Vendredi 14 Juin 2024
NÎMES
Mardi, 19 Septembre 2023
nim16rej
 
Reseña de Freddy Porte du mano à mano du samedi 16 septembre entre Diego Ventura et Léa Vicens…
 
Les deux cavaliers fêtent cette année leur anniversaire d'alternative, Ventura 25 ans et Léa 10 ans.
 
Cette dernière a d'ailleurs été mise à l'honneur jeudi 14 septembre dernier à la bodega Pablo Romero.
 
nim17rej01
 
Cette matinée nous a permis d'apprécier au paseo les cuadras complètes des deux rejonéadors. Tenus en mains par les mozos de caballos, ils ont pu défiler dans le ruedo de l'amphithéâtre Nîmois.
 
Quelle belle image nous a été donnée : le paseo s'ébranle, la Nîmoise chevauchant un joli bai brun baroque nommé Pirate, Ventura montant un bel isabelle, fils du célèbre Nazari.
 
Côté toros, un lot de Bohórquez bien présenté, mais au comportement inégal. Les premiers surtout, un peu mansos au début, distraits, décrochant souvent, ayant du mal à s'intéresser au cheval avant de jouer finalement le jeu.
 
Le chef de lidia brinda son premier opposant à Léa. Le N° 131 de 530 kg (Romano) fut lidié et reçu par un gris pommelé (Príncipe) du fer de la casa par de très bons recortes et un castigo en bonne place qui réveilla sa caste l'invitant à collaborer. Fabuloso, du fer de Braga, fut l'auteur de trois banderilles d'excellente qualité, agrémentées de pirouettes et autres déplacements latéraux avant et après les poses. Bronce nous offrit un tête à tête orné de trois bonnes banderilles, la troisième sans bride. L'isabelle montrant les dents et de belles révérences un genou à terre. Précédé de trois courtes al violín au caracoleo, c'est une belle approche de face au pas qui nous est offerte pour entrer à matar avec Guadiana. Malheureusement, quatre pinchazos avant une entière firent s'envoler les récompenses que cette belle faena méritait.
 
Léa reçut le N° 151 de 515 Kg (Oportuno) avec Guitarra et plaça un bon castigo avec précision. Puis Bético pour trois banderilles de bonne facture avec de séduisants déplacements latéraux ; avant que n'entre en piste Diluvio pour deux banderilles clouées en pesant sur l'extérieur, toujours aussi torero et expressif. Nous sommes ravis de revoir le bai brun en pleine forme et totalement remis de son accident de Lunel (règlement de compte entre étalons). Deseado lui succéda pour deux courtes agrémentées d'élégantes courbettes. La suerte suprême assurée par Espontaneo : un tiers de lame, une entière en deux temps et descabello. Silence.
 
dv17k
 
Le N° 102 pesant 514 kg fut reçu par Guadalquivir, avec lequel Ventura cloua un bon castigo en bonne place. Avec Lío, ce sont deux banderilles de face avec batidas bien marquées avant de laisser la place à Nomada, dont nous avons apprécié la cadence du passage au paseo. Avec l'isabelle, Diego cloua successivement deux banderilles agrémentées de piaffer avec beaucoup de tride. Pirourettes directes et contre changements de mains spectaculaires furent à la clé. Pour en finir, Guadiana revint en piste, pour une paire à deux mains et trois roses au caracoleo, terminée par la suerte du teléfono. La conclusion s'effectuant par une entière trasera du plus bel effet, emportant Cordero et libérant deux oreilles.
 
lv17k
 
Cleopatra permit à Léa de clouer un bon castigo au N° 83. Affichant 535 kg le 4ème Bohórquez (Resultón II) sortit avec beaucoup de moteur (certainement le meilleur de la matinée avec le réserve sorti en 7ème position, de regalo). Aladin fit un festival de déplacements hanches en dedans et permit à la cavalière de clouer deux bons bâtons. Ce fut au tour de Bético pour deux banderilles également avant que le toro ne montre des signes de faiblesse le rendant impropre à la suite du combat de manière décente. Cet opposant diminué, Léa l'abrégea par entière trasera montant Espontanéo. Silence.
 
C'est sur Joselito que Ventura reçut le N°12 (520kg - Mosquetero). Manso, distrait, le cavalier de la Puebla l'intéressa avec d'excellents recortes dans un mouchoir de poche et lui plaça un bon castigo.
 
Nivaldo (palomino tous crins) se montra brillant dans deux poses au quiebro avec beaucoup d'aguante et cité de près. Lío revint en piste pour deux banderilles chargées d'émotion, le Bohórquez étant littéralement aspiré par le gris reculant jusqu'aux planches dans des terrains très délicats avec sortie compromise. Frissons. Bronce à nouveau pour deux banderilles et tête à tête, la seconde sans bride. Place à Guadiana pour trois courtes al violín et une paire de roses à deux mains, une entière et un descabello. Oreille.
 
Léa reçut avec Guitarra celui que l'on croyait être le dernier toro de la course, mais malheureusement Saltador (N°156) se cassa la corne droite et dût être remplacé par le N° 7. Le plus lourd du lot affichant 574 kg, Bulería se révéla être un bon collaborateur énergique et combatif. Toujours avec Guitarra, Léa épingla un premier châtiment avant d'en clouer un excellent second bien placé. Bético puis Diluvio revinrent respectivement pour trois puis deux banderilles très expressives. Deseado pour deux courtes citées au Mézair avant que le fidèle Espontanéo ne revienne pour conclure d'une lame entière trasera libérant deux mouchoirs blancs.
 
nim17rej02
 
Sortie à hombros des deux rejoneadors : Léa par la Porte des cuadrillas, Ventura ouvrant la Porte des Consuls…
 
Freddy Porte – Photos : Daniel Chicot