Mercredi 30 Novembre 2022
Bayonne, Les Saintes, Riscle, Parentis, El Puerto…
Samedi, 06 Août 2011

a-a-dm06aa

L’unique oreille d’une tarde décevante pour David Mora…

Les jours se suivent et ne ressemblent pas, du moins dans les arènes bayonnaises. Un peu à l’image du temps, le ciel s’étant progressivement couvert en cours de journée jusqu’à délivrer quelques averses durant cette tarde plombée par le piètre jeu des Flor de Jara.

a-a-fdj06a

D’une présentation irréprochable, les Buendía de Carlos Aragón Cancela n’ont hélas pas donné le jeu escompté. Ternes et décastés la plupart, ils n’ont pas permis à la terna du jour de se mettre en évidence, exception faite du troisième, qui sans être un foudre de guerre a tout de même été un peu plus combatif.

Julien Lescarret (saluts et silence après avis) tomba d’abord sur un adversaire juste de forces et manquant de race face auquel il étala sa détermination, mais sans aucun espoir d’élever les débats. Avec le quatrième, il se lança dans un capoteo décidé, mais se fit hélas désarmer sur le remate. Après une pique protestée et une deuxième plus légère, puis le salut de Morenito d’Arles et Monolito de los Reyes aux banderilles, Julien tira quelques séries méritoires à mi-hauteur à un adversaire qui n’humilia jamais.

a-a-jl06a

Luis Bolívar (silence aux deux) reçut son premier au moment où les spectateurs tentaient de gagner les abris, la pluie redoublant de violence. Sous la douche, le Colombien dut faire avec les mauvaises manières – à la limite criminelles - d’un toro vite arrêté qui ne lui laissa aucune option, expédié d’un bajonazo. Face au quinto, qui remata très fort aux planches dès sa sortie puis qui poussa sur le premier assaut avant de prendre une deuxième tournée pour la forme, Luis ne put jamais relever un débat qui s’enlisait, son trasteo rematé d’une mauvaise lame s’avérant aussi terne que son toro !

a-a-lb06a

David Mora (oreille et saluts) a été le plus en vue. Dès les capotazos de réception à son premier, il afficha sa volonté dans une torería allurée qui fit bouger les gradins, notamment sur un quite par chicuelinas serrées. Bon début de faena, la suite avec de bonnes intentions et un bel effort conclu par un estoconazo. L’ultime fut invité à regagner les corrales, mais trop long à se décider, il fut finalement puntillé en piste… avec salut mérité du puntillero, V. Martínez Melcalzo ! Le sobrero permit à Mora de se faire encore remarquer au capote puis poussa sur la première rencontre avant de sortir de suite de l’autre. Au second tercio, El Chano se fit remarquer avec les palos puis brindis à Simon Casas, mais malgré sa décision, David ne put doubler la mise face à un toro aussi mobile qu’une pierre tombale… Conclusion rapide par entière et vuelta très fêtée et… humide !!!

a-a-dm06a

En matinée, par grosse chaleur et devant un petit quart d’arène, face à des erales encastés de Jalabert, El Chava a salué, le fantasque El Roque et Kike ont coupé une oreille et Sebastián Ritter a fait la vuelta et raflé tous les prix (voir chronique).

a-a-sr06a

Avec Feria TV, retour sur la corrida du Pilar  ICI, ainsi que sur celle, triomphale, de Joselito à Bayonne…  

LES SAINTES

Arènes copieusement garnies. Dommage que le vent ait gâché en partie la fête… Mais malgré cet élément perturbateur, le mano a mano orchestré par Diego Carrasco a connu de bons moments.

a-a-dc06a

Javier Conde : saluts, saluts et deux oreilles. Sortie triomphale avec le mayoral de Zalduendo.

a-a-jc06a

Sébastien Castella : oreille, saluts et silence.

a-a-sc06a

Vuelta al ruedo au quatrième toro.

Photos : Jean-Claude Carbonne

RISCLE

Tomás Cerqueira : silence aux deux.

Damián Castaño : saluts et deux oreilles (blessé aux bas-ventre)

Mario Alcalde : saluts et oreille.

PARENTIS

Miguel Cuartero : saluts aux deux.

Emilio Huertas : vuelta aux deux.

Javier Jiménez : saluts aux deux.

EL PUERTO

Le mano a mano du Puerto de Santa María qui avait rempli les arènes s’est soldé par un triomphe conjoint de Morante de la Puebla et Manzanares qui ont chacun coupé quatre oreilles aux toros de Núñez del Cuvillo dont le troisième a été honoré de la vuelta posthume. Olé, Artistas !!!


 

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels