Samedi 22 Juin 2024
NÎMES
Samedi, 16 Septembre 2023
td16pk
 
L’oreille de la despedida pour Thomas Dufau, une autre pour Talavante et coup double pour Roca Rey…
 
Météo finalement meilleure que les prévisions, plus de trois quarts. Six Victoriano del Río bien présentés, donnant un jeu divers, meilleur l’ultime, « Voraz », qui a été crédité de la vuelta posthume.
 
Alejandro Talavante : silence et oreille.
Thomas Dufau : saluts et oreille.
Andrés Roca Rey : silence et deux oreilles.
 
A l’invitation de Rudy Nazy, la musique Chicuelo II a été dirigée par Mathieu Larrieu, chez des Armagnacs d’Eauze !
 
Pour marquer son dernier paseo, le public a fait sortir Thomas Dufau pour l’ovationner, le Montois invitant ensuite ses deux compañeros à venir le rejoindre. 
 
at17k
 
Alejandro Talavante démarra sous les applaudissements pour la réception de son premier avant un batacazo sur le premier assaut, suivi d’un autre bien administré. Brindis au public d’une faena entrecoupée de gestes de classe, sans pour autant pouvoir toujours lier les muletazos. Entière. Avec le cuarto, les choses allaient prendre une autre tournure. Le castaño oscuro sortit en trombe, prit deux piques sans histoire puis après un bon second tercio, arriva à la muleta dans d’excellentes dispositions que Talavante se fit un plaisir de mettre en exergue. Il brinda à l’assemblée un trasteo harmonieux, réveillant les gradins sur trois cambios arrodillados puis poursuivant par gestes dignes de la mention avant de placer une entière qui libéra une oreille bien méritée.
 
td16k
 
Pour Thomas Dufau, cette corrida de despedida avait forcément un caractère particulier. Pas mal de ses « hinchas » avaient fait le déplacement depuis le chef-lieu des Landes et on a pu percevoir chez Thomas le masque de l’émotion. Mais peu à peu, on a retrouvé le combattant qui jette toutes ses forces dans la bataille, dès son premier passage face à un toro bien piqué sur le premier assaut, l’autre se résumant au mode simulacre. Bon quite de Roca Rey par tafalleras et rebolera, Thomas répliquant par chicuelinas puis demie, les deux recevant l’aval du conclave. Il brinda ensuite au Péruvien une faena débutée par deux cambios au centre, la suite s’égrenant par séries devant tenir compte des conditions limitées du bicho, bref il a été contraint à ce qu’il est convenu d’appeler un travail d’infirmier. Entière au deuxième envoi. Avec le quinto, correspondant à son dernier toro, Dufau s’appliqua au capote avant les deux rencontres puis un second tercio protesté. Brindis à son épouse et ses deux enfants que l’on retrouvera plus tard lors de sa vuelta. Au cours de sa faena, Thomas transmettra à plusieurs reprises sur des séquences bien conçues, notamment à tribord avant d’en terminer par trois quarts puis de promener son ultime oreille récoltée lors d’un sympathique tour de piste rythmé par l’allégresse générale.
 
arr16k
 
Andrés Roca Rey n’a pas dansé avec la plus belle la première fois. Son adversaire prit deux piques, la deuxième protestée, avant un second tercio médiocre. Il brinda aux gradins un trasteo bien démarré par le haut, mais l’ensemble se dilua assez rapidement face à un toro manquant visiblement de race. Entière au deuxième envoi.  Mais il a été assez vite évident qu’Andrés ne comptait pas rester sur une impression mitigée et il mit tous les atouts d’un figurón dans la balance lors de cette seconde confrontation.
 
vdr16k
 
Face au meilleur toro de l’envoi qui allait plus tard être honoré de la vuelta, il brinda à Thomas une faena soutenue par la « Concha Flamenca » qui remua des gradins enthousiasmés par d’émouvants échanges d’une remarquable pureté. Demie qui traina un peu pour faire son effet, mais qui en définitive termina de la meilleure des façons un scenario mémorable. Soulignons encore qu’Andrés, avec les deux oreilles coupées, était autorisé à sortir a hombros par la porte des cuadrillas, mais qu’il a décidé de repartir lui aussi à pieds. Olé…
 
rej16nim
 
Matin :  Sortie a hombros de Diego Ventura par la Porte des Consuls et de Léa Vicens par celle des cuadrillas…
 
Environ deux tiers d’entrée. Toros de Bohórquez.
 
dv16k
 
Diego Ventura : silence, deux oreilles et oreilles.
 
lv16k
 
Léa Vicens : saluts, silence et deux oreilles.
 
On y reviendra plus en détails rapidement…