Samedi 22 Juin 2024
SÉVILLE
Jeudi, 18 Avril 2024
edj18pk
 
Deux oreilles pour Emilio de Justo et une pour marquer le retour du Cid. Un La Quinta de vuelta, et pour le reste...
 
Arènes pleines, temps estival. Toros de La Quinta bien présentés et donnant un jeu irrégulier, meilleur le premier crédité de la vuelta...
 
El Cid : oreille et saluts.
 
Daniel Luque : saluts aux deux.
 
Emilio de Justo : oreille et oreille.
 
El Cid est d'abord tombé sur le meilleur de l'envoi et n'a pas laissé passer l'occasion de se rappeler au bon souvenir d'un public visiblement ravi de le retrouver dans de bonnes dispositions. Le maestro de Salteras a affiché une belle entrega et le public a chaureusement fêté l'oreille obtenue. Hélas, son second ne lui a pas permis d'aller plus loin par manque évident d'allant, pour ne pas dire de caste.
 
Daniel Luque a pris en premier lieu un adversaire sans saveur, sa sosereía donnant trop peu d'importance au trasteo du maestro de Gerena. Avec le quinto, il ne trouva pas de quoi réussir le desquite, s'attachant toutefois à donner le change, mais sans grande possibilité de secouer le cocotier.
 
Emilio de Justo a eu un premier client qui ne lui a pas opposé une grande résistance, empochant un trophée pour son application. Il doubla la mise avec un ultime aux forces limitées qui lui a davantage cherché des noises, l'Extremeño étalant une bonne dose de volonté et un bagage technique qui lui permirent de s'imposer. 
 
La veille, corrida de Jandilla qui ne passera pas à la postérité...
 
Manzanares : saluts et silence.
 
 Alejandro Talavante : silence aux deux.
 
Tomás Rufo : saluts aux deux.
 
Rufo le plus en vue et le geste de la tarde pour Manzanares qui par un bond spectaculaire a tiré le picador Manuel Jesús Ruiz Román, frère d'Espartaco, une intervention saluée à l'unanimité pour sa spontanéité et son efficacité. Ovation de gala aux deux. Olé !