Samedi 27 Novembre 2021
Barcelone, Pamplona, Madrid, Toros, St-Laurent, Millas, Meca, Cerqueira…
Lundi, 11 Juillet 2011

a-ba12b

Tarde d’exception hier dans la Monumental de Barcelone avec au cartel trois Figuras du moment...

Sébastien Castella (quatre oreilles),  El Juli (deux oreilles et oreille) et José María Manzanares (ovation puis deux oreilles),  sont venus affronter l’élevage non moins renommé des toros de Justo Domingo Hernández-Garcigrande devant une faible poignée d’aficionados (6500 personnes) et quelques Français qui ont fait le déplacement (les autres étant à Céret) et ont peut-être vu une corrida pour la dernière fois dans cette "Plaza si prestigieuse".

a-ba12c

Au final, ce sont neuf oreilles et la sortie à Hombros des trois Maestros, le salut aux tiers pour les trois banderilleros de chaque cuadrilla, un toro changé pour permettre à José Maria Manzanares de rejoindre ses deux compagnons au tableau des récompenses.

a-ba12a

Corrida d’exception qui sonne le glas d’une arène en grand danger… L’avenir seul nous dira ce qu’il adviendra.....

Texte et photos : Bernard Planchon

PAMPLONA

Si César Jiménez et Iván Fandiño ont coupé une oreille des Fuente Ymbro, c’est surtout le second nommé qui a marqué des points au terme d’une prestation sérieuse et aboutie à laquelle il n’a manqué qu’un grand coup d’épée au dernier pour repartir par la grande porte. A son premier, pourtant compliqué et très dangereux, Fandiño a fait une stupéfiante démonstration de son poder de son envie et de sa maîtrise technique…

a-if12a

Encierro rapide de Fuente Ymbro (2’33), seul un toro se détachant du troupeau, sans pour autant occasionner un grand danger. Un blessé au pied, c’est dire…

Pour voir ou revoir cet encierro, c’est ICI

 Dimanche, les Miura a déçu par leur manque de caste et seul Juan José Padilla a reçu une ovation à son premier.

Comme à leur habitude, encierro rapide (2’27) mais mouvementé des Miura, onze blessés légers, pas de cornadas, juste des ecchymoses…


MADRID

A peine remise de sa récente blessure de Rieumes, Conchi Rios a triomphé à Madrid en coupant les deux oreilles de son deuxième novillo de José Cruz, Jiménez Fortes et López Simón saluant à leur second.

a-cr12a 

Photo : Las Ventas

TOROS

Le N° 1906 de TOROS est en kiosque. Au sommaire une chronique du temps à propos des présidences, un éditorial au sujet du "montón", un planétaire du toro sur Pierre Cordelier, la présentation de la ganaderia Portugaise de Irmaos Dias, une réflexion concernant l'évolution physique du toro et enfin tous le comptes rendus d'Istres, Aire sur Adour, Mauguio, La Brede, Rieumes, St Gilles, St Sever, Tarascon, Eauze et Vauvert.

a-to12a
 
Pour vous abonner à la revue un lien existe sur le site jcs-voyages.com…

(Communiqué)

ST-LAURENT

C’est un pupille des écoles taurines de Béziers (Joao Machado) conduit par Philippe San Gilen qui a gagné la "muleta" de ce concours "de Capea" devant les élèves du Centre Français de Tauromachie conduits par Christian Lesur et ceux de l’Ecole Taurine de Nîmes conduits par Juan Villanueva.

a-stl12a

Devant une bonne chambrée et en présence du nouveau maire de Saint Laurent d’Aigouze, Mr Pellissier, venu saluer son ami Christian Lesur, et du conseiller général, la matinée s’est conclue par la remise du prix au récipiendaire.

L’A.F.A.P avait également un stand et a permis à quelques "prácticos " de tester du matériel (muletas, capotes et carretón).

a-stl12b

L’UCTPR, dans son rôle d’aide et soutien aux jeunes apprentis toreros, était présente avec son délégué Bernard Planchon.
(Communiqué)
Photo : BP

La novillada du trophée « Vin des Sables » a vu, face aux novillos du Scamandre et de Sol, Dorian Dejean et Roberto Blanco couper les deux oreilles de leur second opposant. Samuel Rodriguez eut moins de réussite, notamment à cause du maniement des aciers.

MILLAS

SALON DU LIVRE TAURIN - MILLAS le 6 août 2011

Avec la participation exceptionnelle de nombreux éditeurs de livres tauromachiques, le salon du livre taurin de Millas est devenu une référence incontournable pour tous ceux qui s’intéressent à la corrida.

Cette année, les organisateurs se sont assurés de la présence des principaux acteurs de ce domaine spécifique.

Ainsi seront présents ou représentés les éditions Atelier Baie, Actes Sud, Le Diable Vauvert, Cairn, Timée, Harmattan, Singulier et Verdier.

De nombreux auteurs feront aussi le déplacement. Ainsi les Editions Atelier Baie viendront accompagnées de José Angulo pour Campos y Ruedos, Daniel Saint-Lary et Chinito pour Chinito de Francia, Robert Piles pour Profession torero, Jacques Durand et Bruno Doan, l'éditeur.

Jacques Durand, le lauréat du prix Feria 2011 qui lui sera remis l’après-midi, interviendra avec Claude Viallat le matin à 11 heures, sur le thème : «  La corrida et sa représentation dans l’art populaire », dans les salons de la mairie.

Ainsi, c’est à une importante journée culturelle qui est programmée le samedi  6 août 2011.
(Communiqué)

MECA

S.F Meca se prépare dur en vue de son défi du 24 juillet à St Vincent de Tyrosse. Opposé à deux toros imposants de Hubert Yonnet de presque 6 ans à St Gilles, le maestro nîmois, étonnant de technique, de forme et d’envie, montra qu'il est fin prêt pour son ultime défi face aux Victorino Martín.

a-meca11a

Il laissa ses deux adversaires à plus de 15 mètres du cheval au cours du premier tiers, ce qui permit au jeune picador Gabin Réhabi de s'exprimer brillamment. Les trois cents aficionados présents retrouvèrent le S.F Meca sous ses meilleurs jours, grand lidiador et très engagé.
 
Location office du tourisme de St Vincent de Tyrosse: 05 58 77 12 00
(Communiqué)

CERQUEIRA

Tomas Cerqueira continue son début de temporada avec succès en coupant 1 oreille avec force à son deuxième novillo dans la Feria de novilladas d'Ávila le 9 juillet. Il faisait le paseo avec les 2 novilleros punteros de la temporada: Jimenez Fortes (vuelta après échecs avec l'épée) et le Mexicain Sergio Flores qui a coupé 1 oreille à chacun de ses adversaires.

a-tc12a

Après un premier novillo manso, où il a salué à la demande du public, Tomas a reçu son deuxième adversaire au capote par 5 véroniques templadas rematées par une splendide demi-véronique au centre du ruedo. Le début de la faena de muleta a été marqué par la suavité et le temple sur des séries conclues par des trincheras de cartel. Après plusieurs séries profondes, notamment de la gauche, le novillo a baissé de ton, mais Tomas a continué à construire une faena de qualité. Au moment de l'estocade, le novillo est devenu distrait et difficile à fixer malgré la ténacité du novillero. Ne voulant pas perdre son succès, Tomas s'est jeté avec l'épée sur le morillo pour une estocade entière dans la croix. Le novillo n'ayant pas obéi au toque de la muleta, a attrapé le novillero avec beaucoup de violence, heureusement sans conséquence grave, avant de s'écrouler "sin puntilla".
(Communiqué)

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 stm23aff

 ist06aff