Jeudi 18 Juillet 2024
SÉVILLE
Lundi, 15 Avril 2024
jo15ph
 
Tarde très inégale qui a pris toutefois son envol vers la fin avec un Luque inventant un toro puis un Ortega inspiré qui a illuminé la Maestranza...
 
 
No hay billetes. Toros de Domingo Hernández avec un troisième de Garcigrande et un sobrero en 4 bis de García Jiménez, formant un lot inégal, le plus souvent décevant.
 
 
Morante de la Puebla : silence aux deux.
 
Daniel Luque : ovation et oreille.
 
Juan Ortega : silence et deux oreilles.
 
 
Morante a consenti un effort devant un premier exigent qu'il a mal tué, puis il a vu son second se rompre un piton lors du tercio de piques, étant changé par un toro de Matilla, faible et manso, qui ne laissa que peu d'options au maestro de La Puebla, ce dernier ne tardant pas à plier les gaules. 
 
 
Daniel Luque se signala à son premier par quelques gestes allurés, tant au capote qu'avec la muleta, ne pouvant toutefois aller plus loin qu'un succès d'estime avec un adversaire allant a menos. Avec le quinto, le maestro de Gerena fit preuve de patience pour en tirer le maximum avec la flanelle, son entrega et son insistance ayant les faveurs du conclave au point d'obtenir une oreille après luquecinas puis entière tombée.
 
 
Juan Ortega débuta avec un adversaire de piètre qualité avec lequel il n'avait que peu de chances de s'imposer. Mais la donne changea avec l'ultime, qui sans être un foudre de guerre, allait lui permettre, après un brindis à Pepe Luis Vázquez, de remuer les étagères pour un trasteo artistiquement abouti. Une succession de gestes aussi lents que raffinés, accompagnés par la Banda au son de "Manolete" et conclu par trois quarts de lame, le tout se terminant par deux esgourdes dans son panier sous les vivats de l'assistance. Il est vrai que celui-là, quand il veut, il les envoie chères !!!
 
dv15x
 
La veille, corrida de rejón rassemblant 4/5 d'arène. Bon comportement des toros de San Pelayo (Capea) qui auraient dû laisser davantage d'oreilles si les aciers s'étaient avérés plus efficaces.
 
 
Sergio Galán : saluts aux deux.
 
Diego Ventura : saluts puis deux oreilles.
 
Guillermo Hremoso de Mendoza : saluts aux deux.
 
 (Photos : Maestranza)