Samedi 27 Novembre 2021
Mont-de-Marsan, Feria TV, Méjanes...
Dimanche, 17 Juillet 2011

a-at16aa

Sortie a hombros d’Alejandro Talavante, et le matin, de Leonardo Hernández et Manolo Manzanares…

Arènes quasiment pleines, beau temps. Six toros de Núñez del Cuvillo corrects de présentation, monopiqués, donnant un jeu irrégulier, meilleur le troisième.

Face à un premier castaño bizco, El Cid (applaudissements aux deux) s’illustra au capote et après un monopuyazo poussé, il enchaîna les séries templées sur les deux flancs qui ne récoltèrent que des échos polis venant des gradins. Entière au deuxième envoi. Face au quatrième, ce fut à peu près le même topo. Elegant maniement du capote avant que le maestro de Salteras ne trace quelques valeureux muletazos, se montrant très appliqué, sans pouvoir réellement « cuajer » une faena liée, son opposant ne transmettant pas grand-chose.

a-ec16aa

Sébastien Castella vit son premier racler fortement le sol, ce qui occasionna l’éclatement de la pointe de son piton gauche… La suite fut donnée en ton mineur, le bicho montrant rapidement ses limites et les aciers n’arrangeant rien. Le quinto allait se révéler plus exploitable et après que Javier Ambel ait salué au second tercio, ce qui lui arrive souvent, Sébastien entreprit le Cuvillo par deux cambios au centre pour donner le ton d’une faena maison comportant quelques passages allurés qui après entière lui valurent l’octroi d’un pavillon.

a-sc16a 

Alejandro Talavante fut justement déclaré vainqueur de l’étape. C’est avec le troisième qu’il donna sa pleine mesure dans un trasteo visiblement apprécié des tendidos au cours duquel il se fit déshabiller sur une traitreuse voltereta qui aurait pu lui coûter plus cher qu’une note chez  son tailleur !!!

a-at16b

Mais une fois sa taleguilla scotchée par sa cuadrilla, Talavante repartit au combat sans en faire cas et aligna les gestes de grande classe dans son style si personnel, le tout étant rematé par un recibir qui laissa tomber les clameurs en même temps que les deux oreilles. Un triomphe attestant du bon moment qu’il traverse…

a-at16a

Avec l’ultime, il ne put récidiver, son opposant n’ayant que de piètres qualités à mettre dans la balance. Mais sans conteste, cette corrida aura surtout valu par son premier combat, car pour le reste…

a-rej16aa

En matinée, devant une demi-arène, triomphes de Leonardo Hernández (deux oreilles et une oreille) et Manolo Manazanares (saluts et deux oreilles), Álvaro Montés (oreille et saluts) se faisant surtout remarquer par sa suerte de la garrocha à la sortie du quatrième…

a-am16a

FERIA TV

Si vous voulez voir des extraits de la corrida d'alternative de Thomas Dufau, c'est ICI,  et la corrida triomphale de Talavante, c'est  ... 

MÉJANES

a-dv16aa

Triomphale course du Rejón d’Or remporté par Diego Ventura (quatre oreilles et deux queues), alors que Pablo Hermoso de Mendoza coupait trois oreilles (deux puis une) et Sergio Galán une à son premier.

a-dv16a

Le jeune Ginés Cartagena a été applaudi pour avoir lidié un novillo lors de sa présentation dans une arène fétiche pour son père…

a-ad16a

Le matin, un formidable acoso y derribo a eu lieu avec les maestros  César Girón et Juan Bautista, ainsi que "Los jinetes de la apoteosis" José Samuel Lupi, Alvarito Domecq, Ángel et Rafael Peralta...

a-mej16a

(texte et photos de Bernard Planchon)
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 stm23aff

 ist06aff