Samedi 27 Novembre 2021
Tyrosse, Orthez, Fontvieille, Tomás, Valencia, Madrid, Barcelone, Girón, Recortadores, Santander…
Lundi, 25 Juillet 2011

a-sm24aa

Pour sa corrida de  despedida à Tyrosse, Stéphane Fernandez Meca a obtenu une oreille à son premier et s’est fait couper la coleta par les Victorino Martín père et fils…

Arènes presque pleines, pluie par intermittence. Six toros de Victorino Martín  âgés de cinq ans, bien présentés et donnant du jeu pour la plupart.

Stéphane Fernandez Meca : oreille et vuelta.
Rafaelillo : applaudissements et vuelta.
Mahdi Savalli : silence aux deux.

ORTHEZ

Dimanche, Orthez. 3/4 d'arènes. Pluie ininterrompue. Six toros de Dolorès Aguirre, le troisième changé pour boiterie par un toro du même fer.

Carlos Escobar "Frascuelo" en vert et azabache: silence et sifflets.
Raúl Velasco en bleu évanescent et argent: silence et vuelta
Alberto Lamelas en bleu ciel et or: palmas et palmas.

Il aurait fallu voir cette corrida de Dolorès Aguirre dans un autre contexte qu'au milieu de ces bourrasques hivernales qui se sont succédé, trempant les spectateurs comme des soupes et n'arrangeant pas la piste. Le lot était gaillard et faisait impression sur la piste du Pesqué. Souvent mal lidié et surtout mal piqué, on ne put voir réellement ses qualités sous le fer. Il attaquait de loin, mais fuyait seul le cheval, souvent. Il prit un total de 16 piques, ce qui fait une belle addition.

A la muleta, il y eut un remarquable troisième qui répétait ses charges avec émotion que Lamelas sut aguanter avec le courage qui le caractérise. La pluie qui suivit la faena doucha les enthousiasmes. Le dernier avait aussi des qualités, mais au bout de 2 heures 30 sous les trombes d'eau, on se lassait sur les tendidos. Le cinquième lui aussi donna de l'émotion dans la muleta.

Les plus beaux gestes sont à mettre au crédit de Raúl Velasco (photo de Nadège Vidal) qui a montré à la cape comme à la muleta qu'il a du sentiment et aussi de la volonté. On aura aimé sa façon d'accueillir le premier par des véroniques templées et son final avec de profonds derechazos lors de son second passage. Il termina par un excellent estoconazo.

a-rv24a

"Frascuelo", légende de la tauromachie madrilène, se débarrassa rapidement de ses opposants, agrémentant sa courte partition de détails de luxe qui ravirent ses fans. C'est quand l'été?

 

Le matin: Rivera triomphateur
Orthez dimanche matin, 4 novillos d'Aurelio Hernandez. 1/3 d'arène. Le cinquième,,,,, un burraco, s'est tué sur la talenquère.
Cristian Escribano en rose pâle et or: silence et silence.
Raúl Rivera en blanc et or: ovation et ovation.
Course bien présentée, bien dans le style Veragua; les premiers et quatrièmes nobles mais justes de force. Les meilleurs détails toreros pour Escribano. Rivera toucha le bon lot et bandérilla avec talent. Raúl Rivera a été proclamé triomphateur.

Pierre Vidal

FONTVIEILLE

Les quatre novillos des héritiers de François André conduits par Frédéric Lautier ont contribué au succès de cet après-midi où se sont affrontés les apprentis toreros de Nîmes, Arles et Barcelone (CFT).

a-mol24b

Le jury  a déclaré vainqueur du Trophée Frédéric Mannoni l'Arlésien Fabien Sanchez devant un autre Arlésien, le jeune Yoan Martinez.

Devant une excellente chambrée (600 personnes) et un paseo modifié avec succès à 18h au lieu de 21h pour les éditions précédentes, l'UCTPR leur a remis respectivement un capote de brega et une muleta...
 
a-mol24d

Merci à Marcel Delporte, président du CTPR Los Molinos  et à toute son équipe, ainsi qu'aux areneros du pays d'Arles.
(Communiqué de Bernard Planchon, texte et photos)

TOMÁS

Pour son retour dans les ruedos, José Tomás arborait un superbe costume « lunaire ». Jugez-en sur la photo tirée depuis le callejón par Lionel Buisson…

a-jt24a

VALENCIA

Clôture de la Feria de Julio par une corrida de rejón donnée devant trois quarts d’arène environ qui a vu le triomphe de Leonardo Hernández. Le protégé de Marie Sara a coupé une oreille de chacun de ses opposants de La Capea, Sergio Galán, venu remplacer Andy Cartagena, saluant aux deux, tout comme Manolo Manzanares, mais il est évident qu’avec un meilleur maniement du rejón de muerte, ils auraient pu prétendre accompagner Leonardo dans sa sortie par la Puerta Grande.

a-lh24a

MADRID

D’une novillada de Guadalest donné devant plus de demi-entrée, c’est Diego Silveti qui fut le plus en vue, notamment au deuxième, faisant la vuelta au terme d’une faena décidée qui aurait pu lui valoir un trophée s’il n’avait pinché. Son deuxième, manso, ne  permit pas au Mexicain de réussir le desquite malgré un gros effort.

a-ds24a

Cristian Escribano, qui remplaçait Cayetano Ortiz, a été applaudi à son premier et Mario Alcalde a salué au dernier.

Photo : Juan Pelegrín

BARCELONE

Sortie a hombros de Miguel Ángel Perera qui a coupé une oreille de chacun de ses adversaires de Torehandilla, El Cid, plus mal servi, salua à son premier et El Fandi, très décidé et démonstratif, a été récompensé d’une oreille au cinquième au terme d’une faena commencée à genoux qui transmit beaucoup aux tendidos garnis à moitié.

a-map24a

GIRÓN

Vendredi dernier, l’ex-matador Efraín Girón est décédé à Maracay à l’âge de 71 ans. Il faisait partie de la célèbre dynastie des Girón avec ses frères Curro, César, Rafael et Freddy.

a-eg24a

RECORTADORES

Avec Feria TV, retour sur cette discipline avec la récente course nocturne de Mont-de-Marsan. Cliquez  ICI

SANTANDER

Diego Ventura est sorti a hombros après avoir coupé une oreille de chacun de ses adversaires d’Ángel Sánchez y Sánchez.

a-dv24a

La veille,  le novillero Jiménez Fortes a reçu une cornada dans le fessier qui après opération ne devrait pas nécessiter une convalescence trop longue.

 

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 stm23aff

 ist06aff