Samedi 24 Février 2024
ARLES
Lundi, 13 Novembre 2023
etpa13ph
 
La Fête, le Partage ; la tauromachie dans tous ses états…
 
L’École Taurine du Pays d’Arles organisait ce dimanche 12 novembre une Journée au Campo qui était aussi sa fête de fin d’année taurine. C’était à La Chassagne. Manière d’honorer le souvenir de Luc Jalabert, l’un des pères fondateurs de l’école telle qu’elle existe aujourd’hui, et de remercier Jean-Baptiste, Lola et toute leur équipe pour le travail fourni ces dernières années en tant qu'empresa des arènes pour transmettre le goût de la Tauromachie.
 
Occasion surtout pour l’ensemble des élèves de l’école, de mettre en pratique le travail mené tout au long de la saison et montrer leurs progrès. Entourés de leurs professeurs Mehdi SAVALLI, Graziella BORTOLIN, Jérôme Chan The Rang « EL CHINO », et toute l’équipe administrative de l’école, soutenus par ce public d’aficionados, connaisseurs et bienveillants, si nécessaire au soutien de leur passion, ils se sont « régalés » et nous ont « régalé ».
 
Dès le matin, Juan de MORENA, MATIAS, LISARES et MATHIS ont affronté trois novillos de l’élevage TARDIEU. On dit que sans toro, il n’y a pas de « toreo » ? Merci Loulou, Alain et Magali pour ce lot encasté, parfait pour apprendre et s’exprimer quand « on lui faisait bien les choses ». L’élégance des gestes de Juan, la détermination de MATIAS prêt à passer en sans picador l’année prochaine, la relation si personnelle que LISARES parvient à établir avec le toro, chacun à sa manière, à son niveau et dans son style ont fait passer une belle matinée taurine. Et puis un salut particulier à MATHIS, dernier élève ayant rejoint l’école et dont c’était la « première épée » en public : outre un style déjà affirmé, il a fait l’effort et réussi l’épreuve ! Merci et bravo à eux. L’école sera bien représentée dans les défis à venir !
 
Il fallait un bon repas pour faire passer ces premières émotions. Notre ami Miguelito avait concocté sa bonne Paella Don Miguel et les tartes de la Feria des Pains apportaient cette touche de sucré qui se fait « chupar los dedos »…
 
Il était temps de reprendre un après-midi de tienta qui se révélera… plein de surprises. Les deux vaches sorties en premier étaient exigeantes ? Difficiles ? Les présents verront alors les maestros JUAN-BAUTISTA et Mehdi SAVALLI prendre les trastos pour partager ce moment essentiel de la vie d’un élevage, la sélection du bétail, mesurant bravoure, noblesse, qualités, défauts de vaches que l’on gardera ou non comme reproductrices. Leçon de savoir-faire et de plaisir partagée entre grands toreros arlésiens. Le public était ravi, les élèves fascinés !
Olé Torerazos !
Alors quand est sorti ce petit novillo à la bravoure infinie et la noblesse exquise, choisi avec soin par l’incontournable BILLY, mayoral de la ganadería, ce sont tous les plus jeunes élèves, LUCA, ANDY, BAPTISTE, ENZO, LONNY, NOAH, ELIAN, YONIE, JUANITO DE VALVERDE qui ont tenu à montrer leur envie, prouver combien ils commençaient à manier capote et muleta, et nous dire « moi aussi je veux faire comme eux quand je serai grand ! ».
 
Ils ont été rejoints par d’autres jeunes dont c’était parfois la première fois qu’ils se mettaient face à un novillo. Aux côtés de Jean-Baptiste, Mehdi, Jérôme, Graziella, ils goûtaient à la fête, une fête dont certains rêvaient qu’elle ne finisse jamais.
 
MERCI ET BRAVO A TOUS. À L’ANNÉE PROCHAINE !
 
(Communiqué)