout simplement de repartir à pieds, s’attirant alors une belle ovation de despedida…