Jeudi 22 Février 2024
AIRE
Lundi, 19 Juin 2023
aire19pk
 
Un public heureux, Morenito et Colombo a hombros…
 
Chaleur lourde et soleil, les bandas se rapprochant des arènes où a lieu la corrida des fêtes d’Aire sur Adour.
 
Dorian Canton a dû être remplacé par Morenito de Aranda qui fera la faena la plus belle de la tarde. Il est accompagné par Juan Leal et Jesús Enrique Colombo.  
 
Trois des toros sont de la Ganadería Gallon, le premier correct et les deux autres de jolie présentation. Les trois autres sont de Pagès-Mailhan. Ils sont bien présentés. 
 
L’ensemble du lot a été faible. La noblesse des toros permit au chef de lidia et à Jesús Enrique Colombo de sortir par la grande porte. Juan Leal aurait pu les accompagner, mais il a mal tué son second.
 
Pour finir la tarde, Andoni Verdejo a tué un eral de Pagès-Mailhan.
 
Président Franck Lanati avec Christophe Dussau et Charlène.
 
Morenito de Aranda : une oreille et une oreille avec avis.
Juan Leal : une oreille et silence.
Jesús Enrique Colombo : une oreille et deux oreilles.
Andoni Verdejo : Vuelta.
 
Cavalerie Heyral. Une demi-arène, chaleur et quelques gouttes à la fin.
 
Morenito de Aranda
 
Il accueille son premier toro de, Gallon, par une portagayola réussie. Lobatono a quatre ans. Il est de présentation correcte et prend une pique partant du centre. Le maestro brinde le toro au public. Il fait des séries à mi-hauteur. Le toro passe mieux sur la gauche que la droite. Il finit avec des redondos à mi-hauteur. Le toro est distrait sur la fin de la faena. Epée sur le côté, Morenito coupe une oreille.
Le second toro, Illuminado, de Pagès Mailhan, est bien présenté Il prend deux piques. Lors de la première, le picador est désarçonné dès le contact avec le peto. Morenito brinde à Pierre Albert Blain. Il arrive à le fixer dans la muleta. Une très belle série de naturelles ainsi qu’une autre de derechazos donnant du plaisir aux aficionados avertis sont les points d’orgue de la faena. Le toro et la faena vont à menos. Morenito met une demi-épée un peu en arrière et un descabello efficace. Il coupe une nouvelle oreille.
 
Juan Leal
 
Le premier toro, de Pagès-Mailhan, est assez brusque. Il prend une pique longue. Le maestro le brinde à Ivan Fandiño. Il enchaine les séries des deux mains. Il arrive à améliorer le toro sur la droite. Il tue d’un quart de lame de côté et obtient une oreille. Opulento, de la Ganadería Gallon, est mieux présenté que le premier du même fer. Il prend une pique. Juan Leal brinde à Zocato. Il commence sa faena plein centre,  enchaine les derechazos et les naturelles pour finir sa faena sur un desplante. Deux épées, la première un quart et la seconde entière avec un fort engagement.
 
Jesús Enrique Colombo
 
Julista prend une pique plein centre. A la demande du public, Colombo pose les banderilles. Il commence au centre de la piste par des derechazos. Il obtient une oreille après une épée légèrement en avant.
Mosquero de la Ganaderia Gallon est identique au précédent. Il prend une pique avant un quite par lopecinas puis commence sa faena par des cambiadas. Le toro est soso et assez compliqué sur la droite. Il passe mieux à gauche. En fin de faena, Colombo subit une voltereta sur une manoletina. L’épée est tombée mais efficace et le Vénézuélien coupe deux oreilles.
 
Les organisateurs ont offert un eral de Pagès-Mailhan, en classe pratique, au novillero aturin Andoni Verdejo. Cet eral est assez haut avec un comportement différent de ceux que l’on a vus précédemment. Andoni se fait accrocher à la cape. Une paire de banderilles est posée. Le novillero brinde ce toro aux trois maestros. Andoni est parfois dominé par un toro violent et fuyard. Encouragé par le public, l’Aturin arrive à faire de jolies naturelles et des derechazos à un eral de plus en plus manso. Il fait une vuelta après avoir tué d’une épée quasi entière.
 
(EC – corridasi - Photo : Nicolas Couffignal)