Mardi 23 Juillet 2024
NÎMES
Jeudi, 14 Septembre 2023
nim14ph
 
Sortie a hombros par la porte des cuadrillas d’Adriano et Rafi, avec saluts de Robert Margé à l’issue de la course…
 
Beau temps, environ un tiers d’arène. Six toros de la ganadería Margé irréprochables de présentation, cinqueños la plupart, variés de pintas, donnant un jeu divers, le plus souvent intéressant, les 2, Albe, et 6, Levant, crédités de la vuelta posthume. Poids de 515 à 545 kilos.
 
 
rm14v1
 
Arturo Saldívar : saluts et silence.
Adriano : deux oreilles et saluts.
El Rafi : oreille et deux oreilles.
 
Cette corrida reportée à la dernière feria de Pentecôte à cause des intempéries pour la clôture, s’est déroulée avec le même cartel en ouverture de cette édition de la Feria des Vendanges.
 
asald14k
 
 
Pour sa confirmation d’alternative, le moins que l’on puisse dire est bien que le Mexicain Arturo Saldívar n’a pas été le mieux servi au tirage au sort. Son magnifique premier, sévèrement piqué, lui a toutefois permis après brindis à l’assistance de tracer quelques séries méritoires, un trasteo mal conclu avec la ferraille. L’Aztèque ne put réussir le desquite avec son second, au demeurant peu propice à un toreo construit et léché. Bref, faute de transmission, l’affaire ne dura pas longtemps, Arturo décidant de plier les gaules sous la réprobation quasi générale. 
 
adr14k
 
 
Adriano a été plus heureux au sorteo avec un premier client qui poussa sur le premier assaut, lui offrant bien plus de possibilités de s’exprimer que le précédent. Et le Nîmois ne s’en priva pas après le retour d’échange de trastos avec Saldívar puis un brindis à Alain Montcouquiol suivi d’une belle entame suave. La suite par séries allègres bien cadencées au rythme soutenu d’un toro qui s’employait et humiliait avec classe. Et comme Adrien s’en défit d’une bonne épée, deux oreilles chaleureusement fêtées, tout comme la vuelta à son adversaire, sont venues récompenser un labeur ajusté. Avec le quinto, Adriano a brindé à l’auditoire un opposant qui se distingua par ses bonnes aptitudes au combat, sous le fer puis lors d’une faena comprenant plusieurs séquences valeureuses, le tout étant hélas conclu à la peine, notamment avec le verdugo, ce qui le priva de nouveaux trophées.
 
rafi14k
 
 
El Rafi prit en premier lieu un superbe castaño oscuro bien entrepris au capote et après deux rencontres, il brinda au respectable une faena au cours de laquelle il put instrumenter plusieurs séquences de bon goût qui ont transmis, le tout étant hélas terni par une entière desprendida qui en limita un peu l’impact.  L’ultime était porteur d’un portemanteau impressionnant, il le reçut par larga afarolada de rodillas avant trois assauts de diverse intensité. L’ex-élève du CFT, en ces temps d’anniversaire de cette école taurine, rappela d’où il venait pour l’avoir longtemps fréquentée. C’est pourquoi il brinda sa faena à Christian et Sophie Le Sur, avant de conduire le bicho jusqu’au centre les deux genoux en terre. A partir de là, le combat a été entretenu, avec des gestes de classe, baissant toutefois un peu sur la fin et conclu par entière tombée libérant deux trophées, le second contesté par le public. Rafi s’en débarrassa illico, ramenant ainsi les choses à de plus justes proportions, avant d’entamer sa vuelta effectuée après que son adversaire ait été aussi fêté lors de son tour de piste.
 
Côte à côte, les deux Nîmois ont ensuite quitté le cirque sous les clameurs, non sans que précédemment Robert Margé ne vienne en piste saluer, recevant une ovation méritée. Avec deux toros de vuelta, il y avait de quoi…